Un détenu criminel s’éveille à la vérité

Il est courant que, pour éviter d'être tenus légalement responsables, les gardiens de prison, incitent les détenus à torturer les pratiquants de Falun Gong.


M. Wang Zhongming, un alias pour protéger sa vie privée, était un détenu criminel de longue date. Sa santé était devenue si mauvaise qu'il ne pouvait plus faire son travail de gardien. Il a été arrangé, en 2014, qu’il surveille les pratiquants de Falun Gong.


Au cours des deux premiers mois, il s’est montré impitoyable avec les pratiquants. Il les a privés de sommeil et poussés à écrire des déclarations de repentir.


Les pratiquants restaient aimables avec Wang et essayaient de lui expliquer que le bien est récompensé et que le mal a aussi sa rétribution. Ils ont également suggéré qu'il pratique le Falun Gong pour améliorer sa santé.


Après avoir fait les exercices pendant un certain temps, la santé de M. Wang s'est, à sa grande surprise, améliorée. Il a pris conscience qu'il avait très mal traité les pratiquants. Dès lors, il les a discrètement protégés.


Trois mois plus tard, quelqu'un a dénoncé M. Wang pour ne pas faire pression sur les pratiquants comme il était censé le faire et au lieu de cela pratiquer le Falun Gong avec eux. " Falun Gong est vraiment bon. Il a guéri mes maux. Je veux continuer à pratiquer pour devenir une bonne personne " a-t-il fait valoir.


Parce qu'il refusait d'abandonner sa croyance, M. Wang a été mis au secret. Il a fait une grève de la faim pour protester de la persécution et a été gavé trois jours plus tard. Il a ensuite été étroitement surveillé et a subi les mêmes mauvais traitements que les pratiquants.


Version chinoise:
狱中的觉醒

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.