Falun Dafa à Jiamusi, province du Heilongjiang

Une image vaut mille mots.

Du jour où Falun Dafa a été présenté à Jiamusi, dans la province du Heilongjiang, de 1994 à aujourd'hui, d'entreprendre la pratique à résister pacifiquement à la persécution d'état ces derniers 19 ans, le parcours a été inoubliable et rempli de joie et de difficultés.


Voici un album photo documentant le développement du Falun Dafa à Jiamusi aux tous débuts, et les courageux efforts des pratiquants pour résister à la persécution du régime communiste depuis 1999.


Falun Dafa s'est propagé rapidement au tout début

En 1994, deux sœurs du nom de famille de Wang, habitant Jinzhou dans la province du Liaoning, sont venues à Jiamusi pour présenter Falun Dafa. Seule une douzaine de personnes assistaient à la première rencontre. Impressionnées en les entendant raconter comment Falun Dafa leur avait bénéficié, plusieurs des personnes présentes ont entrepris la pratique.


Pour permettre à plus de gens de connaître Falun Dafa, les pratiquants ont organisé des cours gratuits et des sessions d'exercices de groupe dans les parcs et sur les places publiques. L'un après l'autre, de plus en plus de gens ont entrepris la pratique, y compris ceux de villes et de cantons voisins.


À la fin de 1998, plus de 10.000 personnes de Jiamusi avaient entrepris la pratique.


 
Faire les exercices en plein air, même par les journées d’hiver les plus froides (photo prise en 1996)
 
Faire les exercices le matin sur la place d’un quartier résidentiel (1996)
 
Site d'exercices de groupe (1996)
 
Préparer un affichage public visant à présenter le Falun Dafa (1997)
 
 
Présenter le Falun Dafa au public (1998)
 
Grand groupe de pratique des exercices devant l'hôtel de ville (1998)
 
Des pratiquants balaient la neige devant l'hôtel de ville avant les exercices matinaux (1997)
 
Photo de groupe après un événement de présentation du Falun Dafa dans une ferme (1997)
 
Exercices de groupe (1999)


Les bénédictions de cultiver Falun Dafa

Tandis que Falun Dafa se propageait rapidement à Jiamusi, beaucoup de gens ont expérimenté une amélioration notable de leur santé et de leurs valeurs. Falun Dafa les a aidés à mieux apprécier la vie et servir la communauté.


 
Zhang Jiaotong exprimant sa gratitude envers Maître Li Hongzhi. Sa tuberculose a été complètement guérie après avoir assisté aux classes de Maître Li à Dalian, province du Liaoning, en 1994. (1996)


Mme Cao Wei

Un rouleau compresseur a percuté la pratiquante Cao Wei et roulé sur sa jambe alors qu’elle se tenait sur le trottoir. " Je n’avais aucune idée de ce qui m’arrivait, je savais juste que j'avais été soudainement happée sous un camion. " s’est rappelé Mme Cao. Malgré la douleur considérable, elle a été stupéfaite de trouver sa jambe toujours intacte après l'accident.


 
Le pantalon déchiré de Cao Wei (2006)

 
La marque sur la jambe de Cao Wei après qu’elle soit passée sous un rouleau compresseur (2006)


M. Lin Zehua

M. Lin Zehua a été torturé et il était incapable de marcher quatre mois après avoir été admis à la prison de Jiamusi pour une peine de sept ans, pour son refus d'abandonner la pratique du Falun Dafa en 2007.


Quand il a été libéré en septembre 2014, le médecin lui a dit qu'il ne marcherait plus jamais.


Mais M. Lin pensait différemment. En rentrant chez lui, il a repris sa pratique de Falun Dafa quotidienne. En mars 2015, environ sept mois plus tard, il était capable de marcher lentement et de monter les escaliers.


 
M. Lin Zehua est devenu handicapé en prison (2014)
 
M. Lin Zehua était capable de marcher après avoir repris la pratique du Falun Dafa. (2015)


M. Li Shuangnan

Li Shuangnan a eu un accident de voiture le 11 octobre 2006. Son cerveau a été grièvement blessé.


Lorsque le médecin a dit qu'ils ne seraient pas en mesure de le sauver, sa mère et sa tante, qui étaient toutes deux pratiquantes de Falun Dafa, n’ont pas perdu espoir. Elles se sont précipitées aux urgences et ont demandé à Shuangnan de réciter " Falun Dafa est bon. " Le lendemain, le médecin a été surpris de détecter la pression sanguine et le pouls de M. Li, alors ils ont décidé de l’opérer.


Le troisième jour, le médecin a ordonné un scanner de son cerveau avant l'opération. Ils ont été encore plus surpris de voir que son crâne avait guéri et que l'opération n'était plus nécessaire.


Le 10 novembre 2006, un mois après l'accident, M. Li avait presque récupéré et pouvait marcher sans aide. "C’est le Maître de Falun Dafa qui m'a sauvé la vie", a-t-il dit.


 
M. Li et sa femme Shuangnan quatre ans après l'accident de voiture (2010)


Résister à la persécution en ayant foi et courage

En juillet 1999, étonné par la popularité sans précédent du Falun Dafa en Chine, le régime communiste a lancé une répression dans l'intention d'éradiquer la pratique. Face à une des plus graves persécutions dans l'histoire du pays, les pratiquants de Jiamusi étaient et sont restés -inébranlables. Maintenant une foi indéfectible ils résistent à la persécution avec un courage et une persévérance remarquables.


