Première Conférence de partage d’expériences de Falun Dafa en Serbie

Une conférence de partage d’expériences a été organisée à Belgrade, capitale de la Serbie le 16 décembre 2017. C’était la première fois qu’une conférence de Dafa était organisée dans un des pays de l’ancienne Yougoslavie. De nombreux pays étaient représentés à la conférence, dont la Croatie, la Slovénie, la Bosnie Herzégovine, le Monténégro et également la Grèce et l’Autriche.


Treize pratiquants ont partagé leurs expérience de la pratique du Falun Dafa, abordant comment ils avaient élevé leur caractère en vivant selon les principes Authenticité-Bonté-Tolérance du Falun Dafa. Les partages incluaient également comment ils ont présenté la pratique à davantage de gens et alerté l’opinion sur la persécution de la pratique en Chine.


Gordana Gosic, une nouvelle pratiquante a raconté comment elle avait détecté ses attachements, à l’indécision, la luxure, le confort, la peur et le renom.

 
Gordana Gosic lit son article de partage d’expériences à la Conférence de Falun Dafa de Belgrade en Serbie.


Après avoir vécu ce qui aurait pu être un accident fatal, Gordana s’est comportée comme un pratiquant de Dafa, réussissant à pacifier l’autre parti. Elle s’est rappelée que le conducteur " s’est arrêté, a ouvert la porte en colère et a commencé à hurler et jurer. Il avait si peur de ce qui aurait pu arriver. J’ai commencé à trembler de peur moi aussi, mais je n’ai ni hurlé ni juré en retour, comme je l’aurais fait auparavant, parce que je suis à présent une pratiquante de Dafa. J’ai pris conscience que ma peur se dissipait et se transformait en compassion. J’étais désolée pour cet homme qui s’était mis dans une telle colère. Alors j’ai simplement dit " C’est ma faute, je suis désolée ", et il est reparti. "


Marija Vojvodić du Monténégro, qui étudie l'allemand et est une nouvelle pratiquante, a parlé des obstacles qu’elle avait rencontrés sur son chemin pour obtenir un environnement stable et comment elle les avait surmontés.


Marijana Holjevac, docteur en dermatologie en Serbie et ancienne pratiquante, a expliqué comment elle avait retrouvé son dynamisme après avoir perdu son enthousiasme initial dans la cultivation.


Ioanna Tagari de Grèce était la coordinatrice lors de la visite de David Matas– l’avocat des droits de l’homme qui a dénoncé le prélèvement d’organes du régime chinois sur des pratiquants de Falun Dafa en Chine, lorsqu’il a donné un discours au Parlement. Elle a partagé ses expérience de coordination et de coopération durant cet événement.


Ioanna s’est remémorée : "J’ai remarqué ma piètre tolérance pour les retards ou les idées des autres pratiquants, en pensant que j’avais travaillé au Parlement auparavant. Je savais mieux que les autres ce qui devait être fait. Je me pensais capable. Cependant être capable ou pas n’était pas le plus important et j’ai pris conscience que mes pensées négatives étaient une indication d’une mentalité jalouse."


Theresa Koerpf d’Autriche a partagé ses compréhensions acquises alors que son fils était en prison. Il a écrit une lettre à sa mère depuis la prison :


“Les choses ne peuvent qu’aller mieux si chacun considère le futur avec confiance, comme tu l’as fait ? Je suis fière d’avoir une mère comme toi, qui m’a appris que tout s’arrangera pour le mieux seulement si j’ai une ferme confiance en Authenticité-Compassion-Tolérance. Apparemment, je peux voir à présent que c’est Falun Dafa qui t’a rendue forte et t’a donné tout ce dont tu avais besoin. Malheureusement, je ne l’ai pas compris jusqu’à ce que je me retrouve en prison.”


Theresa a dit “Ses paroles m’ont fait prendre conscience que tous mes attachements et désirs étaient comme une prison, m’empêchant d’avancer diligemment dans la cultivation de Dafa.”


Mira Dozet, de Serbie, a raconté comment elle avait réussi à changer son caractère à travers la pratique de Falun Dafa. Par exemple, lorsqu’elle est tombée sur une employée désagréable et peu serviable dans une librairie, elle n'a manifesté aucun mécontentement. Le lendemain, lorsqu’elle est retournée dans la même librairie afin de donner un dépliant à la vendeuse et lui parler de la persécution du Falun Dafa en Chine, cette dernière l’a remerciée pour sa patience de la veille.

 
Mira Dozet, une pratiquante de Serbie.

Mira a répondu " si vous m’aviez rencontrée avant que je ne commence à pratiquer et à apprendre Dafa, vous m’auriez indiquée la porte, parce que je n’avais pas la moindre patience pour chercher un livre sur vos étagères. Grâce à Dafa je n’ai que de bonnes pensées. "


Olivera Milosevic, une architecte Serbe, a partagé comment elle avait pratiqué dans le passé de nombreuses voies de cultivation différentes, et comment elle avait découvert Falun Dafa, qui ne saurait être comparé à aucune autre voie de cultivation. Elle a aussi mentionné comment elle avait réalisé l’importance de ne pratiquer que Dafa et de ne pas y mélanger d’autres pratiques et habitudes du passé.

 
Olivera Milosevic partage ses compréhensions.


Igor Jancev, un développeur de logiciel de Vienne, a raconté comment il avait présenté le Fa et clarifié les faits en Macédoine, un autre pays de l’ancienne Yougoslavie.

 

Igor Jancev partage ses expériences.


" Nous sommes arrivés à Ohrid,la vieille ville, que certains appellent la Jérusalem des Balkans, construite sur les rives d’un des plus vieux lacs du monde et dont les environs comptaient plus de 365 églises. Je me demandais ce que je pouvais faire afin de ne manquer aucune opportunité [de présenter Falun Dafa.] C’était jeudi et j’ai décidé d’organiser une pratique dans le parc de vendredi à dimanche de 9h à 11h et je l’ai annoncé sur Facebook. Le lendemain matin, quatre femmes de Ohrid sont venue au parc. Le jour suivant, en dépit d’un temps froid, ce sont sept personnes qui sont venues faire les exercices et les retours ont été très positifs.”


À la fin de la conférence, les pratiquants ont tous exprimé leur immense reconnaissance pour la compassion et le salut du Maître. Ils étaient également reconnaissants pour l’opportunité d’assister à ce rassemblement, où ils ont pu apprendre les uns des autres et puiser inspiration et encouragements. De nombreux pratiquants ont dit avoir trouvé la motivation pour accroître leurs efforts et travailler sur leurs cœurs afin de sauver davantage de gens.


Ils ont aussi souhaité ensemble et de tout cœur une Bonne Année au Maître.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.