L’Obs publie un article sur la persécution du Falun Gong dans son supplément de juillet

Présenté pour la première fois au public en Chine en 1992, le Falun Gong est actuellement pratiqué dans des pays du monde entier, y compris en France.


Sous le titre " Falun Gong un qigong de résistance ", le magazine a publié un article marquant la date anniversaire du début de la persécution dans son supplément de Juillet.


 
L'article de l'Obs dans son supplément de juillet


L’article explique comment le Falun Gong est aujourd’hui un système de qigong bien accepté en France et connu comme" une belle gymnastique de pacification du corps esprit. Mais en Chine, après avoir encouragé son développement, le régime [communiste] a décidé de l’éradiquer, comme le montre la répression terrifiante visant la plus célèbre des écoles, le Falun Gong. "

L’article note que " Falun Gong n’est pas la première école de qigong à tomber en disgrâce, mais la première à résister. A la surprise des autorités, les adeptes ont massivement refusé de se soumettre. " La cruauté de la persécution est sans précédent, et semble ne pas avoir de fin. Toutefois, " Dix-sept ans plus tard, Falun Gong reste le groupe le plus persécuté en Chine – ce qui est loin d’être trivial."


Il compare la persécution que les pratiquants de Falun Gong ont souffert à celles des premiers chrétiens "condamnés à vivre dans la clandestinité mais qui ont décidé d'attester de leur foi pacifiquement, et même d’endurer le martyr après une sévère torture à l’époque de Néron. Nul doute que la méthode du Falun Gong [sic] confère à ceux qui le pratiquent un exceptionnel courage et une remarquable résilience. "


L’auteur note un peu plus loin que la Chine est la plus grande police d’état dans l’histoire, et que la persécution du Falun Gong est devenue une véritable industrie avec des outils de surveillance et une répression tentaculaire. Ce qui inclue les " prisons noires " pour les détentions extra-judiciaires, les camps de travaux forcés spécialisés et – horreur des horreurs- un système complet pour prélever les organes sur les prisonniers d’opinion. Après que des allégations de prélèvement forcé d’organes aient été soutenues par des sources indépendantes, "les professionnels de la transplantation internationale ont commencé à prendre des mesures contre cela.”


Le journaliste conclut en notant que le Falun Gong n’est pas seulement présent en Chine, mais aussi pratiqué dans le monde entier. " Et il jouera un rôle important pour le futur de la Chine. "

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.