Une femme reste hospitalisée 3 ans après avoir été battue jusqu’à l’inconscience par la police

Une femme de 52 ans a été hospitalisée depuis qu'elle a été battue jusqu’à l’inconscience par la police il y a plus de trois ans. Elle a des troubles de l’élocution et est paralysée de la taille aux pieds. Les agents responsables pour ses passages à tabac n'ont jamais été inculpés et le gouvernement local a refusé de couvrir ses frais médicaux. Une opération programmée pour réparer son crâne a été indéfiniment reportée pour manque de fonds.


Mme Shi Yunlan est une résidente du village de Huoshui, ville de Wu'an. Elle a été arrêtée le 9 octobre 2014 pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

 
Mme Shi Yunlan


Le chef et le chef adjoint du Poste de police du village de Huoshui ont donné de violents coups de poing dans la tête de Mme Shi lors de son interrogatoire. Elle a immédiatement vomi et s'est évanouie. Incapable de la réveiller, Guo et Li l'ont emmenée au premier hôpital de la ville de Wu'an le lendemain. On lui a fait une craniotomie, mais son élocution a été altérée de façon permanente et elle était handicapée parce que son cerveau avait saigné depuis trop longtemps.

 
Le diagnostic de Mme Shi (qui déclarait en chinois qu'elle a soudainement perdu la parole, a eu une attaque et une pression artérielle dangereusement élevée, et avertissait sa famille qu'elle n'était pas hors de danger).


La police a payé 1000 yuans pour l'opération. Ils ont ensuite payé quelques centaines de yuans de plus avant de complètement cesser de couvrir les frais médicaux de Mme Shi.


La famille de Mme Shi a porté plainte contre Guo, Li et le commissariat du village de Huoshui au parquet de la ville de Handan, au parquet de la province du Hebei et au bureau de la sécurité publique de la province du Hebei. Les agences gouvernementales supérieures ont ordonné au gouvernement du village de Huoshui de verser 5 000 yuans à Mme Shi, bien que la famille ait demandé que les parties responsables couvrent les plus de 250 000 yuans de ses factures médicales.


Le comité de discipline de la ville de Handan a envoyé des représentants au village de Huoshui pour enquêter sur l'incident à quatre reprises et a interviewé Mme Liu Kaofeng, une autre pratiquante de Falun Gong arrêtée en même temps que Mme Shi et également battue par la police.


À ce jour, aucune accusation n'a été portée contre Guo et Li. Les frais médicaux astronomiques de Mme Shi restent impayés.


Voir également :

Two Women Severely Beaten, One Requires Craniotomy as a Result


Version chinoise :
警察殴村妇瘫痪三年-仍逍遥法外(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.