Un réparateur de routes bénévole condamné à l’emprisonnement pour avoir poursuivi un ancien dirigeant du régime communiste

Plus de 150 personnes du village de Daochi dans l’agglomération de Huludao ont apposé leurs empreintes digitales sur une pétition protestant de la récente condamnation de M. Gao Wenzhi et ont exigé que le gouvernement le libère.


Un villageois a noté sur la pétition que M. Gao était toujours affable et disposé à aider les autres. Il a souligné en particulier que M. Gao avait réparé de nombreuses routes en mauvais état dans le village avec son propre argent.


M. Gao, 72 ans, a été condamné à quatre ans et demi de prison en décembre 2017 par le tribunal du district de Longgang pour avoir porté plainte contre l'ancien dirigeant du Parti communiste chinois Jiang Zemin, qui a ordonné la persécution du Falun Gong en 1999.

 
 
 
Les empreintes digitales des villageois en soutien à M. Gao Wenzhi


Falun Gong le guérit, les autorités l'arrêtent

M. Gao avait déjà eu deux formes de cancer et l'hôpital avait même refusé de lui fournir d'autres traitements. Peu de temps après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1995, cependant, il a complètement récupéré et sa santé était encore meilleure que dans sa jeunesse.
Reconnaissant envers le Falun Gong pour avoir rétabli sa santé, M. Gao est allé à Pékin faire appel pour le droit de pratiquer sa foi après que Jiang a lancé la persécution en 1999. M. Gao a alors été arrêté, détenu, interrogé et torturé par la police.


Dans le centre de détention, la police l'a battu quatre fois par jour et ne l'a pas laissé dormir. Ils lui ont mis de lourds fers aux chevilles, qui lui ont déchiré la peau en à peine quelques jours.


À la fin de sa détention, il a été envoyé à une session de lavage de cerveau de trois jours, puis dans un camp de travaux forcés pour trois ans.


Il a été soumis à un travail forcé épuisant chaque jour sans recevoir assez de nourriture. Les gardes le battaient s'il ne parvenait pas à terminer le travail à temps. Au même moment, son employeur a suspendu sa pension.


Quand il était temps pour lui d'être libéré du camp, les autorités ont refusé de le laisser partir. En 2002, il a été condamné à trois ans de prison et transféré au complexe pénitentiaire de Shenyang.


Il a finalement été libéré en 2015, après un total de six ans.


Un réparateur de route bénévole

Non loin de l'endroit où vivait M. Gao, une route partagée par plus de 30 agriculteurs était en mauvais état. Elle était toujours boueuse et gorgée d'eau, créant une difficulté pour les villageois.


Sans en parler à personne ni demander d'aide à quiconque, M. Gao a acheté le matériel avec ses revenus limités et a lui-même réparé la route.


Cela a impressionné de nombreux villageois qui ont commencé à le saluer d’un : " Falun Dafa est bon !"


Dès lors, M. Gao s'est engagé à réparer les routes autour du village. En huit ans, il a dépensé plus de 30 000 yuans de sa propre poche et a réparé près de 3.2 km de routes, tout seul.


Chaque fois qu'un villageois voyait M. Gao travaillant sous le soleil brûlant, sa chemise trempée de sueur, ils s'arrêtaient et lui donnaient quelque chose à manger.


Sachant qu'il pratique le Falun Gong, les fonctionnaires du village ont également protégé M. Gao du harcèlement policier.


Après avoir entendu parler de Gao, le directeur du bureau des transports avait l'intention d'inviter la chaîne de télévision locale à faire un reportage sur lui. M. Gao a refusé, sachant qu'il lui serait impossible de mentionner qu'il l’avait fait inspiré par sa foi dans le Falun Gong.


Persécuté pour avoir poursuivi Jiang Zemin

En 2015, après que la cour populaire suprême en Chine a affirmé qu'elle garantirait l'enregistrement et le traitement de toutes les plaintes déposées, y compris par des citoyens contre des représentants du gouvernement, M. Gao a rejoint des centaines de milliers de pratiquants et a déposé une plainte contre Jiang pour avoir ordonné la persécution.


En raison de la plainte, M. Gao a été arrêté le 23 juin 2017 et placé en "détention criminelle " sur une charge de " fausse accusation." La police a saccagé son domicile et confisqué ses documents de Falun Gong, son ordinateur portable, et le tricycle qu'il utilisait pour réparer les routes.


Le tribunal du district de Longgang a tenu un procès à huis clos le 5 décembre 2017. Personne dans la famille de M. Gao n'a été autorisé à y assister.


D'après son avocat, qui a plaidé non coupable en son nom, M. Gao avait du mal à marcher en entrant dans la salle d'audience et souffrait également de maux de tête et d'hypertension.


Le juge a précipité la procédure, qui a été bouclée en une heure sans qu'un verdict soit prononcé.


Quelques semaines plus tard, il a condamné M. Gao à quatre ans et demi de prison.


Coordonnées des malfaiteurs:

Yu Zhisheng (于智盛), chef du commissariat de Longgang + 86-13709895127
Zheng Xuping (郑绪平), chef du centre de détention de Huludao: + 86-13998963869
Gu Yue (谷月), juge, tribunal de district Longgang: + 86- 429-2039043
Bai Yinyan (白银燕), président, parquet de Longgang: + 86-429-2298001, + 86-13470613311
Dong Cheng (董程), procureur: + 86-429-2298022, + 86-13904290999


Version chinoise:
控告元凶江泽民 乡亲认可的好人再遭诬判(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.