En chemin pour m’assimiler à Dafa

J'ai commencé ma cultivation il y a plus de cinq ans et j’ai depuis voyagé sur une chemin sacré, difficile, et oh combien merveilleux. Quand je me retourne pour contempler le chemin parcouru, je vois l'immense puissance de Dafa qui peut fondamentalement changer une personne ordinaire perdue dans l'illusion, et l'aider à devenir un pratiquant en chemin vers l'éveil juste de désintéressement et d'altruisme.


Obtenir le Fa

Emporté dans le courant de la société moderne, cette "grande cuve de teinture" comme en parle le Maître, j'étais une jeune personne qui n'avait pas de plus grand but dans la vie que de rechercher des sensations intenses et devenir encore plus égoïste dans le processus. J'aimais beaucoup faire la fête et j'avais tendance à aller aux extrêmes, négligeant l'école, la famille, et d’autres responsabilités. À un certain moment, ma vie a complètement changé.


Tout a commencé avec un livre écrit par un médecin canadien, recommandé par ma mère, et qui parlait de toutes sortes de nouveaux et intéressants concepts, comme les canaux d'énergie, le pouvoir de la méditation et ainsi de suite, tout cela s'appuyant sur des recherches et des théories scientifiques. Je n'étais pas encore une personne spirituelle, mais cela a rapidement capté mon intérêt, et j'ai commencé à me documenter davantage, et j’ai bientôt fini par lire d'autres enseignements. J'ai réalisé que même si le médecin soulevait quelques points importants, ce dont d' autres parlaient était sans aucun doute une science supérieure.


Ainsi, je me suis accoutumé à des notions basiques comme la rétribution karmique, la cultivation, et le lien maître-disciple, et j'en suis aussi venu à comprendre que le divin existait vraiment. À ce moment, l’atteindre est devenu mon but principal dans la vie. Rien ne me semblait plus important. Alors que je m'ouvrais davantage et me transformais naturellement, j'ai constaté que le divin veillait sur moi et me guidait de près. Peu après, ma mère, qui entre-temps avait commencé à pratiquer le Falun Dafa, me fit découvrir Dafa, alors ma recherche prit aussitôt fin. Après avoir réalisé combien j'étais chanceux, j'éprouvais une profonde reconnaissance et gratitude envers le Maître.


Je lus tous les enseignements du Maître en l'espace de trois mois. Durant cette période, j'étais constamment dans l'émerveillement et la vénération, réalisant ce qui se passait et ce que notre Maître compatissant faisait pour nous les êtres vivants. Je comprenais que nous participions à une mission divine extrêmement importante et vivions quelque-chose de sans précédent dans l'univers.

Je ressentis aussi l'urgence de m'engager sérieusement en aidant le Maître à sauver les êtres. Ainsi, dans les quatre premiers mois de ma cultivation, Maître me guida à rejoindre le projet principal de notre région et à rester engagé avec des compagnons pratiquants de longue date, qui m'aidèrent à renforcer mes pensées droites.


Rentrer dans la cultivation

Au début de ma cultivation, j'ai affronté toutes sortes de forts attachements et de conceptions rigides. Par exemple, comme ce que j'avais trouvé dans Dafa dépassait toutes mes espérances, j'étais très enthousiaste, mais cet enthousiasme m'amena bientôt à l'exaltation. Maître nous met en garde concernant ce phénomène dans "Zhuan Falun":


"Dès qu’ils apprennent notre Falun Dafa, ils voient soudain clair sur de nombreuses questions qu’ils avaient cherché à comprendre dans leur vie sans trouver de réponse. Leur pensée va peut-être se sublimer, ils seront très émus, c’est sûr. Je sais qu’un véritable pratiquant a conscience de l’importance de cela, qu’il est capable de l’apprécier. Mais souvent le problème suivant surgit : la joie de cette personne provoque une exaltation superflue (...)"


Ce phénomène se manifesta pour moi dans le fait de parler fréquemment, plus que je n'aurais dû, de principes de niveau élevé à des gens ordinaires. Bien que je connaissais les enseignements du Fa concernant ce problème, je prenais souvent conscience de cette erreur seulement après l'avoir commise, car un fort attachement m’embrumait sérieusement l'esprit à ces moments-là.


