Une campagne de signatures à Genève reçoit un chaleureux soutien en dépit d’un temps glacial

Le 28 février, en dépit de la récente tempête hivernale et de ses températures largement au-dessous de zéro, les pratiquants de Suisse romande ont continué leur campagne de signatures dans la célèbre du Marché à Genève. Les retours des passants ont été chaleureux.


Cette campagne de signatures collecte des soutiens pour une pétition aux Nations Unis appelant à la fin du prélèvement forcé d’organes par le régime chinois sur des prisonniers d’opinion, en majorité des pratiquants de Falun Gong.

 
 
De nombreux passants ont arrêté leurs pas pressés malgré le froid pour parler aux pratiquants et signer la pétition.


Un monsieur a fait une longue marche jusqu’à la table de pétition afin de se renseigner à propos de l'évènement. Il a commenté que le prélèvement forcé d’organes par le Parti communiste chinois (PCC) était un simulacre. Après avoir signé son nom, il a remercié les pratiquants et a exprimé son soutien à leurs efforts.


Un autre homme a dit qu’il avait signé la pétition à un événement précédent, mais il est venu saluer les pratiquants et les encourager à persévérer.


Un homme qui avait pratiqué le Qigong voulait savoir pourquoi le PCC voudrait persécuter le Falun Dafa. Après avoir discuté avec les pratiquants, il a convenu que c’était en raison de l’autocratie du PCC et de sa peur que davantage de gens ne bénéficient de la pratique.


Il a fait la remarque que le fait que les pratiquants de Falun Dafa puissent persister pacifiquement en dépit de 18 ans de persécution brutale a prouvé que la pratique est remarquable.


Avant de partir il s’est renseigné sur les dates des prochains ateliers de présentation du Falun Dafa.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.