L’impression d'un avocat sur le Falun Gong
 

L’impression d'un avocat sur le Falun Gong

De nombreux pratiquants dans ma région ont été arrêtés pour leur pratique du Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa). J’ai donc contacté plusieurs avocats pour aider à assurer leur libération. L'un d’eux - "M " - et moi avons discuté d’un certain nombre de sujets, parmi lesquels le droit, la défense, et la répression de la discipline du Falun Gong. Notre partage m’a laissé une profonde impression et a souligné comment les pratiquants sont vraiment des représentants du Falun Gong.


Profondément ému par les pratiquants

Michael est un intellectuel très compétent qui articule clairement ses points et qui a le sens de l'humour. Sa défense des pratiquants à la cour était très puissante, ce qui a aidé beaucoup de gens à prendre conscience de l'illégitimité de la persécution.


Quand j'ai demandé s'il avait senti une quelconque pression venant du Parti communiste chinois (PCC) en défendant les pratiquants, il a dit: " Si quelque chose que je fais ne comporte aucun risque, elle ne mérite probablement pas d’être faite. "


Pour lui, la loi prime, et il est de la responsabilité d'un avocat de faire en sorte que la loi soit la base de sa défense.


" Comme vous avez décidé de m’engager", a-t-il dit : " J'ai déjà réfléchi à ce que cela signifie pour moi. "


Puis il a demandé: " Lorsque les pratiquants distribuent des matériaux de clarification des faits, ont-ils pensé à ce qui pourrait leur arriver? "


Je lui ai expliqué que les pratiquants ont bénéficié du Falun Gong, et savent que c’est une pratique juste. C’est leur mission que de dire au monde, et surtout aux Chinois qui ont été induits en erreur par le PCC, les faits concernant le Falun Gong et la persécution.


M, qui ne pratique pas le Falun Gong, a dit: " Je suis profondément ému par vous autres pratiquants, et mon âme a été touchée. Connaissez-vous les principes du droit les plus élevés? "


Il a fait une pause, puis a poursuivi: " C’est la moralité, la conscience et la compassion. Ce ne sont pas des doctrines ou des règles de droit, mais elles gouvernent tout. Mes paroles et mes actes sont motivés par elles dans un effort d’aider à rétablir la relation faussée entre le bien et le mal ".


Puis, il m'a dit que même si il ne pouvait défendre qu’un seul pratiquant à la fois, sa défense concernait des milliers ou des millions de pratiquants car tous suivent les principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance du Falun Gong, et s’impliquent dans des activités similaires.


" Bien que ce soit seulement un cas individuel, mon engagement est de contester la persécution lancée par Jiang Zemin (l'ancien chef du régime communiste chinois) contre tous les pratiquants de Falun Gong. Cette persécution vise la croyance et implique l'ensemble de l'appareil d'Etat.


" C’est comme un de mes collègues l’a dit, la répression du Falun Gong, considérée sur la base des lois en vigueur, est illégale. Des dizaines de millions de personnes innocentes sont lésées au nom du droit. C'est le moment pour nous de sauvegarder la justice et la loi. Nos efforts contribueront à protéger les principes universels d’Authenticité-Compassion-Tolérance, ainsi que la justice dans ce monde ", a-t-il ajouté.


Devenir un bon membre de la société

M. a raconté qu'il n’était plus la personne qu'il était auparavant. Jusque- là quand il acceptait les cas, il les traitait comme un simple travail. Mais, il a dit qu’un cas sur lequel il a travaillé au début de l'année dernière a complètement changé son approche, l'obligeant à consacrer pleinement ses pensées et son énergie dans ses affaires et à les traiter au maximum de sa capacité.


Un pratiquant de Falun Gong - "N" - lui avait demandé de défendre un autre pratiquant.


" Par considération pour la sécurité de N. M. a dit: " Je l'ai invité à rester avec moi la veille de la comparution au tribunal. Lorsqu'il est sorti de la douche, j'ai aperçu une longue cicatrice allant de sa poitrine à son estomac. En raison de mes antécédents médicaux, je savais que la chirurgie ne nécessite pas une si longue incision " .


Par curiosité, M. a questionné N. à ce sujet qui lui a dit que la cicatrice venait d'une blessure subie dans une lutte de gang plusieurs années auparavant. Les intestins de N. étaient sortis et quatre côtes étaient cassées.


