Abandonner l’attachement à "soi"

Abandonner l’attachement à "soi-même"

J’ai récemment détecté une manifestation du " soi " ou de comment nous souhaitons que les autres nous perçoivent. Comme cela affectait ma cultivation et mes efforts de clarification des faits, j’ai su que je devais l’abandonner.


En tant que professeur, je travaille dur pour maintenir la réputation d’un bon enseignant. En tant que fils, je m’efforce de m’en tenir au comportement d’un bon fils. En tant que mari, j’essaie de maintenir ma personnalité de chef de famille. En tant que père, je souhaite préserver l’image propre à un bon parent.


Lorsque je sens que les pratiquants estiment que j’ai bien cultivé, j’essaie de montrer le vrai reflet de ma cultivation. J’ai remarqué que les pratiquants qui sont des coordinateurs essaient aussi de faire respecter l’idéal de ce qu’un coordinateur devrait être. Les pratiquants, y compris ceux qui travaillent sur l’aspect technique d’un projet, et qui ont l’œil céleste ouvert s’efforcent de maintenir leurs images.


Chaque pratiquant joue un certain nombre de rôles dans la société. Ces rôles sont nécessaires et indispensables. Mais alors que nous nous efforçons de maintenir et de protéger ces images, nous pourrions découvrir que nous craignons de heurter ou d’endommager notre réputation, notre propre intérêt, ou nos émotions. Ceci montre que nous tenons encore au " soi. "


À mesure que nous découvrons et identifions ces attachements, nous sommes sur le chemin d’abandonner le " soi ". C’est seulement quand nous abandonnons le "soi " qui est un produit de nos notions humaines, que nous pouvons retourner à notre véritable soi, et que notre image extérieure sera un reflet de notre être profond.


Version en anglais :
Letting Go of Attachment to “Self”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.