Une ancienne directrice d’hôtel meurt après avoir été droguée pendant des années en prison

"Elle ne pouvait pas lever la tête, ni bien voir, ni marcher seule." C’est ce que le fils de Mme Zhu Weiying a dit d’elle après lui avoir rendu visite en prison en 2013.


Mme Zhu purgeait une peine de huit ans suite à son arrestation en juin 2001 pour son refus de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Son fils s’est souvenu que les gardes de la prison pour femmes No. 3 de Suzhou lui avaient dit : " votre mère est éligible à cent pour cent pour une libération pour raison médicale, mais nous ne pouvons pas la laisser partir parce qu’elle refuse d’abandonner sa croyance en Falun Gong. "


Le fils de Mme Zhu a appris plus tard que l’état de santé de sa mère était dû pour une grande partie au fait d’avoir été continuellement droguée dans la prison. Les gardes la torturaient aussi sur une base régulière. Elle avait le cou cassé après qu’on lui ai marché dessus. En octobre 2015, elle était devenue aveugle et handicapée. Elle restait aussi paralysée.


La prison lui a continuellement refusé une attention médicale ou sa libération pour raison médicale. Ce n’est que des mois plus tard qu’ils l’ont finalement libérée, quand ils ont réalisé qu’elle était à l’article de la mort. La santé de Mme vZhu a continué à se détériorer après qu’elle soit retournée chez elle en 2016.
Elle est morte récemment en octobre 2017.


La mort de Mme Zhu a mis fin à presque deux décennies d’épreuve qui ont commencé en 1999 lorsque le régime communiste a commencé la persécution du Falun Gong. Elle a perdu son travail comme vice-directrice général de l’hôtel Meishan dans la ville de Hefei. Cette femme en parfaite santé a été internée dans un hôpital local, où les médecins ont reçu l’ordre de lui administrer nombre de drogues qui ont endommagé son système nerveux central.


Mme Zhu a réussi à survivre à l’hospitalisation non consentie, pour finalement être arrêtée encore plusieurs fois dans les années qui ont suivi. Sa dernière arrestation en 2011 a résulté en une longue condamnation à la prison, qui a finalement eu raison de sa vie. Elle avait la soixantaine lorsqu’elle est morte.


Voir également :

Mme Zhu Weiying a perdu la capacité de marcher après avoir été droguée et torturée

Three Distinguished Female Falun Gong Practitioners Brutally Tortured in Prison

Zhu Weiying Is Critically Ill and Homeless Due to Persecution
Five Cases of Psychiatric Abuse in Anhui Province


Version chinoise :
原合肥梅山饭店副总经理被中共药物迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.