Un autre problème était de croire que je devais utiliser chaque occasion pour clarifier la vérité aux gens, car cette occasion pourrait ne jamais revenir. Cela semble être une pensée droite, mais aller à l'extrême n'était pas une bonne idée, car je forçais quelquefois les situations pour clarifier la vérité. Maître nous dit de clarifier la vérité avec sagesse, donc nous devrions le faire de manière à ce que les gens puissent accepter et trouvent cela naturel, et ne les embarrasser d'aucune manière.


Comme je le vois à présent, étant donné que ces états se manifestaient au début de ma cultivation, Maître me protégeait des déviations et de sérieux dommages, tandis que j'élevais mon xinxing dans ces contextes.


Au sein d'une mission aussi majestueuse et sacrée, un cœur égoïste se reflètera forcément dans nos propres actions.


Clarifier la vérité devint ma plus grande priorité dès le tout début de ma cultivation, et je le fis de plus en plus, en comprenant l'importance et l'urgence en lisant les enseignements du Maître. Dans le huitième mois de ma cultivation, je réalisai que mes motivations pour clarifier la vérité n'étaient pas pures du tout.


Maître enseigne dans Zhuan Falun comment un grand éveillé appréhende le salut des gens :

"Car celui qui sauve les gens n’impose aucune condition, aucun prix, il n’exige aucune rétribution et ne fait pas ça pour la gloire; il est bien plus noble que les personnages cités en exemple dans la société humaine ordinaire, il le fait uniquement par compassion."


Je pris conscience que j'avais une conception très égoïste. Comme je rentrais dans Dafa tardivement et que cette immense affaire touchait presque à sa fin, je voulais faire plus pour assister le Maître et clarifier la vérité avant la fin, et je savais quelle immense vertu majestueuse ce processus engendrait. Même si je comprenais de façon rationnelle l'importance vitale de clarifier la vérité aux êtres, dans mon cœur je le faisais surtout pour moi, pas pour eux. Sans parler du fait que je voulais être compté comme un disciple de Dafa dans la période de la rectification du Fa.


Au moment où je m'éveillai à cela, je fus si honteux, mais néanmoins soulagé de découvrir ce cœur trouble, car c'est après tout la cultivation. Cela implique de regarder à l'intérieur avec honnêteté et d'avoir le désir sincère de changer, pour s'assimiler au Fa.


C'est vrai que les pratiquants ne courent pas après l'argent ou le renom dans le monde humain, mais d'une certaine façon ils peuvent rechercher les mêmes choses à des niveaux supérieurs comme la vertu majestueuse, le rang céleste, etc., des choses qui n'ont rien à faire avec cette mission sacrée qui est la nôtre. Nous sommes venus ici pour assister le Maître dans la rectification de Fa et sauver les êtres, pas pour l'honneur et la gloire personnels.


Pour exprimer les choses plus sérieusement, je voulais dans le fond utiliser Dafa pour satisfaire mes désirs humains égoïstes plutôt que d'humblement mettre ma vie au service du Fa. Ou, en d'autres termes, je me validais moi-même, au lieu de valider le Fa. Comme je le vois, nos futurs sont déjà entre les mains du Maître, donc nous devrions aussi lâcher cela dans nos coeurs et juste bien faire les trois choses qu'il nous a été demandé de faire. Les pratiquants obtiennent les choses naturellement, non en les recherchant avec un cœur humain, un principe qui est clairement indiqué dans le Fa.


En chemin pour m'assimiler à Dafa

Maître m'a toujours guidé avec compassion quand je déviais dans la cultivation. Les indications étaient plus explicites au début, mais comme je mûrissais constamment dans le Fa, Maître me permettait de m'éveiller de plus en plus par moi-même.


Par exemple, un jour alors que je commençais tout juste à cultiver, je faisais la méditation assise avec mon casque audio, tandis que la télé était encore allumée. Bien que je comprenais que je devais endurer la souffrance en position du lotus pour que mon karma puisse être éliminé, ce jour-là je n’étais pas disposé à le faire. Après seulement un court laps de temps, je décroisai les jambes et enlevai mon casque audio. À ce moment précis, il y avait une célèbre émission anglaise sur les voitures à la télé, et l'un des présentateurs disait à l'autre, " Si vous étiez resté six mois dans une prison chinoise, j'aurais compris que vous vouliez étirer vos jambes." Je fus stupéfait et compris aussitôt que c'était une indication du Maître. Je me sentais honteux. A partir de ce moment, je pris les choses sérieusement à cet égard.


