55 personnes harcelées et arrêtées lors de la récente campagne contre le Falun Gong dans la ville de Huaihua

Une campagne visant à faire pression sur les pratiquants de Falun Gong de la ville de Huaihua pour qu'ils renoncent à leur croyance a été lancée tôt cette année. Les seuls mois de mai et juin, au moins quatre pratiquants ont été arrêtés, 50 ont été à maintes reprises harcelés à leur domicile par les autorités et un a été arrêté et harcelé par la police dans une gare. Parmi les quatre arrêtés, deux ont été libérés après leur détention, l'un a été placé dans un centre de lavage de cerveau et un a été libéré sous caution en attente du procès.

La discipline spirituelle du Falun Gong est persécutée en Chine depuis 1999. Cette campagne consistant à « frapper aux portes » est l'une des nombreuses façons de persécuter les pratiquants qui refusent de renoncer à leur pratique. Les autorités rendent fréquemment visite aux pratiquants sans raison particulière, ou sous prétexte de vérifier leur enregistrement de résidence ou leurs identités. Ils les questionnent pour savoir s'ils pratiquent encore le Falun Gong, ou leur demandent s'ils ont intenté une action en justice contre l'ancien dirigeant chinois responsable de la persécution. Les pratiquants sont avertis de ne pas faire les exercices à l'extérieur ni de dire aux autres pour quelle raison la persécution est mauvaise. Certains pratiquants ont été filmés, photographiés ou même forcés à donner leurs signatures. Certains ont dû fournir leur numéro d'identification et les numéros de téléphone d'autres membres de la famille. Lorsque les autorités ne pouvaient pas trouver les pratiquants après plusieurs visites, ils harcelaient leur famille.

Parmi les pratiquants harcelés lors de cette campagne figurent Mme Li Ping, Mme Wang Yuying, Mme Liu Guifen, Mme Li Sanmei, M. Luo Yong, Mme Tang Fangju, Mme Li Shirong, Huang Yuanqiao, Mme Li Faxiu, Mme Liu Guifang, Liu Shuangqi, Mme Zeng Xiaoying, Mme Lei Huamei, Mme Zhang Shengying, Mme Wu Fangming, Mme He Xiuyun, Mme Zhang Guanfeng, Mme Yang Qiuping, Tian Xueya, Li Yusong, Mme Wang Qixiang, Mme Chen Jie, Mme Chen Lanzhi, M. Li Dianxing, Mme Yin Guiying, M. Xu Guisheng, Mme Liu Aiping, Mme Luo Jufeng, Mme Yang Fengmei, Mme Yang Donglian, Mme Tian Songmei, Mme Yang Dongyue, Mme Cai Weili, M. Zhang Shiliang, Mme Yao Cuiping, Mme Tian Liping, Mme Tang Defen, Mme Gan Qiaoying, Mme Peng Yanji, Mme Wu Yundi, Zhou Zhongming, Mme Zhong Jilan et son mari, Mme Ou Jianxiang, Mme Li Qingxiu, Mme Li Julan, Mme Jiang Yongmei, Chen Hongzao, Mme Tan Tiemei et Mme Pan Cun’e.

Mme Yang Lanying a été arrêtée et harcelée par la police à la gare du canton de Xupu.

La police a arrêté Mme Qiu Qianying, Mme Wu Shu'e, Mme Tan Meihua et Mme Wang Aiyu. Mme Qiu et Mme Wu ont été arrêtées le 12 juin alors qu'elles informaient sur la persécution. Mme Qiu a été détenue une journée et Mme Wu deux jours. Mme Tan a été arrêtée chez elle le 15 juin, et torturée dans un centre de lavage de cerveau. Mme Wang a été arrêtée le 10 mai et relâchée sous caution en attente de jugement.


Version chinoise :
< a href=http://www.minghui.org/mh/articles/2017/7/23/351514.html>湖南怀化近二月至少58名法轮功学员遭绑架、骚扰

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.