Un évènement de grande envergure sur la place de la liberté à Taipei précède la Conférence annuelle de partage d’expériences de Taiwan

Le 25 novembre 2017 , jour précédant la Conférence annuelle de partage d'expériences du Falun Gong à Taïwan, 6400 pratiquants ont tenu un événement de grande envergure sur la place de la Liberté à Taipei. Ils ont présenté l'ancienne discipline chinoise pour le corps et l'esprit à des touristes du monde entier.


Les caractères chinois sur la grande banderole se lisent "Falun Dafa Hao" (Falun Dafa est bon)

Des touristes chinois étudient attentivement l'information affichée à propos du Falun Gong.

L'un des objectifs de ce grand rassemblement était de sensibiliser le public à la persécution du Falun Gong en Chine et d'exposer aux yeux du monde l'histoire brutale du Parti communiste, en particulier aux touristes chinois qui n'ont accès sur le continent qu'à une information censurée.

M. Lu, un visiteur chinois en provenance des États-Unis, ne comprenait pas pourquoi les pratiquants essayaient de convaincre les gens de démissionner du Parti. Mais après avoir appris les faits concernant la persécution brutale, il a été bouleversé. Il ne voulait plus être membre du Parti et a saisi l'opportunité de l'abandonner formellement.

De nombreux touristes chinois ont pris des photos et des vidéos de l'activité des pratiquants et beaucoup ont accepté les documents à lire.

Des touristes étrangers : C'est une démonstration de paix, de liberté et de beauté

" C'est magnifique. Je n'ai jamais vu un événement aussi important avec une telle discipline. C'est très spécial, et cela montre parfaitement ce qu'est le Falun Gong " a déclaré Lucas Silva, un ingénieur

Il a ajouté : "Rien n'est plus merveilleux que la liberté. Les activités d'aujourd'hui ont fait entendre la voix de la résistance pacifique de manière si paisible. C'est merveilleux. "

Sabine Jacob, des États-Unis était heureuse de voir le Falun Gong à Taïwan. Elle a déclaré : "La liberté de parole et de croyance est le fondement d'un pays. Je suis contente de voir que le Falun Gong peut jouir de la liberté à Taïwan. Vous devriez en être fier. "

Le mari de Sabine a également été touché par les efforts des pratiquants. Il a commenté : ' Les gens ont le droit de connaître la vérité. Ils devraient pouvoir partager des informations librement. Il est important que les gens sachent ce qu'est réellement le Falun Gong. Ils décideront de ce qui est juste et de ce qui ne l'est pas. "

M. Stern soutient sa femme qui pratique le Falun Gong.

L'épouse de M. Stern pratique le Falun Gong. Il a exprimé son soutien en disant : " Bien que ma croyance soit différente de celle de ma femme, je la soutiens et applaudis ses efforts pour faire savoir aux gens ce qu'est vraiment le Falun Gong. Je dis souvent à mes enfants que la liberté n'est pas gratuite. Il faut se battre pour ça. Vous devez vous démarquer, en parler et vous devez même être prêt à sacrifier votre vie. Si vous voulez la liberté, vous devez travailler pour cela. "

Il a ajouté : " Tout le monde veut la liberté. Je crois que le Parti communiste s'effondrera bientôt."


Plus de 7 500 pratiquants apprennent les uns des autres lors de la Conférence annuelle de partage d'expériences

La Conférence de partage d'expériences de Falun Dafa 2017 à Taïwan s'est déroulée le 26 novembre 2017 au Centre sportif de l'Université nationale de Taïwan dans la ville de Tapei. Plus de 7500 pratiquants assistaient à l'événement.


Dix-neuf d'entre eux ont évoqué comment le principe Authenticité-Bonté-Tolérance avait contribué à l'amélioration de leur corps physique et à l'élévation de leur caractère.

Plus de 7500 pratiquants ont assisté le 26 novembre à la Conférence de partage d'expériences de Falun Dafa 2017 à Taïwan .


Les articles en anglais :

Over 6,000 Falun Gong Practitioners Demonstrate the Exercises in Taipei

Taiwan: Over 7,500 Practitioners Learn From Each Other at Experience-Sharing Conference

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.