Une autre fois, une de mes compagnes de pratique passait par une période difficile. Les conflits de xinxing qu'elle traversait étaient intenses, et elle endurait une grande souffrance mentale. Je comprenais rationnellement que cela faisait partie de la cultivation, et que nous avons chacun différentes quantités de karma, mais cela ébranlait mon coeur, et j'étais désolé pour elle. Cette nuit-là, j'eus un rêve dans lequel le Maître venait rendre visite au siège de notre projet de clarification de la vérité. Les compagnons de pratique étaient tous affairés à préparer la table pour l'événement . Comme je transportais une chaise dans une des pièces, j’y trouvai le Maître parlant à cette compagne de pratique qui était dans une grande souffrance.


Elle disait au Maître, "Maître, je ne peux plus le supporter, chaque cellule de mon corps est en feu." Ce à quoi le Maître répondit (quelque-chose comme), "Tu le peux, vas-y et continue à lire le livre." Comme le Maître disait ces mots, je pouvais ressentir son immense compassion - la compassion divine qui n'a rien à voir avec les sentiments humains - quelque-chose de si sacré que j'étais remué jusqu’au fond de mon être. Le jour suivant, je compris que, ayant vu mon coeur, le Maître m'avait montré ce qu'était la vraie compassion. Cette expérience ne renforça pas seulement mes pensées droites envers la cultivation, mais encouragea aussi la compagne de pratique en souffrance à persévérer, sachant que le Maître était à son côté, depuis que je lui avais raconté le rêve. Quelle n'était pas la compassion du Maître !


À une autre occasion, je rendis visite à ma mère, qui habitait un autre pays. A un moment, cherchant dans ses documents sur Dafa, je tombai sur un bout de papier où étaient écrites une question et une réponse de la Conférence Internationale de Fa à New York en 2004 :


Un disciple : "J'ai un mauvais karma de pensées. Je refuse tout le temps de l'accepter et j'essaie de m'en débarrasser, mais ça fait un bon moment et je n'ai pas encore réussi à m'en débarrasser. Je peux aussi distinguer clairement qu'il ne s'agit pas de moi."

Le Maître : "Si c'est quelque chose de très mauvais, alors éliminez-le. Parfois, il y a une autre approche qui donne de bons résultats, on n'utilise pas nécessairement la façon extrême de le traiter. Vous pouvez émettre cette pensée : « Pendant la rectification de la loi de l'Univers, je peux faire un arrangement raisonnable pour ceux d'entre vous qui n'interfèrent pas avec ma validation de la Loi, je peux vous faire devenir des êtres du futur ; que ceux qui cherchent une solution bienveillante me quittent et attendent dans les environs ; si vous ne pouvez vraiment pas me quitter, vous ne devez en tout cas jouer aucun rôle pour me perturber, dans le futur je pourrai atteindre la plénitude parfaite et je vous offrirai une solution bienveillante ; pour ceux qui sont totalement mauvais, qui interfèrent toujours avec moi et qui ne peuvent pas rester selon le critère, je ne peux que les éliminer, même si je ne vous élimine pas, la Loi de l'Univers ne peut pas vous garder." Si vous avez cette pensée, c'est extrêmement miséricordieux pour ces êtres de très bas niveau, cela va faciliter l'élimination de ceux qui interfèrent encore. La rectification de la loi de l'Univers a des critères. Si vous agissez ainsi, personne ne pourra dire quoi que ce soit. Les principes sont clairs, ce qui doit être éliminé va être éliminé. Concernant de nombreuses choses de bas niveau, vous pouvez les éliminer complètement – en principe il n'y a aucun problème. Cependant, si vous agissez comme je viens de dire, aucun être n'aura plus rien à dire. Ceux qui continuent à mal agir n'auront aucune justification et tout ce qui doit être fait sera fait."


