Cultiver au sein des conflits avec les proches

Je suis une enseignante du secondaire d’une région rurale ; j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2013. Avant de cultiver dans Dafa, j’avais de nombreux conflits avec des proches. Après avoir commencé à pratiquer Dafa, j’ai suivi les principes du Fa pour guider mes actions et mes paroles. Suivre les principes de Dafa m’a permis de résoudre tous ces conflits. En même temps, j’ai élevé mon xinxing et j’ai montré à tous que Dafa est bon.


Discorde au sein de la famille

Compte tenu de mon éducation athée, je ne croyais en rien. Lorsque ma mère, mon oncle et sa femme ont commencé à pratiquer Dafa, je pensais qu’ils ne connaissaient rien de mieux, étant donné leur éducation. Toutefois, après avoir pratiqué plus de 10 ans, j’ai vu que rien ne pouvait ébranler leur croyance dans cette cultivation-pratique. Ils jouissaient manifestement d’une bonne santé et traitaient les gens et les situations différemment de personnes qui ne cultivaient pas.


La femme de mon oncle a fait preuve d’une grande sagesse. Chaque fois que j’étais perturbée, je me confiais à elle et j’étais souvent émue par ses paroles. Maintenant, je comprends qu’elle se basait les principes de Dafa dans ses relations avec les autres.


Selon elle, je m’inquiétais toujours des actions des autres. Après la disparition brutale de mon père, je m’inquiétais pour ma mère, mon plus jeune frère et sa femme qui vivaient sous le même toit. Ma belle-sœur se querellait souvent avec mon frère et chaque fois, elle m’appelait pour servir de médiatrice. Je devais être là même en pleine nuit. Heureusement, ma mère pratique Dafa ; sinon elle n’aurait jamais pu supporter les interminables problèmes conjugaux de mon frère.


Ma belle-mère, qui est une forte tête et moi-même avions nos difficultés, car moi aussi j’avais l’esprit de compétition. Quand nous avons décidé d’acheter un appartement en 2013, elle ne nous a pratiquement pas aidés financièrement. Cependant, quelques mois plus tard, elle a offert à sa fille un appartement comme cadeau de mariage. Cette différence de traitement entre son fils et sa fille a semé la discorde dans nos relations.


Regret d’avoir tardé à lire le Zhuan Falun

Etant donné notre discorde familiale, j’ai été bouleversée pendant une longue période de temps. J’ai eu une tumeur mammaire bénigne, et ni les médicaments ni les injections n’y ont rien fait. Alors j’étais déprimée et mal dans ma peau.


Et puis je me suis rappelée du livre Zhuan Falun que m’avait donné l’épouse de mon oncle plusieurs années auparavant. J’ai lu le livre en entier en deux jours. Mon corps et mon esprit ont subi de grands changements. J’avais toujours pensé que personne ne me comprenait et que personne ne pouvait me réconforter. Mais tout ce que je lisais dans ce livre résonnait en moi et j’avais trouvé les réponses à de nombreuses questions. J’ai regretté de ne pas avoir lu ce livre plus tôt.


Dès le début de la pratique, la tumeur et toutes les autres maladies ont disparu.


Suivre les principes du Fa

Je n’étais plus ni déprimée ni malheureuse. Je vivais en suivant les critères de Dafa et j’ai enseigné à mes enfants les principes du Fa. Ils soutiennent Dafa et croient en sa bonté.


Mon frère a fini par divorcer de sa femme et lui a donné tous les biens conjugaux, y compris la maison. Ma mère n’avait nul endroit où aller, et je lui ai loué un endroit à mes frais. J’ai aussi pris soin de mon frère quand il a été hospitalisé 20 jours après le divorce. En faisant tout cela, je n’avais aucun ressentiment envers ma belle-sœur car je suis une pratiquante de Dafa.


Mon mari était contre ma cultivation, mais j’ai refusé d’être affectée. A chaque fois qu’il m’injuriait, j’émettais des pensées droites.


Le Maître a dit :

“Pour un pratiquant, regarder à l'intérieur est un trésor de la Loi.” (‘Enseignement de la Loi à la Conférence internationale de Loi de Washington DC 2009 dans « Enseignement de Fa dans les conférences (IX)


J’ai décidé de regarder à l’intérieur, mais je n’ai rien pu trouver. Quand j’en ai parlé à mon oncle, il a dit que je devais chercher davantage, car il devait y avoir beaucoup de choses où je n’avais pas bien fait.


Cette fois, j’ai regardé plus profondément et j’ai trouvé que je traitais ma mère et ma belle-mère différemment. J’effectuais des tâches ménagères pour ma mère, lui préparais des repas, faisais en sorte qu’elle se sente bien, alors que j’en faisais très peu pour ma belle-mère, voire rien du tout.


Il y avait aussi d’autres attachements, tels que l’égoïsme, la jalousie, l’esprit de compétition et la haine. Je devais les éliminer tous.


Après avoir éliminé les attachements, j’ai aussi pris soin de ma belle-mère et lui ai dit que je le faisais parce que j’étais une pratiquante de Dafa. Ensuite elle a accepté de démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses associations de jeunesse.


Elle essayait souvent de me donner de l’argent, mais j’ai toujours refusé de l’accepter. Notre relation est devenue harmonieuse et mon mari n’essaie plus de me chercher querelle.


Après que ma famille a constaté ces changements, le bruit s’est répandu que je pratiquais Dafa. Mes proches ont essayé de me persuader de renoncer à Dafa en recourant à des propos désobligeants qu’ils avaient entendus à propos de cette cultivation pratique. Je leur ai dit qu’on leur avait raconté des mensonges et que je n’allais pas renoncer à Dafa.


Valider le Fa

J’ai commencé à pratiquer Dafa 14 ans après que le PCC a lancé la persécution. Je voulais que mes amis et ma famille connaissent Dafa. Cependant, étant donné la persécution, ce n’était pas facile pour eux de comprendre la bonté de Dafa.


Un autre pratiquant m’a aidée à installer un site de production de documents. Je fabrique des documents de clarification des faits et les distribue.


La première fois que je suis allée distribuer des documents, j’étais terrifiée. Je savais que c’était un attachement à la peur. Pourquoi devrais-je avoir peur de faire la chose la plus droite qui soit ? J’ai eu vite
fait d’éliminer cet attachement.


Je n’en veux plus à mes proches et je travaille dur pour résoudre les conflits en me basant sur les principes de Dafa. Au contraire je les remercie de m’aider sur mon chemin de cultivation. Dafa m’a changée et m’a permis d’abandonner mon attachement à la renommée, aux intérêts personnels et à la sentimentalité.


J’apprendrai des enseignements du Maître et je vais bien étudier le Fa, persister à pratiquer les exercices et résoudre tout conflit auquel je serai confrontée.


Cultivating Amidst Conflicts with Relatives

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.