Un homme autrefois perturbé, découvre sa vraie nature

Je suis un fermier de Harbin et sexagénaire. À ce jour et à cet âge, je suis la plus chanceuse des personnes parce que je suis pratiquant de Falun Dafa.


J’ai commencé à pratiquer Falun Dafa en 1996 et ma vie a énormément changé. Je veux valider Falun Dafa et la compassion du Maître en partageant mon histoire.


Ma vie avant de commencer à pratiquer Falun Dafa

J’ai perdu mes deux parents alors que j’étais jeune et ma tante et mon oncle m’ont élevé. J’étais paresseux et passais ma vie à rien faire. Mais j’aimais l’alcool et ne perdais aucune opportunité de boire.


Plus tard, je me suis marié, mais ma femme souffrait d’une maladie mentale. Nous avons eu deux filles. Je n’étais pas très responsable et ne me souciais que de boire.


J’étais le collecteur de factures pour le service électrique de notre village. Si quelqu’un me donnait à boire, je le faisais payer moins cher ; sinon, je le faisais payer davantage et même coupais son électricité. Il y avait 200 foyers dans notre village et 95% d’entre eux m’offraient à boire. Lorsque les villageois obtenaient chaque année une compensation, j’utilisais la maladie mentale de mon épouse comme excuse pour en obtenir aussi une et personne n’osait me la refuser.


Je gardais mes cheveux longs et les permanentais et j’étais très content de moi. Tout le monde me tenait
à distance et pensait que c’était moi qui avais une maladie mentale.


Falun Dafa purifie mon cœur et mon âme

Après avoir commencé la pratique et à vivre en accord avec les principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance, j’ai été choqué de réaliser que je n’étais pas une bonne personne, que j’avais gaspillé ma vie à rien faire. J'avais désormais un Maître qui me guidait, et voulais être une bonne personne.


J’ai changé mon apparence, coupé mes longs cheveux et ne me battais plus pour de l’argent. J’ai aussi cessé de boire. Un villageois a parié avec moi : " Si tu cesses de boire, j’arrêterai de manger. " À sa grande surprise, j’ai bel et bien abandonné l’alcool.


Je ne me battais plus ni n’utilisais de langage obscène. Je respectais les autres et vivais d’une manière digne. Les villageois ont recommencé à me fréquenter et ne m’évitaient plus.


C’est le Falun Dafa et ses enseignements qui ont purifié mon cœur et mon âme. J’ai amélioré mon niveau moral et ne me dispute plus avec mon épouse ni ne maudis mes enfants. Je travaille dur dans les champs. Falun Dafa m’a donné un foyer heureux et a renouvelé ma vie.


Le Maître m’a protégé

Un jour, un compagnon de pratique et moi conduisions un camion chargé de briques vers la ville. Alors que nous descendions une pente raide, les freins ont lâché. Le camion a dévalé vers le bas de la colline et s’est retourné.


Quand je m’en suis extrait, les passants étaient stupéfaits : " Vous étiez sous les briques ? " J’allais bien ainsi que le camion. Nous avons rechargé les briques et avons continué notre route. Nous savions tous deux que le Maître nous avait protégés. C’était juste un exemple du caractère merveilleux du Falun Dafa. Le Maître m’a protégé alors que j’étais en danger.


Cultiver au cours de la période de la rectification de Fa

Lorsque la persécution a débuté en juillet 1999, j’étais profondément attristé. En cultivant, j’avais dit au revoir à mon passé malheureux pour vivre une nouvelle vie. J’étais profondément reconnaissant pour la grâce salvatrice du Maître et voulais faire de mon mieux pour valider le Fa.


Lorsque je suis allé à Pékin faire appel au nom du Falun Dafa en novembre 2000, j’ai été arrêté, escorté au poste de police local, placé en détention et condamné à une amende. Plus tard, j’ai été arrêté et détenu de nombreuses fois dans des centres de lavage de cerveau. J’ai été arrêté à nouveau en 2006, parce que je distribuais des matériaux de Falun Dafa, puis j’ai été condamné à dix ans de prison.


J’ai été torturé jusqu’à ce que je développe les symptômes d’une attaque. Lorsque j’ai été libéré, je titubais et mes cheveux étaient complètement blancs. Je semblais dix ans plus vieux que mon âge. Mais les principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance étaient profondément ancrés dans mon cœur et mon âme et rien ne pourrait jamais les enlever.


Grâce à une étude constante du Fa et en faisant les exercices, ma santé s’est améliorée de jour en jour. Je bénéficie à nouveau d’une santé normale ! Mon xinxing s’est aussi amélioré. Je suis déterminé à rester sur mon chemin de cultivation et ferai de mon mieux pour mener à bien ma tâche.


Je suis reconnaissant pour le soutien désintéressé des pratiquants. Lorsque ma fille s’est mariée, j’étais toujours en prison et ils sont venus aider comme si son père était là.


Je suis encore plus reconnaissant pour la grâce salvatrice du Maître. Il ne m’a jamais abandonné et je ne le laisserai pas tomber. Je marcherai fermement sur le chemin de la cultivation et ferai de mon mieux pour assumer ma tâche. Merci Maître ! Merci, compagnons de pratique !


Version anglaise :
A Once Troubled Man Discovers His True Self


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.