Puisque j'avais trouvé ce bout de papier, j’ai regardé à l'intérieur, me demandant si cela avait quelque-chose à voir avec moi. Ne pouvant rien trouver j'ai oublié cet incident. Un matin, peu de temps après cela, j'eus un rêve où j'essayai de méditer mais entrai dans une grande confusion, quelque fussent mes efforts pour me concentrer. En fait, j'avais aussi de sérieux problèmes de concentration quand j'étais éveillé. Je devins inquiet concernant cela et j'appelai le Maître pour lui demander pourquoi cela m'arrivait. A ce moment, je vis l'image d'un vieux gobelin -une créature mauvaise qui me regardait vicieusement. J'eus un double flash avec lui. Il me terrifiait, car je pouvais sentir sa méchanceté.


En me réveillant, je réalisai ce qui venait juste d'arriver. Un démon m'avait sérieusement perturbé pendant mes exercices et la méditation et pas seulement pendant une courte période. Il ne m’était jamais venu à l’esprit que c’était une interférence, car je pensais toujours que c'était parce que j’avais un très faible pouvoir de concentration. Ma première pensée fut d'envoyer des pensées droites pour éliminer le démon. Mais après cette pensée, je me souvins du bout de papier avec les question et réponse, et cela me frappa... Maître m'enseignait que ma première pensée devait être de sauver les êtres, et non de les détruire même s'il nous font du mal. Je fus tellement touché par la compassion du Maître. Les disciples de Dafa devraient d'abord penser aux autres dans tout ce qu'il font, même dans de telles circonstances. Cependant nous sommes engagés dans une mission extrêmement importante, donc si ces êtres refusent de se positionner correctement, nous n'avons pas d'autre choix que de les éliminer.


Une petite particule de Dafa

Comme je murissais graduellement dans la cultivation à travers l'étude du Fa et l'expérience directe, de plus en plus de l'immensité et du sacré de Dafa m'était révélé. Maître a dit dans "Points essentiels pour un avancement diligent " que nous devrions " …faire rayonner Dafa, prouver que Dafa est juste, qu’il est la vraie science, et non un sermon ou un idéalisme. Il a dit aussi que nous devrions pratiquer la cultivation sciemment et en pleine conscience.


J’en vins à réaliser que dans la cultivation, les choses devaient être traitées très rationnellement et analysées minutieusement. Nous ne devrions pas nous y prendre sans réfléchir ou de manière forcée.


Par exemple, on peut se retrouver, à cause de ses pensées ou de ses attachements dans des luttes mentales interminables et même être vidé de son énergie à cause de cela. J'ai vu cela se produire un bon nombre de fois. Quand nous n'appliquons pas les principes corrects du Fa à la situation, et essayons plutôt de passer en force sans analyser et comprendre ce qui se passe et comment nous devrions réagir en accord avec le Fa, nous nous dirigeons assurément vers une impasse. Cela est tout à fait scientifique. Quand nous appliquons les principes corrects, il y aura des résultats précis. Maître nous a donné toutes les clés dans Zhuan Falun. Nous devons juste étudier sérieusement le Fa.


Dans la cultivation, il y a toujours la question de valider le Fa ou de nous valider nous-même. C'est un choix que nous faisons constamment d'une façon ou d'une autre. Quand nous sommes séparés du Fa – parce que nous choisissons de valider nos notions humaines et nos attachements- la puissance de Dafa ne peut pas se manifester à travers nous. Cela a un effet direct sur les choses que nous faisons dans la rectification de Fa. Mais quand nous faisons les choses pour les bonnes raisons et sommes alignés sur le Fa, alors tout se passe avec aisance et des miracles vont se produire.


Une fois, je me suis trouvé sur une plate-forme de médias sociaux où les gens posaient des questions et y répondaient concernant toutes sortes de choses. Comme il était possible d’accéder à cet endroit depuis la Chine, on peut imaginer qu’il y avait une grande bataille engagée au sujet du Falun Dafa. Beaucoup de questions avaient des connotations négatives, certaines étant extrêmement malveillantes, et les réponses étaient aussi pour la plupart calomnieuses. Différentes citations du Fa étaient aussi manipulées et utilisées pour corroborer certaines de ces calomnies. Cette plate-forme était un repaire plein de choses malfaisantes qui empoisonnaient les gens et ruinaient leurs futurs, autant qu'elles salissaient l'image de Dafa. Certains de nos compagnons de pratique étaient là aussi à faire du bon travail, mais ils étaient en minorité. Certaines questions n'étaient pas correctement formulées, et des gens continuaient de venir et de lire les calomnies. Le nombre n'était pas négligeable.