Mme Chen Ying

Chen Ying, une lycéenne, a été arrêtée lorsqu'elle est allée faire appel pour le Falun Dafa à Pékin le 16 août 1999. Alors que la police la ramenait de Pékin à Jiamusi, elle a dû sauter du train pour échapper à la brutalité policière. Elle est morte instantanément. Elle n’avait que 17 ans.


 
Chen Ying (troisième en partant de la droite) et ses camarades de lycée

D'après les informations recueillies par Minghui.org, au moins 82 pratiquants de Jiamusi sont morts en raison de la persécution entre 1999 et 2016. 88 autres ont été condamnés à la prison, avec une peine moyenne de 4,85 ans. 381 pratiquants ont été envoyés dans des camps de travaux forcés, avec une peine moyenne de 2,25 ans.


 
Les pratiquants de Falun Dafa devant un palais de justice en soutien à des compagnons de pratique jugés pour leur foi (2008)


M. Ma Xuejun

M. Ma Xuejun a été condamné en 2002 à 12 ans de prison pour la pratique du Falun Dafa. Il a été soumis à d'épouvantables maltraitances dans la prison, comprenant des passages à tabac, la privation de sommeil, et des gavages. Il était à l'article de la mort quand la prison l’a renvoyé chez lui en 2003, moins d'un an plus tard.


 
M. Ma Xuejun n’avait plus que la peau sur les os quand il a été libéré de prison en 2003. Il a retrouvé la santé après avoir repris la pratique du Falun Dafa à la maison. (La photo de lui ci-dessus a été prise en 2016)


M. Qin Yueming

M. Qin Yueming a été torturé à mort dans la prison de Jiamusi le 26 février 2011. Sa famille a fait appel aux autorités et a demandé justice pour lui à plusieurs reprises. En représailles, la police a arrêté sa femme et sa fille cadette et les a envoyées dans un camp de travaux forcés pour un an et demi.


La fille aînée de M. Qin, Qin Rongqian, s'est retrouvée seule à l'âge de 19 ans, elle a travaillé sans relâche pendant deux ans pour révéler les faits de la mort de son père et obtenir la libération de sa mère et de sa sœur. Plus de 5.000 personnes à Jiamusi ont signé sa pétition pour la soutenir.


 
Mme Qin Rongqian a visité tous les ministères concernés à Jiamusi pour obtenir justice pour sa famille (2012)

Après que le régime communiste a suspendu le tristement célèbre système de camp de travail en 2013, des centres de lavage de cerveau sont apparus dans toute la Chine, dont le centre de lavage de cerveau Qinlongshan dans la banlieue de Jiasanjiang.


D’après l’information recueillie par Minghui.org, au moins 92 pratiquants de Falun Dafa ont été détenus et torturés dans ce centre de lavage de cerveau.


Pour s'opposer à la persécution qui y régnait, les pratiquants de Falun Dafa et des avocats des droits de l'homme se sont rassemblés devant Qinlongshan et ont exigé que les pratiquants détenus soient libérés. En conséquence, quatre avocats des droits de l'homme ont été battus et arrêtés. Face à l'ampleur de la couverture médiatique internationale, le centre de lavage de cerveau a finalement été fermé.


 
Les pratiquants de Falun Dafa et des avocats des droits de l'homme rassemblés devant le centre de lavage de cerveau Qinlongshan pour exiger la libération des pratiquants détenus. (Capture d'écran d'une vidéo de 2014)

Entre mai 2015 et février 2016, 1.705 pratiquants de Jiamusi ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin pour avoir ordonné la persécution du Falun Dafa, demandant que la cour populaire suprême et le parquet populaire suprême le traduisent en justice.

 
Les pratiquants de Jiamusi ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin pour son rôle dans la persécution du Falun Dafa. (2015)

En plus de leurs plaintes au pénal intentées contre Jiang Zemin, les pratiquants ont également imprimé à leurs domiciles des documents d'information à propos du Falun Dafa et parlé aux gens concernant la pratique.


 
Documents d'information conçus à la maison pour documenter la persécution (2009)
 
Parler aux gens du Falun Dafa (2012)
 
Parler aux gens du Falun Dafa (2015)
 
Bannières de Falun Dafa dénonçant la persécution (2014)
 
Bannières de Falun Dafa dénonçant la persécution (2016)
 
Une bannière dans un quartier résidentiel déclare "Falun Dafa est bon. (2011) "
 
Une bannière de Falun Dafa sur un pont proclame la " Célébration de la 12ème journée mondiale du Falun Dafa (2011)
 
Bannières de Falun Dafa dans un quartier résidentiel (2011)
 
Les clients d’un marché agricole heureux de recevoir les calendriers de Falun Dafa distribués par les pratiquants (capture d'écran d'une vidéo de 2015)
 
Des villageois écoutent une pratiquante clarifier les faits à propos du Falun Dafa. (capture d’écran d’une vidéo de 2013)


Version chinoise :
走过连宵风雨-佳木斯弟子精進如初(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.