Une campagne de signatures à Genève attire l’attention sur les atrocités de prélèvement d’organes en Chine

Le 13 décembre, des pratiquants de langue française ont participé à un autre marché de rue à Genève en installant un stand d’information où présenter l’ancienne discipline spirituelle corps/esprit du Falun Dafa et dénoncer la persécution.


Une pétition condamnant les atrocités de prélèvement d’organes, qui continuent à prendre des vies parmi les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers d’opinion en Chine, offrait aux passants l’opportunité de condamner la persécution.


De nombreux passants se sont arrêtés pour s’informer sur la pratique, se renseigner sur la persécution et pour exprimer leur soutien en signant la pétition.


 
 
 
 
Des habitants de Genève signent la pétition pour mettre fin au prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de Falun Gong et d'autres prisonniers d'opinion en Chine.

Un PDG d'une société internationale a apprécié les efforts de sensibilisation des pratiquants. Un touriste australien a dit qu’il avait entendu parler du prélèvement d’organes mais qu’il était néanmoins choqué d’en apprendre les détails aujourd’hui. Il était très intéressé par la pratique et souhaitait l’apprendre avec sa femme qui travaille pour les Nations Unies.


En septembre, lors de la 14ème conférence internationale de donation d’organes au centre de convention de Génève, les pratiquants de Falun Dafa locaux avaient tenu une série d’activités de sensibilisation et réuni des soutiens pour aider à mettre fin au prélèvement forcé d’organes approuvé par l’état.


Un grand nombre de gens ont dit qu’ils avaient appris l’activité pour dénoncer la persécution à la télévision, et ils ont immédiatement signé la pétition.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.