Alors je me suis impliqué et j'essayai de combler les lacunes aussi vite que je le pouvais, travaillant nuit et jour, avec la pensée que les gens devaient obtenir au moins une réponse authentique pour chaque question, afin qu'ils puissent avoir une opportunité d'être sauvés. Je commençais à répondre, mais certaines questions n'étaient pas faciles à traiter, alors j'évitais les difficiles et me focalisais sur les autres. À un certain moment, je réalisai mon erreur et j'eus la pensée, "Y-a-t-il quelque-chose que Dafa ne puisse résoudre dans ce monde ? Y-a-t-il une question à laquelle la sagesse de Dafa ne puisse répondre ? " Après cette pensée droite, je suis allé sur mon ordinateur et j’ai traité directement les questions difficiles. Maître me donnait la sagesse pour y répondre très vite et d'une façon qui me laissait ébahi après l'avoir fait. Je pouvais sentir l'immense sagesse du Fa se manifester à travers moi, car mon cœur était à la juste place. Dans tout ce que nous faisons, si nous le faisons en fonction de Dafa et non en fonction de nous-même, certainement les choses brilleront de mille feux.


À une autre occasion, nous partagions nos expériences après une étude de Fa en groupe. Nous discutions sur comment nous améliorer en tant que groupe car quelquefois nous étions durs les uns envers les autres quand nous avions des opinions différentes. Quand vint mon tour de parler, mes mots sortirent du cœur, je ressentais la puissante énergie dans mes mots. Ils étaient comme le tonnerre et avaient en même temps la plus grande délicatesse. La sagesse de Dafa - " la sagesse du créateur", comme Maître nous dit dans Lunyu – s'était à nouveau manifestée à travers moi, et j'étais étonné en parlant ainsi. Les réponses étaient complètes, objectives, et exposaient le problème sous différents angles.


Nous sommes disciples de Dafa, le titre le plus sacré dans l'univers, des émissaires du divin avec une immense et sainte mission. Comment de tels êtres réagissent et se considèrent eux-mêmes, aussi bien que leurs attitudes quand apparaissent différentes situations, est essentiel, à mon avis. ¨Puisque que nous sommes des petites particules de Dafa, nous devons incarner ce niveau de sacré et de dignité. En me voyant m’assimiler à Dafa, beaucoup de choses que je rencontre ne sont plus évaluées sous le jour de tests personnels.


Par exemple, un jour, étant venu à la Conférence de Fa de New York, je distribuais des flyers près du lieu où des pratiquants organisaient un rassemblement pour clarifier la vérité. Il y avait toutes sortes d'activités, et la musique de Dafa jouait fort. À un moment, une jeune fille passa, accompagnée d'un homme, et je lui tendis un flyer. Après l'avoir pris, étonnamment, elle commença à danser sur la musique tout près de moi de façon inconvenante. A cet instant, j'eus la pensée : vous ne devriez pas traiter un disciple de Dafa comme çà ; ce n'est pas digne. Dans l'instant où j'eus cette pensée, elle s'arrêta immédiatement, me sourit, et s'en alla voir les activités de Dafa. Avec une telle pensée droite qui émergeait, comment aurait-elle pu continuer ? Je n'avais pas une seule seconde considéré cela comme un test personnel. J'ai complètement rejeté une telle manifestation, car cela concernait la dignité de Dafa. Je suis une particule du Fa, qui clarifiait aussi activement la vérité, quelque-chose de tellement sacré.


Une autre fois, alors que je faisais la méditation assise, j'eus le sentiment sacré que j'étais un avec Dafa, j'étais dans Dafa, non à l'extérieur essayant d'entrer, et j'avais la compréhension que tous les attachements et les mauvaises choses qui se manifestaient sur mon chemin étaient simplement des choses que je devais calmement chasser, puisque qu'elles n'avaient rien à faire avec moi. J'étais une pure particule du Grandiose Fa de l'univers.


