Stockholm, Suède : Braver le froid pour aider à faire cesser la persécution du Falun Gong en Chine
 

Stockholm, Suède : Braver le froid pour aider à faire cesser la persécution du Falun Gong en Chine

Ces quelques dernières semaines, les pratiquants de Falun Dafa ont tenu des activités à Norrmalmstorg, une place au centre de Stockholm, sensibilisant les esprits à propos du Falun Gong et de la persécution toujours en cours en Chine.


En dépit d’un temps froid, de nombreuses personnes se sont arrêtés pour s’informer davantage à propos de l’ancienne discipline traditionnelle corps/esprit et signer des pétitions condamnant la persécution.

 
 
Les gens s’arrêtent pour s’informer à propos du Falun Dafa à Norrmalmstorg, Stockholm le 20 janvier 2018.
 
Consternés par la persécution en Chine, en particulier le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Dafa de leur vivant, les passants ont signé les pétitions appelant à mettre fin aux atrocités.

Un homme d’âge moyen a dit qu’il avait entendu parler du Falun Dafa à un festival l’an dernier. Il était heureux de revoir le groupe et curieux d’en apprendre davantage. Svan, un des pratiquants ayant fait quatre heures de voyage pour participer aux activités lui a expliqué comment la pratique l’a aidé à améliorer sa santé et son bien-être spirituel. L’homme a dit qu’il allait lire les livres du Falun Gong et a signé une pétition condamnant la persécution en Chine.


Tout un groupe de jeunes gens a écouté attentivement Werner, un autre pratiquant présent, leur expliquer que Falun Dafa est pratiqué dans plus d’une centaine de pays. Werner a partagé avec eux comment le principe Authenticité-Bonté-Patience avait amélioré ses relations familiales et son caractère moral.


“Je pensais que ce monde n’avait pas d’avenir étant donné le chaos régnant,” a dit un jeune homme, “mais ce que vous dîtes me donne de l’espoir ! Merci !”


Lena Adelsohn Liljeroth, ancienne Ministre de la Culture et des Sports, était parmi ceux qui se sont arrêtés pour signer une pétition appelant à la fin des atrocités perpétrées en Chine. Elle a dit qu’elle était heureuse de rencontrer les pratiquants et leur a souhaité le meilleur.


Un couple du Portugal avait entendu parler de la persécution du Falun Gong y compris du prélèvement forcé d’organes sur des prisonniers d’opinion. Ils ont pris des documents et signé une pétition. " Nous devons mettre fin à ces brutalités, nous le devons !" a déclaré le mari.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.