Apprendre les uns des autres à la Conférence de partage d'expériences de Falun Dafa 2017 organisée dans la région parisienne

Une conférence de partage d’expériences de la cultivation de Falun Dafa 2017 a été organisée le 26 août à Mandres les Roses dans la banlieue de Paris. Outre les pratiquants de France, des pratiquants de Belgique, d’Allemagne et de Slovaquie étaient également présents.


Maître Li Hongzhi a envoyé un message de félicitations et d’encouragement qui a été lu au début de la conférence, touchant aux larmes plus d'un pratiquant.


Treize pratiquants ont partagé leurs expériences, les sujets allant de l’assimilation au principe de Zhen-Shan-Ren (Authenticité-Bonté-Patience), au fait de renforcer les pensées droites, d’abandonner les conceptions humaines et de sauver les gens.


 
 


Adopter une attitude positive

Mme Fu a parlé de sa propre compréhension de la cultivation-pratique : "Cultiver Dafa c'est cultiver Authenticité Bonté et Tolérance. En comparant avec mon propre xiulian , je pensais toujours que mes pensées étaient brillantes, j’échangeais avec les autres avec mon attitude supérieure et mon attachement humain à la compétition … j’attendais toujours que les autres s’accordent à moi, que tout tourne autour de moi "


Suite à cette prise de conscience elle a rectifié son attitude et cessé d’être attachée à qui a raison et qui a tort " Chaque jour je voyais de petits changements qui s'opéraient en moi, je gardais une attitude enthousiaste, regardais davantage les bons côtés des pratiquants, ce que je n'avais pas bien fait, j'en prenais la responsabilité, je cherchais où était le problème, j'y faisais face et le résolvais."


Abandonner les notions humaines

Une des épreuves à laquelle elle été confrontée en travaillant dans un projet pour clarifier les faits, a été sa conception du temps. " Je ne savais vraiment pas comment faire les choses dans le temps imparti ... La pratiquante qui travaillait avec moi était d’une grande efficacité et nerveuse, elle réagissait vite et faisait les choses vite. Je pense qu’elle ne comprenait même pas comment quelqu’un pouvait être aussi lent."


Un jour elle s’est rappelée le passage suivant dans Zhuan Falun :

“ il y avait autrefois un homme qu’on avait attaché sur un lit, on lui a pris son bras en lui disant qu’on allait le faire saigner. Ensuite on lui a bandé les yeux et on lui a légèrement égratigné le poignet (mais sans du tout le faire saigner), puis on a ouvert un robinet pour lui faire entendre l’eau qui coulait goutte à goutte. Il a cru que c’était son sang qui gouttait et cet homme est mort peu après. En fait, on ne l’avait pas fait saigner du tout, ce n’était que l’eau du robinet qui coulait, c’est son propre esprit qui l’a fait mourir. "


" j’ai soudain compris que si l’esprit pouvait causer la mort, alors en modifiant sa pensée on pouvait revivre. Si j’essayais de modifier ma pensée, si je cessais de me dire que j’étais lente dans l’action, si je cessais d’estimer que je ne pourrais pas terminer le travail, si ces choses-là étaient celles que le Maître voulait que je fasse, alors il y avait forcément une solution pour y arriver."


Dès lors elle a cessé d’être attachée au temps et s’est juste concentrée sur le fait de s'acquitter d' une tâche après l’autre. " Je me suis levée d’un bond, j’ai tout de suite commencé mon travail avec enthousiasme. Quand j’allais chercher mon planning comme les autres jours, je ne pensais plus au temps, je ne faisais rien que me concentrer sur une tâche après l’autre. "


Elle a constaté en travaillant ainsi "pour la première fois, bien qu’en dépassant un peu le délai, j’ai terminé tout ce qui m’avait été assigné ce jour-là. Ce soir-là je me suis sentie très légère, je n’avais plus aussi peur du temps. "

 
 
 
 
.

 
 
 
 

 
Treize pratiquants ont partagé leurs expériences à la conférence


Clarifier les faits aux touristes chinois

Mme Liu a dit qu’en se rendant souvent sur un site touristique pour aider les touristes chinois à mieux comprendre le Falun Gong et effacer dans leurs esprits les malentendus causés par la propagande en Chine " J’ai appris l’importance de la compassion et des pensées droites. "


Un jour alors qu’elle s’adressait à un homme d’une soixantaine d’années, il a démissionné du Parti, de la Ligue de la jeunesse et des Jeunes Pionniers sans hésiter. Il a dit : " Voilà un moment que je me tenais là, j’ai vu que vous travaillez très dur, vous allez d’un côté de l’autre et vous parlez, parlez à tous ces gens, certains sont aimables et vous remercient ; certains refusent en agitant les mains ; certains vous insultent même, et vous bousculent ; vous restez calmes, sereins et souriants, sans aucune marque de rancune, ce n’est pas donné à tout le monde ! " L’homme était très touché.


"Je suis un intellectuel, les différents crimes du PCC dans l’histoire, je ne les connais que trop bien." a-t-il poursuivi. " Aujourd’hui, ce que j’ai vu, ce que j’ai entendu, m’a touché au cœur. Je vais vous dire quelques mots, transmettez-les à vos compagnons. Votre dur labeur, l’injustice que vous subissez, votre humiliation, la répression dont vous faites l’objet, tout cela ne sera pas en vain …. Ce qu’a fait le Falun Gong est si important pour la moralité, c’est admirable. Je peux le dire : de hauts faits comme ceux du Falun Gong, c’est sans précédent et nul ne fera mieux dans l’avenir. "


Mme Liu a dit qu’elle rencontrait de telles personnes mais qu’il y en avait aussi qui l’insultaient et la bousculaient méchamment. Mais a-t-elle dit " je ne cesse d’éliminer l’esprit de compétition, de rancœur, de mépris, l'esprit à vouloir sauver la face, à crier à l’injustice, à faire les choses, à la complaisance, etc. Je pense qu’en tant que disciple de Dafa pendant la rectification de Fa, il suffit de tout traiter avec compassion, de tout harmoniser, d'assumer ses responsabilités lorsque les êtres sont en danger, se forger dans le grand creuset qu’est la clarification de la vérité, voilà le chemin que je dois parcourir. "


Un nouveau pratiquant

Henri-Michel a pour la première fois entendu parler du Falun Gong en lisant un article d’Epoch Times sur le prélèvement forcé d’organes en Chine. " Horrifié par les exactions révélées à travers ces enquêtes, et stupéfait de ne pas en avoir entendu parler auparavant dans les médias, j’ai voulu en savoir davantage sur la pratique du Falun Gong. " Il a été captivé dès sa première lecture de Zhuan Falun " j’ai compris tout de suite que cet ouvrage rassemblait ce que je cherchais depuis longtemps " a-t-il dit.


Puis en lisant davantage les enseignements récents du Maître et des articles du site Minghui " Clarifier la vérité et dénoncer la persécution m’est tout de suite apparu essentiel. "


Henri Michel a conclut son partage en disant " Les enseignements de Dafa m’ont permis d’accéder à une véritable paix intérieure. Je sais dorénavant que je dois me conformer à Zhen-Shan- Ren et me mettre au service du Fa, afin de faire connaître le Fa et sauver le plus d’êtres possible."


La conférence s'est déroulée dans une atmosphère harmonieuse et paisible. De nombreux pratiquants ont dit combien ils avaient été touchés par la pureté et la sincérité des partages, et qu'ils avaient été eux-mêmes inspirés à mieux faire;

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.