Sensibiliser les esprits à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine sur Marienplatz à Munich

Une activité a été organisée la dernière semaine de juillet sur Marienplatz à Munich, afin de sensibiliser les esprits à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine.


Dominée par l’Hôtel de ville de Munich, Marienplatz se trouve au cœur d'un quartier piéton très animé . De nombreux passants se sont arrêtés pour s'informer davantage, ou voulant eux-mêmes expérimenter la pratique. Ils ont appris qu'en plus des exercices méditatifs, la pratique du Falun Gong est basée sur les trois principes d’Authenticité-Compassion et Tolérance. Elle n'en est pas moins cruellement persécutée en Chine. L'état lui même y approuve les atrocités de prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de leur vivant et ce au profit d'un illicite et lucrative industrie des greffes .


Sitôt appris les faits, habitants et touristes ont été nombreux à offrir leur soutien et ont signé pour condamner la persécution


 
Une activité du Falun Gong sur Marienplatz à Munich le 29 juillet 2017 attire l’attention sur la persécution en Chine.
 
Informer sur le Falun Gong et la persécution.
 

Signer une pétition pour condamner la persécution en Chine.

Des touristes chinois se sont arrêtés pour prendre des photos et ont accepté des dépliants de la main des pratiquants. Une jeune femme chinoise ayant grandi en Europe a dit qu’elle avait eu connaissance de la persécution et a signé la pétition pour la condamner.


Un Chinois dans la cinquantaine a dit à un pratiquant "Vous avez raison. Le prélèvement d’organes a vraiment lieu."


"Je suis médecin " a-t-il poursuivi. " Lorsque vous avez divulgué l’existence de prélèvement forcé d’organes, le Parti l’a nié. Je me suis demandé quel côté avait raison, j’ai donc fait une recherche sur Internet et fait une estimation du nombre de greffes d’organes. J’en ai conclu que ce que dit le Falun Gong est juste. Des atrocités de prélèvement d’organes ont bel et bien lieu. Sans quoi, il serait impossible d’effectuer un si grand nombre de greffes en Chine. "


Il est revenu plusieurs fois à la table d’information ce jour-là, et s'est finalement fait un point d'honneur de déclarer " Falun Dafa est bon ! "

 
Deux étudiants de premier cycle Christoph Kümpel (à gauche) et Katerin Rusch (à droite)

Deux étudiants de premier cycle étaient parmi les nombreux passants qui ont signé pour condamner le prélèvement d’organes à vif. Christoph Kümpel a déclaré : " Je pense qu’il est honteux de profiter ainsi du corps humain. Le gouvernement chinois continue à le dissimuler. Nous devons y objecter. "


“Nous ne pouvons pas rester juste spectateurs, nous devons agir pour combattre cela. Ce genre de choses pourrait affecter n’importe qui. Les droits humains sont pour chacun. C’est horrible de faire de l’argent de cette façon." a renchéri Katerin Rush.


Tout deux ont promis qu’ils feraient leur possible pour aider. Kümpel a dit qu’il était impliqué dans une organisation étudiante avec plusieurs centaines de membres à son université, . "Je ne peux pas garantir que chacun d’entre eux viendra signer la pétition, mais il y en a qui le feront, et ils apprendront cela."

 
Anoual Karatoz avec des copies de documents d’information du Falun Gong

Anoual Karatoz, un ancien journaliste qui travaille à présent dans une université, a dit qu’il soulèverait la question avec ses anciens collègues et encouragerait les média à prêter davantage attention à la persécution du Falun Gong. Il est allé plusieurs fois en Chine et a observé " Le communisme ne marche nulle part. Il n’a pas d’avenir."


Version en anglais :
Munich, Germany: Raising Awareness about Falun Gong and the Persecution in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.