Un appel à la conscience depuis la ville de Foix : " Il est temps d’agir pour ces êtres humains "
 

Un appel à la conscience depuis la ville de Foix : " Il est temps d’agir pour ces êtres humains "

Sous une légère pluie, quelques pratiquants de Falun Gong de la région se sont retrouvés, le vendredi 8 décembre, à Foix, chef-lieu du département de l'Ariège, au cœur des Pyrénées. Tout près du marché hebdomadaire, ils ont installé un stand d'information présentant le Falun Gong, sa persécution en Chine et les prélèvements forcés d'organes dont y sont victimes des prisonniers d'opinion, pour la plupart des pratiquants de Falun Gong.


Quelques grands panneaux et la distribution de dépliants d'information ont suscité l'intérêt des passants, nombre d'entre eux s'arrêtant au stand afin d'exprimer leur soutien aux pratiquants de Falun Gong en Chine, et le concrétisant en signant les pétitions.


 
 
 

Un couple s'est senti particulièrement interpellé et s'est arrêté longuement pour en savoir plus. L'homme s'était fait greffer un organe en toute légalité et disait qu'il était heureux de cette greffe qui lui avait sauvé la vie. Mais ils étaient avec sa femme scandalisés par le trafic d'organes, et spécialement par ce qui se passait en Chine. Ils ont plusieurs fois remercié les pratiquants d'informer les gens sur cette persécution et ses atrocités.


Certaines personnes ont exprimé leur surprise et leur désarroi en lisant l'information affichée, n'ayant jamais entendu parler du prélèvement forcé d'organes en Chine et s'étonnant du silence des médias à ce propos.


Une femme est venue signer les pétitions après son marché. Elle a pris le temps de lire l'information en détail et a exprimé son indignation face à ces crimes contre l'humanité, se prenant à souhaiter que "l'Himalaya et tous les grands fleuves de l'Asie détruisent toute cette méchanceté en Chine."


Beaucoup de gens ont apprécié l'initiative de lettre-pétition à envoyer à leurs députés et le sollicitant à agir contre ce génocide médical au niveau du Parlement national, comme y invitent la Déclaration WD48 et la Résolution du 12 décembre 2013 du Parlement européen sur le prélèvement d'organes en Chine. Ils y ont apposé leurs noms et adresses et l'ont signée, certains y ajoutant leurs propres commentaires.


"Il est temps d'agir pour ces êtres humains !!!" a écrit l'un d'eux.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.