Je n'ai pas des pensées droites aussi fortes la plupart du temps. Mais je comprends rationnellement que je devrais de mon mieux essayer de faire respecter Dafa et me considérer comme disciple de Dafa dans tout ce que je fais. C'est la direction correcte. Maître a dit dans Lunyu :" pour quelqu’un qui cultive et pratique, si tu t’y assimiles tu es alors un éveillé – une divinité. "


En chemin pour m’assimiler à Dafa

Durant mes cinq années et plus de cultivation, je me suis engagé dans beaucoup de projets et d'activités de clarification de la vérité et je les ai toujours traités comme la plus grande priorité, cependant mon cœur n'était pas très pur au début. J'en vins à prendre conscience qu'il ne s’agissait pas seulement de faire beaucoup d'activités mais que c'était aussi une question de xinxing. Le faisons-nous par intérêt et recherche personnels, ou avec un coeur altruiste ?


La cultivation est, bien sûr, un processus d'élimination constante des attachements. Si nous ne pouvons pas suivre le rythme, même si nous faisons beaucoup d'activités, nous ne pourrons toujours pas atteindre les êtres que nous devons atteindre aux niveaux plus élevés, puisque nous devons être à un certain niveau pour qu'ils acceptent que nous les sauvions, comme Maître nous l'a expliqué dans le Fa. Donc toujours rester au même niveau n'est pas vraiment une option.


Ceci étant dit, ma compréhension est que nous devons travailler dur dans la clarification de la vérité, puisque l'affaire est urgente et que le nombre de gens à atteindre est extrêmement important. Nous ne devons jamais devenir complaisant dans ce que nous faisons à cet égard.


" Mais moi ce que je pense, c’est que les disciples de Dafa font face aux 7 milliards de personnes dans le monde entier. Les disciples de Dafa ont beau être nombreux en Chine, ils font face à 1,5 milliards d’habitants. " (" Enseignement de Fa à la conférence de Fa de New York 2015 ")


Je travaille maintenant sept jours sur sept, à quelques exceptions près, sur le principal projet de clarification des faits de ma région. Nous sommes en nombre insuffisant, donc il y a beaucoup de dur travail, de la pression arrivant par vagues, des conflits de xinxing, et des opportunités. Faire partie d'un projet clarifiant la vérité à un grand nombre de gens (400 000 l'année passée) n'est pas une tâche facile, mais aussi difficile que cela puisse être, c'est un honneur et une joie immense d'être capable d'assister le Maître jour après jour dans cette entreprise grandiose.


Un autre projet important implique de clarifier la vérité sur Facebook. Au cours des deux ou trois dernières années, nous avons touché ainsi des centaines de milliers de gens dans notre région, et aussi réussi à toucher des dizaines de milliers de gens dans quatre autres régions où il n'y a pas de pratiquants ou très peu.


Dans la promotion de ces informations en-ligne, nous avons parfois des commentaires négatifs. Y répondre, et défaire les nœuds dans l'esprit des gens est en soi un véritable processus de cultivation. J'ai vu que si nous nous adressions au bon côté de la personne, comme Maître nous enseigne à le faire, et avons le vœu sincère de le sauver, dans la plupart des cas les choses se passent bien. Il y a aussi des exceptions, malheureusement. Je devenais vraiment soucieux en traitant de tels cas, car l'affaire engage l'entière existence de ces êtres. J'ai mûri à cet égard, mais j'ai aussi fait, tout au long du chemin, beaucoup d'erreurs dues à mes attachements. À chaque fois que je traite les choses de manière incorrecte à cause de mes attachements et par manque de sagesse, je demande au Maître dans mon cœur d'aider ces êtres à obtenir une autre chance.


Quand je suis en société, j'essaie autant que possible de clarifier la vérité aux gens avec qui j'interagis. Cette pensée est constamment dans mon esprit. Mais, à l'opposé de comment je faisais les choses au début, je suis plus rationnel maintenant, je ne parle pas à un trop haut niveau, j'essaie de comprendre la personne en face de moi et j'ajuste mon approche, afin de pouvoir toucher son cœur.


