Appeler à mettre fin à la persécution en Chine dans la ville universitaire de Maastricht, aux Pays-Bas

Les habitants de la ville universitaire de Maastricht ont récemment eu l’opportunité d’être informés à propos du Falun Gong et de signer une pétition condamnant le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant en Chine.


Les pratiquants de Falun Gong des Pays-Bas se sont rendus à Maastricht le 7 octobre 2017,afin de présenter la pratique en faisant des démonstrations des exercices, et de dénoncer son interdiction par le parti communiste chinois. Ils ont recueilli des signatures pour une pétition appelant à mettre fin à la persécution, en particulier au prélèvement forcé d’organes à vif.

 
 
Les pratiquants de Falun Gong des Pays-Bas informent les passants à propos de la pratique.

Une femme s’est exclamée : "Quand j’ai entendu votre musique, les larmes me sont montées aux yeux. J’ignore pourquoi mais je peux sentir une puissante énergie. La persécution est horrible ! J’aimerais signer la pétition condamnant le prélèvement forcé d’organes. Une telle violation des droits humains est inconcevable !"


Une femme médecin spécialisée dans les greffes d’organes s’est dite atterrée en apprenant la persécution. Elle a signé la pétition sans l’ombre d’une hésitation.


Beaucoup de gens ont encouragé les pratiquants à poursuivre le bon travail, et certains ont exprimé leur intérêt pour la pratique. Une dame et ses amis notamment, a dit qu’elle voulait apprendre. Elle a noté les coordonnées des pratiquants afin de convenir d’une rencontre ultérieure.


Un touriste de Chine a dit à un pratiquant : " Ce que vous faites est juste. La persécution doit cesser ! C’est trop pervers ! Les choses sont en train de changer en Chine. Il y a des policiers qui ne veulent plus arrêter les pratiquants de Falun Gong, mais vous devez continuer à prêter attention à votre sécurité si vous en parlez ouvertement en public. "


Plusieurs touristes de Chine ont pris des brochures et des vidéos des activités du Falun Gong. Ils entendaient ramener l’information en Chine. L’un d’entre eux a déclaré "J’ai vu vos activités à Cologne. Je ne m'attendais pas à vous trouver aussi ici, à Maastricht ! "

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.