Eveiller les consciences à propos du prélèvement forcé d’organes en Chine par une froide journée de novembre à Nuremberg
 

Eveiller les consciences à propos du prélèvement forcé d’organes en Chine par une froide journée de novembre à Nuremberg

Par une froide journée de novembre des pratiquants allemands ont installé leur stand en plein cœur de Nuremberg, sensibilisant à la situation des pratiquants de Falun Gong en Chine et au prélèvement forcé d’organes, et ont recueilli des signatures pour y mettre fin.


 
 
 
Signer en soutien à la résistance pacifique des pratiquants de Falun Gong.

Un grand nombre de gens ont été attirés par la démonstration des exercices. Ils ont discuté avec les pratiquants qu’ils ont remerciés pour l’opportunité de manifester leur soutien en signant la pétition.


Certains étaient déjà au courant de la persécution. Une femme a déclaré : " Manifestement le Parti communiste n’a aucun égard pour la vie humaine… Je suis allée en Chine, et je suis au courant du prélèvement forcé d’organes. " Elle et son mari ont signé la pétition avec des larmes dans les yeux.


Un monsieur a filmé l’activité en vidéo et a pris de nombreuses photos des bannières et des panneaux d’information. Apprendre la brutalité ininterrompue en Chine l’a bouleversé. Il a lu à voix haute les mots " Authenticité-Compassion-Tolérance" " J’ai le cœur retourné" a-t-il dit. « Je vais télécharger ces clips sur ma page de média social."


De nombreux chinois se sont également arrêtés au stand des pratiquants. Certains ont pris des photos, certains ont accepté des documents d’information. Un monsieur a exprimé son fort soutien au Falun Gong, tout en demandant ce qu’il pouvait faire pour aider. Un pratiquant lui a dit " Quitter le Parti communiste chinois est la meilleure façon d’exprimer votre soutien. " Il l’a fait avec joie de même que ses amis.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.