" En fait," a dit N. à M. : " Je suis presque embarrassé de vous dire que j'étais autrefois membre d’un gang. C’est le Falun Gong qui m'a appris la différence entre le bien et le mal et m'a amené à reprendre une vie normale ".


N. a connu le Falun Gong en prison. Il avait volé des gens, s’était battu avec d’autres, et se droguait. En prison, il a vu que les pratiquants de Falun Gong étaient maltraités, battus, et torturés par les gardiens dans un effort de les amener à abjurer leur croyance.


Bien qu’étant perturbé, il a dit : " Ils étaient traités si méchamment que même un membre d'un gang tel que moi pensait que c’était trop. Mais ils n’injuriaient ni ne rendaient les coups. Et ce n'était pas seulement un ou deux pratiquants qui étaient comme ça, presque tous se comportaient de cette façon. J'ai été très impressionné d’être témoin d’un tel courage ".


Les pratiquants ont parlé à N. de leur foi et de la persécution. En outre, ils ont fait preuve de respect et de sollicitude envers lui, sans aucun préjugé.


" Avant cela, " a-t-il dit : " j'étais sans cœur et personne ne m’appréciait. Le comportement de ces pratiquants m’a appris que pour qu’ils soient tous aussi gentils le Falun Gong devait être quelque chose hors de l'ordinaire. Voilà pourquoi j’ai voulu moi-même le pratiquer".


La pratique du Falun Gong était interdite dans la prison et les responsables carcéraux faisaient tout en leur pouvoir pour " transformer " les pratiquants. Néanmoins, quand N. a dit à un agent qu'il voulait pratiquer le Falun Gong, à sa grande surprise, ce dernier ne l’en a pas dissuadé.


" Des gens comme vous veulent pratiquer le Falun Gong ? Cela me convient ! Vous pourriez même être libéré plus tôt grâce à cela, " a répondu le policier.


Depuis lors, N. a changé sa vie, il est devenu une bonne personne et a été effectivement libéré plus tôt.


Après être rentré chez lui, sa mère était nerveuse, craignant que son fils, un ancien fauteur de troubles, ne cause de nouveau des problèmes à la famille. Mais elle n’a pas tardé à se réjouir en voyant que son fils avait changé et qu’il avait abandonné ses mauvaises habitudes. Sa femme et son enfant, qui l'avaient quitté plus tôt, sont revenus et ont également commencé à pratiquer le Falun Gong.


Il y a quatre ans, N. a été emprisonné pour avoir parlé aux gens du Falun Gong et de la persécution. Les fonctionnaires et les détenus à la prison ont été surpris de le revoir. Nathan leur a dit comment le fait d’être devenu un pratiquant avait amélioré sa santé physique et son comportement. Il a également retrouvé le policier qui lui avait permis de pratiquer le Falun Gong en prison. " Vous souvenez encore de moi? " lui a-t-il demandé. " Bien sûr ! " a souri le policier, " Je vais voir si je peux vous aider à sortir plus tôt." a-t-il dit.


Aucun fondement juridique pour la persécution

Après avoir parlé à N, M. a dit qu'il n’avait pas pu dormir cette nuit-là. Il avait la tête qui tournait. Il a dit: " c'est Jiang Zemin l'individu vicieux, et le communisme chinois n'a pas d'espoir. Pensez-y : personne ne savait comment faire face à un membre de gang comme N.. Et pourtant, il s’était transformé en une bonne personne en peu de temps grâce au Falun Gong. Un tel gangster était un casse-tête pour la société et un gros problème pour sa famille. Mais le Falun Gong a changé tout cela."


Rencontrer et parler avec N. a donné à M. une nouvelle compréhension du Falun Gong et une nouvelle direction à sa carrière.


" En défendant des pratiquants, " a dit M.: " C’est comme si je purifiais mon âme, pour notre pays et pour l'humanité. " En tant qu'avocat, il doit défendre ses clients en fonction des faits. Après avoir vérifié les documents juridiques et la politique de persécution au cours des 18 dernières années, il a constaté que la persécution n'avait aucun fondement juridique.


Il a fait remarquer : " C’est Jiang qui a abusé de son pouvoir et qui a violé la Constitution. Je dois dire que ni Jiang ni le Parti n'ont d'avenir ».

Michael a dit être profondément touché par le Falun Gong et ses principes d’Authenticité, Bonté et Tolérance. Il a dit qu'il pratiquerait aussi le Falun Gong lorsque la persécution aura cessé.


Version chinoise :
一位律师心目中的法轮大法弟子

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.