Une autre expérience importante pour moi fut quand l'Ambassade de Chine de ma région organisa un événement dans un hôtel luxueux. La plupart des dirigeants de notre région étaient invités. Le plan était de leur proposer un des livres sur le prélèvement forcé d'organes dès leur sortie. Nous avions prévu de rester dans la salle d'attente en face de la pièce où l'événement avait lieu. L’endroit était rempli d'agents de sécurité, de journalistes, etc., et la pression dans les autres dimensions était très forte. Je ne pouvais pas me concentrer suffisamment pour étudier, ne serait-ce que Lunyu, ou envoyer des pensées droites, et j'étais très nerveux. Au milieu de tout cela, j'ai maintenu fortement une pensée : il ne s’agit pas de ma cultivation personnelle. Ce n'est pas un problème si je ne suis pas assez fort pour bien gérer cette pression, car je ne suis pas ici pour passer des tests, cela concerne ces êtres et leur opportunité d'être sauvés. Donc, à cet égard, personne n'a le droit d'interférer avec moi, même si mon xinxing n'est pas satisfaisant. Avec cette pensée droite à l'esprit qui niait l'interférence des forces anciennes dans cette affaire, j’ai réussi à remplir pleinement la mission et à atteindre ces êtres, même si je n’ai pas réussi à être au-dessus de l'interférence proprement dite. Seul le Maître a le droit d'arranger ma cultivation et de décider quand et comment je dois être testé, personne d'autre.


Devenir de l'or véritable

Maître dit à la "Conférence de Fa de la côte Ouest des Etats-Unis" :

"À la fin, combien vont s’en sortir, combien pourront vraiment atteindre le critère de la plénitude parfaite d’un disciple de Dafa ? Parfois, le Maître n’est vraiment pas très optimiste. La rectification de Fa est vouée à réussir, c'est certain. La plénitude parfaite du xiulian des disciples de Dafa est également assurée, mais pour combien de personnes ? En ce moment, je ne suis vraiment pas très optimiste. "


Selon ma compréhension, un disciple de Dafa de la période de la rectification du Fa doit vraiment être exceptionnel, suscitant l'admiration des êtres divins, pas seulement des humains, et doit démontrer qu'il est de l'or véritable. Donc les exigences sont élevées, mais pas si difficiles à atteindre si nous sommes diligents, car nous avons le Fa, et Maître a arrangé le chemin pour nous afin que nous puissions le suivre jusqu'à la fin si nous faisons bien notre part. Je n'ai pas réussi à bien équilibrer les trois choses, dû à la charge de travail dans la clarification de la vérité et à cause de mes attachements, donc je n'ai pas pu faire aussi bien, dans mon étude du Fa et les exercices, que je le faisais au début. Cela, à son tour, a affecté mes progrès dans la cultivation et mon efficacité dans le salut des êtres. Mais je suis maintenant dans le processus de retrouver mon rythme.


Comme je le vois, nous devons être très stricts envers nous-mêmes, avoir une solide discipline et de constantes pensées droites, et ne pas devenir laxiste dans certains domaines tout en faisant bien dans d'autres. Je sais qu'un pratiquant peu enthousiaste n'est pas digne de Dafa, ainsi je dois éliminer plus de mon égoïsme et devenir réellement diligent à tous égards. Ce voyage ne peut pas être achevé avec la mentalité de se cultiver personnellement, avec de fortes pensées humaines et des attachements, et avec un fort sens de l'égo. Mettre Dafa en premier et nous consacrer totalement à accomplir cette immense mission devrait être le point de départ de vrais disciples de Dafa.


J'aimerais finir mon partage avec une petite histoire. Un soir, peu de temps avant d'obtenir le Fa, j'étais assis sur le canapé et contemplais mon chemin de vie. J'en vins à réaliser la façon douce avec laquelle le divin prenait soin de moi et m'aidait, pas à pas, à avancer sur la bonne voie et ne me laissait pas tomber. J'ai eu un sentiment de profonde gratitude et j’ai remercié du fond de mon cœur. Un instant plus tard, j’ai pris un bonbon sur la table et j’ai vu à ma grande surprise un message écrit sur le papier d'emballage " Quand toutes les étoiles s'arrêteront de briller, mon amour pour vous illuminera le monde."


Cela a vraiment touché mon cœur, mais seulement après avoir obtenu le Fa, ai-je compris le sens profond de ce message : voyant que l'univers en était à sa toute fin, par compassion pour les êtres, Maître a décidé d'entreprendre la rectification de Fa et nous a donné une nouvelle vie quand il n'y avait plus d'espoir du tout. C'était un message du Maître pour nous les êtres vivants, et il a comblé mon cœur.


Merci Maître, merci compagnons en cultivation !


Traduit de l'anglais :
On the Road to Becoming One with Dafa


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.