Alerter l'opinion publique sur la persécution en Chine à Francfort, Allemagne

Les pratiquants de Falun Gong à Francfort, Allemagne, ont organisé plusieurs événements en amont de la Journée internationale des Droits humain (le 10 décembre) afin de sensibiliser davantage à propos de la persécution de cette discipline traditionnelle en Chine. Une veillée aux bougies a eu lieu le 9 décembre au soir, faisant suite à une campagne de signatures appelant à la libération d'un pratiquant illégalement détenu en Chine organisée la veille.


Les pratiquants de Falun Gong tiennent une veillée aux bougies le 9 décembre 2017 afin de commémorer les pratiquants ayant perdu la vie sous 18 ans de persécution en Chine.


Veillée aux bougies dans le centre de Francfort

Une veillée aux bougies s'est déroulée le 9 décembre au soir au sein du marché de Noël en plein quartier des affaires, afin de commémorer les pratiquants de Falun Gong morts en résultat direct de la persécution en Chine.


Il faisait froid et il avait beaucoup neigé la veille. Accompagnés par la musique solennelle de Pudu et Jishi, les pratiquants se sont assis par terre, en tenant des portraits de pratiquants ayant perdu la vie aux mains du Parti communiste chinois (CCP).


De nombreux passants ont été touchés par la scène. Ils se sont arrêtés pour prendre des photos et lire l'information affichée, certains pour discuter à propos du Falun Gong avec les pratiquants . Ils ont été nombreux à signer la pétition appelant à la fin de la persécution.

Appeler à la fin de la persécution


Plusieurs pratiquants sont allés au consulat chinois le matin du 8 décembre pour une manifestation pacifique contre la persécution. Ils ont déployé une grande bannière avec les mots "Stop à la persécution du Falun Gong" et "Stop au prélèvement d'organes à vif sur les pratiquants de Falun Gong" de l'autre côté du consulat.


Egbert (premier en partant de la droite) et d'autres pratiquants manifestent contre la persécution en face du consulat chinois.

Ces 16 dernières années, les pratiquants de Francfort ont maintenu une manifestation pacifique devant le consulat par tous les temps et été comme hiver.


Egbert, un pratiquant de 79 ans, vient au consulat chaque vendredi avec des bannières et un enregistrement de la musique des exercices rejoindre d'autres pratiquants en protestation de la persécution par le Parti communiste chinois (PCC).


Appeler à libérer une pratiquante incarcérée en Chine

Le 9 décembre, un autre événement a eu lieu dans le centre ville, afin d'appeler à libérer Mme Tian Feng, une pratiquant incarcérée à Pékin. Mme Tian, 49 ans, a été arrêtée le 13 mai et est illégalement détenue pour avoir été trouvée en possession d'un DVD du Falun Gong.


La Société internationale pour les Droits Humains (ICFM) a initié une campagne de cartes postales appelant à libérer Mme Tian, adressées au directeur de la sous-station de police où elle se trouve détenue. Tous ceux qui le souhaitent peuvent y écrire leurs noms et adresses avant de l'envoyer en Chine.


Les passants s'arrêtent pour lire l'information à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine.

Beaucoup de gens ont pris des cartes postales qu'ils ont promis d'envoyer en Chine, beaucoup ont également exprimé leur souhait que Mme Tian soit rapidement libérée.

Toucher les touristes chinois

Le 9 décembre, les pratiquants ont installé un stand dans une rue animée d'un quartier souvent visité par les touristes chinois. On pouvait lire sur leurs bannières "Falun Dafa est bon;" "Authenticité-Bonté-Patience est bon" et "La Chine n'est pas le PCC". Il y avait également plusieurs affiches en Chinois.


Parmi les groupes de Chinois qui passaient, certains se sont arrêtés pour lire l'information et prendre des photos. On pouvait souvent entendre "Regardez, le Falun Gong !"


Des journaux informant à propos du Falun Gong étaient offerts et des enregistrements audio passés spécialement à l'intention des touristes chinois.


Les allemands expriment leur soutien au Falun Gong

Dima Guskovs et Sabine Rebling étaient venues d'une autre ville se joindre aux pratiquants de Francfort. Dima a mentionné le soutien qu'elles avaient reçu, et a relaté comment deux adolescents se sont arrêtés en dépit du froid pour s'informer à propos du Falun Gong. "Il faisait très froid" a dit Dina. "Les deux garçons écoutaient attentivement. Plus tard ils m'ont aidée à distribuer des dépliants aux passants pendant un bon moment malgré le froid. Ils sont repartis avec des dépliants qu'ils destinaient à leurs camarades de classe.

Dima Guskovs discute avec deux jeunes garçons à propos du Falun Gong

Sabina Redling (première à partir de la droite ) participe à l'activité de sensibilisation à Francfort.

Sabina Rebling participe aux événements de sensibilisation chaque samedi à Francfort. "Actuellement, les gens s'arrêtent immédiatement pour signer et disent qu'ils sont déjà au courant de la persécution.”a -t-elle dit.

Sabina a ajouté que beaucoup de gens les remercient de les informer à propos de la situation en Chine et les encouragent en leur disant qu'ils font la juste chose.


Historique

La discipline traditionnelle du Falun Gong a été rendue publique en 1992 et s'est rapidement propagée à travers toute la Chine pour ses effets bénéfiques sur la santé et la moralité. En 1999, près de cent millions de personnes la pratiquaient en Chine.

Par jalousie et peur de perdre le contrôle, Jiang Zemin, alors à la tête du Parti communiste chinois, ignorant les autres membres du comité permanent du Politburo, lançait en 1999 la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 18 dernières années. Davantage ont été torturés pour leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable d’avoir initié et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999, le "Bureau 610" un organe de sécurité extra-légal. Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, épuisez-les financièrement et détruisez-les physiquement.


Le PCC est allé jusqu’à diriger le prélèvement forcé d’organes à vif sur des prisonniers d’opinion du Falun Gong, ce pour de gros profits. En raison de la censure de l’information, le nombre exact de pratiquants morts sous la persécution reste à ce jour impossible à évaluer.


Version anglaise :
Germany: Raising Awareness of the Persecution in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.