Une femme du Liaoning meurt quelques jours après avoir été libérée pour raison médicale

Une femme de 65 ans de la ville de Dalian est décédée le 30 décembre 2017, quelques jours à peine après avoir été libérée de prison pour raison médicale.


Mme Yang Shuwen a été arrêtée le 15 octobre 2014 et condamnée des mois plus tard à 4 ans et demi de prison. La police la ciblait pour son refus de renoncer au Falun Gong, discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


Mme Yang a attribué au Falun Gong de lui avoir donné la force de faire face à l'adversité dans la vie. Son fils a été tué dans un accident de voiture il y a plus d'une décennie et elle-même a été grièvement blessée et a perdu son ouïe à la suite de l'accident. Son mari a divorcé plus tard. Le Falun Gong l'a sauvée du désespoir.


Toutefois sa simple quête du bonheur l’a envoyée en garde à vue après le début de la persécution brutale du Falun Gong. Mme Yang a été arrêtée une première fois le 29 juin 2011 et détenue pendant 134 jours.


La police a fouillé sa maison à la suite de sa dernière arrestation en 2014 et confisqué ses livres de Falun Gong, ordinateurs, imprimante, son téléphone portable, des espèces et des effets personnels de valeur.


Un examen médical requis a révélé que Mme Yang souffrait d'hypertension et d'une maladie cardiaque, mais la police a quand même forcé le centre de détention de Dalian à l'admettre.


Le tribunal du district de Jinzhou a jugé Mme Yang le 28 décembre 2014 sans en informer sa famille. Elle a été condamnée à 4 ans et demi et admise à la Prison pour femmes du Liaoning le 9 juin 2015.


Elle a développé un cancer du côlon en prison et a été libérée pour raison médicale en décembre 2017. Mme Yang Shuwen est décédée deux jours avant le Nouvel An.


Version chinoise :
被非法判四年半-大连市孤寡老妇被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.