Un agent du Bureau 610 explique pourquoi il ne veut plus persécuter les pratiquants de Falun Gong

J’ai récemment reçu un appel téléphonique de quelqu’un qui travaille pour le Bureau 610–une organisation extra-légale créée par Jiang Zemin dans le seul but de persécuter les pratiquants du Falun Gong.


Ce monsieur m’a raconté qu’il avait reçu l’ordre de me surveiller parce que j’avais déposé une plainte pénale contre Jiang, mais qu’il ne voulait pas le faire parce que cela allait à l’encontre de sa conscience.
Parce que le 19ème Congrès national du Parti communiste chinois allait bientôt se réunir, il m’a dit quej’étais étroitement surveillée, y compris mes déplacements. Son chef lui a dit de me rencontrer pour obtenir des informations.


Il a dit qu’il ne voulait pas que j’aie des ennuis, mais qu’il y avait des choses qu’il ne pouvait pas aborder au téléphone. Il a promis que je découvrirais quel genre de personne il était après que nous nous soyons rencontrés.


Ignorant ses intentions, je lui ai dit : " Effectivement, j’ai rempli un dossier de plainte contre Jiang. Que vous apprêtez-vous à faire ? Me filmer ou enregistrer nos conversations? Qu’êtes-vous en train de comploter à présent ? "


Il a répondu : "Je jure que si je vous fais du mal, je serais puni par le ciel et… Je l’ai immédiatement interrompu et lui ai dit que je viendrais.


Après que le Parti communiste chinois (CCP) a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999, la police locale, l’association de voisinage et le Bureau 610 Office venaient souvent dans mon unité de travail et à mon appartement à ma recherche. Chaque fois qu’ils le faisaient, mes collègues, mes amis et ma famille les empêchaient de me trouver. Ils m’ont tous protégée.


Cependant, cette fois, après que ce fonctionnaire ait juré qu’il ne me ferait aucun mal, j’ai souhaité le rencontrer. Il m’a attendu dans le bureau de l’association de voisinage et il était très heureux de me voir. Il ne s’attendait pas à ce que je sois là aussi rapidement.


" Puisque vous m’avez juré que vous ne me feriez aucun mal, je suis immédiatement venue."Maintenant, dites-moi, pourquoi vouliez-vous me voir ? " ai-je demandé.


Il a dit qu’il savait qu’il n’aurait pas dû faire ce serment, mais qu’il avait néanmoins osé le faire parce qu’il ne voulait plus désormais participer dans la persécution du Falun Gong. Cependant, il devait exécuter les ordres de ses supérieurs.


Il m’a dit avoir été témoin de comment les maladies des gens avaient été guéries après avoir pratiqué le Falun Gong, et qu’il savait pourquoi de plus en plus de personnes se mettaient à la pratique.


Il a dit : " Jiang Zemin a abusé de son pouvoir, dépensant le montant de plus d’un an du budget de l’armée pour persécuter le Falun Gong. Quand bien même la persécution se prolonge depuis 18 ans, les pratiquants de Falun Gong restent inébranlables dans leur croyance. "


" Le récent mouvement consistant à frapper aux portes pour chercher les pratiquants de Falun Gong a été initié dans la Province de Hebei, et nous avons reçu l’ordre d’en faire autant. Quand nous tournons dans les quartiers, les gens nous évitent et nous regardent du coin de l’œil. Nous devons leur dire que nous sommes là pour créer des comptes de sécurité sociale pour eux afin d’éviter le jugement."


" Les chefs du PCC se sont succédés au fil des ans, mais la persécution n’a pas pris fin. Persécuter de bonnes personnes va à l’encontre de ma conscience, et j’ai l’impression de tenir une bombe qui peut exploser à tout moment. Je serai détruit si je continue ainsi. "


"Le Bureau 610 du district nous a récemment envoyés un autre ordre demandant de suivre les allers et venues des pratiquants du Falun Gong qui sont sous surveillance. L’ordre disait aussi qu’ils désigneraient une certaine personne pour surveiller et prendre en filature ces pratiquants. Je suis fatigué de suivre leurs ordres et je ne veux pas leur faire de rapport. Le Bureau 610 m’a appelé aujourd’hui pour m’en faire la critique à ce sujet."


" Si j’avais le choix, je démissionnerai de mon boulot. J’ai entendu et ai été témoin que beaucoup de personnes (il a énuméré une liste de noms) avaient reçu une rétribution karmique pour avoir pris part à la persécution. Je ne veux pas persécuter les pratiquants parce que je crois que chaque chose à sa raison, et que les bonnes actions sont récompensées et le mal est puni."


Il a poursuivi : " Étant dans ma position, si je participe, je me sentirais coupable et serais puni un jour par le ciel, mais si je refuse d’y participer, je vais perdre mon travail. Rester dans mon travail signifie souffrir. Tout à l’heure, je ne pouvais pas vous dire cela au téléphone car tous les appels sont enregistrés. Je ne peux vous dire cela qu’en personne. "


J’ai été touchée par son histoire, et étrangement, j’ai eu l’impression que nous avions été longtemps des amis quand bien même nous venions tout juste de nous rencontrer. Jiang a commis des crimes abominables mais entraine vers le bas d’innocentes personnes. Poursuivre en justice Jiang offre à ces innocents une opportunité de réfléchir à deux fois qui ils doivent suivre.


Je lui ai dit : "Maintenant vous comprenez ce qu’est réellement le Falun Gong et vous n’êtes pas disposé à participer à la persécution, vous pouvez utiliser ce que vous permet votre travail pour aider à protéger les pratiquants. Protéger de bonnes personnes revient à protéger le futur de l’humanité. "


Il a promis qu’il le ferait.


"Peu importe ce qu’ils voudront que je fasse, je m’en fiche. Je me dois d’être honnête vis-à-vis de ma conscience parce que je suis membre du Parti communiste ", a-t-il dit.


Je lui ai demandé : " Connaissez-vous réellement le PCC ? Il promeut une doctrine athéiste mais demande aux autres de sacrifier leurs vies pour lui comme le ferait une secte. "


J’ai ensuite énuméré la liste des chefs du Parti dans l’histoire qui ont connu des fins tragiques. Je lui ai raconté que le PCC voulait contrôler le ciel, la terre et l’humanité. Résultat, le ciel est brumeux, la terre est polluée et l’esprit des Chinois a été empoisonné.


" Le PCC lutte contre les gens et a tué plus de 80 millions de Chinois. Le PCC lutte contre le ciel, alors le ciel l’éliminera. Il doit payer pour les vies qu’il a tuées. Mais qui payera pour ces vies? Naturellement, ce sont les gens qui appartiennent au Parti. Pour protéger votre vie et votre futur, ne vous sacrifiez pas pour le PCC. Je ne veux pas vous voir souffrir dans le futur. Démissionner du PCC sera une bonne chose pour vous. »


Il a dit que j’avais raison.


Il m’a offert de me reconduire chez moi, mais je lui ai dit au-revoir et suis partie. Je me suis sentie mieux en sachant qu’il avait fait le bon choix pour sa vie, mais en même temps, j’ai pleuré pour tous ceux qui ne peuvent pas faire comme lui.


Version anglaise :
610 Officer Shares Why He Doesn’t Want to Persecute Falun Gong Practitioners

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.