Trouver la paix intérieure en cultivant dans le Falun Gong
 

Trouver la paix intérieure en cultivant dans le Falun Gong

Il y a plusieurs années, après un été chaotique, Marita a enfin été capable de s’asseoir dans son jardin et de jouir du merveilleux paysage offert par le petit village en bas de la colline.


Son mari avait ré-agencé le jardin et ça n’était pas une réussite.


“L’ancien "moi" se serait disputé avec lui,” s’est souvenue Marita, “Il disait toujours que j’étais têtue et arrivais toujours à mes fins.”


“Mais Falun Dafa m’a changé. J’ai vu mes attachements au jardin et au paysage. Alors cette fois-là, je ne me suis pas querellée avec lui. Je l’ai même félicité pour son travail.”


“Mon mari est facile à vivre, et un petit peu désordonné, ce qui m’énervait beaucoup. Je me mettais souvent en colère,” a dit Marita, “Mais la pratique du Falun Gong m’a détendue. Je suis capable de lâcher prise des attachements . Lorsque je mets les attachements de côté, tout devient plus simple et plus clair.”


“J’ai pris conscience que si j’essayais de tout contrôler, alors personne de mon entourage ne pourrait survivre. Moins j’essaie de contrôler, plus faciles leurs vies seraient, et la mienne deviendrait plus facile aussi.”


“Mon mari est plus heureux aujourd’hui. J’ai appris à écouter, et notre conversation est devenue plus constructive."


“L’ancien moi voulait que toute chose, des choses triviales, soient exactement chaque jour à la même place. J’ai changé à présent sourit Marita.


 
Marita a trouvé la paix intérieure grâce au Falun Gong.


Un médecin distant

Depuis qu’elle était petite, Marita avait peur des gens. Elle avait un fort sentiment d’insécurité. Lorsqu’elle avait 11 ans, elle a découvert que beaucoup de comportements étaient négatifs et destructeurs.


À l’université, elle a étudié l’histoire de l’art et l’ethnologie, et plus tard s’est fixée sur la médecine du fait de son intérêt pour l’équilibre entre le corps humain et la nature.


Elle est à présent médecin à in Frankfort, en Allemagne.


Elle ne voulait pas fréquenter d’autres personnes, parce qu’elle trouvait leur comportement irrationnel et nuisible.


“Les gens luttent. Mon souhait est de maintenir l’équilibre de la nature, mais les gens la détruisent. Fréquenter les autres m’épuisait."


“En tant que médecin, je suis capable de travailler avec les patients et de trouver les équilibres à la fois dans leur corps physique et dans leur esprit.”


Marita travaille souvent plus de 10 heures par jour. En comptant le temps des trajets, elle passe plus de 12 heures de sa journée loin de chez elle.


Son passe-temps favori était de lire des livres qui traitaient de choses positives et pouvaient l’aider à trouver un équilibre intérieur.


Marita s’interrogeait souvent sur la signification de la vie.


“Parfois, je pensais que les soi-disant moments heureux peuvent être effacés de ma vie, parce qu’ils ne m’ont rien apporté d’utile. Ce qui donnait une profonde signification à la vie était ces creux dans la vie. La souffrance me faisait réfléchir et rechercher la spiritualité,” dit Marita.


“Un livre que je peux éternellement lire et relire ”

“En lisant de plus en plus de livres, j’ai pris conscience que ce dont j’avais besoin était une véritable pratique de cultivation. Je ne recherchais pas le bien-être au niveau superficiel, ce qui ne m’aidait pas lorsque je me trouvais face à des tribulations. Je continuais à chercher une telle pratique.”


En février 1999, Marita a vu dans une librairie locale un livre intitulée Falun Dafa—Un chemin menant à son vrai soi. Elle cherchait un cadeau pour son amie, mais a trouvé que ce livre lui convenait surtout à elle


Après avoir vu les mots “enseignement gratuit” dans le livre, elle a été touchée : “Ce devait être une pratique pure et droite. Les larmes me sont montées aux yeux. Une telle pureté existe donc !”


Grâce à ce livre, elle a appris que le livre essentiel du Falun Gong était Zhuan Falun et elle en a trouvé une copie.*


“Je ne lis jamais les livres une seconde fois. Il m’est arrivé de vouloir relire tel ou tel livre, mais je n’en ai jamais trouvé le temps,” a-t-elle dit, “ mais la première fois que j’ai achevé de lire Zhuan Falun, j’ai été si surprise—Je l’ai fini si vite ? Je me suis dit que je devais le relire, à présent. Et je l’ai fait, et depuis je n’ai plus arrêté de lire ce livre.”


Après avoir lu Zhuan Falun pour la troisième fois, Marita a compris que le Falun Gong est ce qu’elle avait tant cherché. Elle a trouvé le site de pratique à Francfort et s’est joint aux exercices avec les pratiquants locaux.


Un organisme renouvelé

Le cycle menstruel de Marita avait été très irrégulier depuis qu’elle était jeune. Elle devait prendre des médicaments pour traiter son état, même après avoir eu une fille. Du fait des désordres hormonaux, elle avait des boutons sur le visage.


Trois mois après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, elle a eu des menstruations, et deux semaines plus tard, de nouveau. Elle a trouvé cela étrange. Mais depuis lors, son cycle est devenu régulier sans aucune exception. Aussi occupée ou stressée qu’elle puisse être, le cycle reste régulier.


“C’est comme si mon corps avait un nouveau mécanisme,” a-t-elle dit, “ça ne peut pas être expliqué par la médecine moderne. Mon corps a un nouveau mode de fonctionnement, qui est très précis. Les boutons sur mon visage ont aussi disparu. J’étais auparavant toujours un petit peu embarrassée quand des patients me consultaient pour des problèmes de peau, mais à présent mon visage est lisse."


“Lâcher prise et se détendre”

“Mes collègues ont vu le changement sur mon visage et m’ont demandé quel était mon secret. Pendant de nombreuses années, je ne voulais pas parler de moi. Mais à présent, je ne me sens plus mal à l’aise parmi les gens. Mon stress a également disparu.”


Son mari se moquait souvent d’elle, parce qu’elle avait peur de tant de choses et était nerveuse. Il a été surpris de constater ces changements.


" Nous avions des plans pour chaque chose de la vie quotidienne, de la décoration aux voyages. Je ne pouvais pas me détendre tant que chaque petit détail n'était pas réglé. "


“Mais aujourd’hui, je peux lâcher prise de beaucoup de choses. Je laisse de l’espace à mon mari, et abandonne mon attachement à tout contrôler."


“Le jardin est un bon exemple. Il est fier de ce qu’il a réalisé. De mon point de vue, son travail a rendu le jardin désordonné, et j’ai perdu des plantes que j’aimais. Mais ce que j’ai gagné c’est un mari heureux et fier. Ne devrais-je pas me réjouir de son accomplissement ?”


“J’ai aussi découvert que j’avais de nombreux attachements au jardin ; cette fleur devrait être ici, cette plante devrait être comme ça , etc. Tout avait de l’importance à mes yeux. Elles sont miennes. De tels attachements me rendaient nerveuse tous les jours.”


“Mais je me suis dit à moi-même: Je suis une pratiquante du Falun Gong à présent, donc je devrais lâcher ces attachements.”

Documents de référence :

Falun Gong : La pratique

Falun Gong- Enseignements et croyances

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.