Des avocats de la défense dans le Sichuan battus par des huissiers du tribunal

Les avocats de la défense de trois pratiquantes de Falun Gong ont été battus par les huissiers lorsqu'ils ont refusé de remettre leurs ordinateurs portables au tribunal.


Le matin du 17 novembre 2017, le Tribunal du Canton de Huili, Préfecture du Liangshan, Province du Sichuan a jugé les pratiquantes de Falun Gong : Hua Wanxia, Cui Deli et Zhang Huixong.


Depuis que le régime communiste chinois a commencé sa persécution du Falun Gong en 1999, les pratiquants en Chine ont été systématiquement arrêtés et emprisonnés pour leur refus de renoncer à leur foi.


Le juge Qiu Yun a ordonné aux trois avocats de la défense : Lu Tingge, Xong Dongmei et Li Xongbing, de remettre leurs ordinateurs portables et leurs attaché-cases à l'entrée de la salle d’audience. Leurs ordinateurs contenant leurs dossiers et leurs documents, les leur remettre équivalait à les empêcher d’argumenter leur défense. Quand les avocats ont refusé de remettre leurs ordinateurs, le juge Qiu a ajourné l’audience.


En sortant de la salle d’audience, les avocats discutaient de déposer plainte contre le juge. Quand les huissiers ont surpris leur conversation, ils ont bousculé les avocats. L’avocat Lu Tingge a commencé à filmer la scène, et les huissiers l’ont immédiatement traîné dans leur bureau et roué de coups.


Témoins de cette conduite illégale, Xong et Li ont appelé une ambulance, laquelle a emmené Lu à l’hôpital. Les avocats ont protesté auprès du juge-président Yang Jiyun et du juge Qiu, qui les ont menacés : " Attendez ici ! Nous allons nous occuper de vous un par un … "


Xong et Li ont alors été emmenés dans un bureau, où ils ont été fouillés. Les huissiers leur ont confisqué leurs ordinateurs portables, téléphones cellulaires, clés USB et autres appareils, comprenant des documents juridiques et autres papiers relatifs à leurs clientes.


Les huissiers ont notifié aux trois avocats cet après-midi-là que leurs ordinateurs portables et autres appareils électroniques avaient été emmenés au Service de la Supervision de l’Internet et que le tribunal déciderait quoi faire avec leurs appareils en fonction des résultats de l'investigation


Il a été dit aux avocats que le tribunal et le département de la sécurité publique détermineraient si des mesures complémentaires à leur encontre seraient nécessaires ou non, basées sur les conclusions de l’inspection et de leur appréciation.


L’arrestation des pratiquantes

Le Bureau de la Sûreté Nationale du Canton de Huili, le poste de police local et l’association de quartier ont envoyé du personnel pour arrêter les trois pratiquantes de Falun Gong à leur résidence le 24 août 2016. Leurs effets personnels ont également été illégalement confisqués.


Les trois pratiquantes ont été détenues sans autre forme de procès. Mme Cui a été libérée sous caution une semaine plus tard par sa fille en raison d’un traitement médical. Mmes Zhang et Hua sont détenues dans le Centre de détention de Huili depuis lors.


L’hôpital du Canton de Huili a collaboré avec le Parquet du Canton de Huili pour fabriquer des preuves afin d'inculper les pratiquantes, preuves qu'ils ont soumises au Tribunal de Huili au mois de mai 2017.


Version chinoise :
四川省会理县开庭 律师遭殴打

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.