Les prisons de Pékin empêchent les avocats de défendre des pratiquants de Falun Gong

La cour Fangshan de Pékin a condamné le pratiquant de Falun Gong, M. Wang Shuxiang à une peine de quatre ans de prison en 2015 pour sa croyance en Falun Gong.


La cour Changping de Pékin a condamné une autre pratiquante, Mme Chen Junjie à trois ans et demi de prison en 2016 pour la pratique du Falun Gong.


Les membres des familles des deux pratiquants ont engagé des avocats en février 2017. Les responsables de la prison et les autorités de niveau supérieur ont menacé et harcelé les avocats et les familles dans le but d'empêcher la rencontre des avocats avec M. Wang et Mme Chen.


Les deux avocats, M. Wen Donghai et M. Yu Wensheng, ont posté des plaintes administratives le 11 mai 2017 contre la prison Qianjin de Pékin, la prison pour femmes de Pékin et le Bureau des prisons de Pékin au ministère de la supervision, le Parquet populaire suprême et d' autres ministères concernés - 13 départements au total.


 
M. Wang Shuxiang

 
Mme Chen Junjie


Entrave à la justice

Les deux avocats se sont rendus à la prison Qianjin de Pékin pour rencontrer M. Wang le 8 février 2017. Les autorités pénitentiaires ont exigé que les avocats montrent des autorisations de rencontrer M. Wang. Les avocats ont dit qu’exiger ces autorisations était contraire à la loi. Cependant, laissés sans autre choix, ils se sont rendus au bureau des prisons de Pékin pour obtenir les autorisations et les ont reçus.


La prison Qianjin de Pékin refuse toujours de permettre aux avocats de rencontrer leurs clients, bien qu’ils aient t obtenu des autorisations de l'autorité de surveillance de la prison.


Les avocats sont ensuite allés à la prison pour femmes de Pékin et ont demandé à rencontrer Mme Chen Junjie. L'autorité pénitentiaire a là aussi demandé l'approbation du Bureau des prisons de Pékin, ainsi que la signature de Mme Chen Junjie. Les responsables de la prison ont continué d'entraver la représentation de leurs clients.


Refus de fournir les dossiers de l’affaire

Les deux avocats ont envoyé le 29 mars par la poste des lettres adressées au Bureau des prisons de Pékin et à la Prison pour femmes de Pékin pour obtenir l’information du cas de leurs clients. Le bureau des prisons a retourné le courrier, et l'autorité de la Prison des femmes a tout simplement ignoré la demande des avocats.


Les deux avocats se sont rendus au Bureau des prisons de Pékin le 8 mai, pour rencontrer le chef du service pénitentiaire. Ils ont expliqué qu'il est légal pour les avocats de représenter et de rencontrer leurs clients. Le chef du département de la prison les a menacés. Il a ensuite demandé les numéros de téléphone des avocats et a déclaré qu'il leur fournirait les dossiers des clients plus tard.


Les avocats ont décidé de poursuivre en justice le bureau des prisons.


Les avocats ont composé 13 documents de plainte le 11 mai et ont posté chacun d'entre eux à 13 ministères distincts. Ils ont exigé une enquête du Bureau des prisons de Pékin, de la Prison Qianjin de Pékin et de la Prison pour femmes de Pékin pour obstruction d’accès à l'information de leurs clients, abus de pouvoir et entrave aux droits de représentation de leurs clients.


Paralyser la circulation de l’information

Toutes les prisons de Pékin et leurs anciens camps de travaux forcés ont sans relâche persécuté les pratiquants de Falun Gong. La Prison Qianjin de Pékin et la Prison pour femmes de Pékin ont tenté de bloquer toutes les informations sortantes. Il a été très difficile d'obtenir la moindre information venant de l'intérieur des prisons.*


Les prisons de Pékin ont eu peur de permettre aux avocats de rencontrer les pratiquants de Falun Gong. Ils ont utilisé tous les moyens pour empêcher les avocats de comparaitre au nom des pratiquants de Falun Gong.


L'autorité pénitentiaire donne aux avocats des réponses évasives et a utilisé toutes sortes d'excuses pour empêcher les avocats de rencontrer leurs clients. Ils utilisent le Bureau de la justice et l'Association du Barreau pour faire pression sur les avocats. Ils font également pression sur les membres de famille des pratiquants.


M. Wang, Mme Chen, leurs avocats et leurs membres de famille ont dit qu'ils ne renonceront pas jusqu'à ce que les deux pratiquants soient libérés et que les avocats soient en mesure de rencontrer et de représenter les pratiquants de Falun Gong détenus dans le système carcéral.


Les parties persécutant M. Wang et Mme Chen:

Prison Qianjin de Pékin: boîte aux lettres 106, Chadianzhan, Jingshanxian, District de Hangu Code postal : 300481
Bureau de Pékin de la direction de la prison Qinghe: + 86-10-83589148 / 49 (la prison de Qianjin de Beijing est son unité subordonnée)
Téléphone de garde de la prison Qianjin Pékin: + 86-22- 67988215, + 86-10-68365163, + 86-10-68018529
Secteur de surveillance de la prison Qianjin à Pékin : + 86-83589423


Voir également
Practitioner Illegally Sentenced to Four-year Prison Term—Appeal Delayed and Rejected
Mr. Hu Weixue and Ms. Chen Junjie Tried by Beijing Changping District Court
Man Imprisoned for His Faith Has 27 Years of Service Wiped Out from His Pension Plan


Version chinoise :
北京市监狱管理局阻挠申诉-律师提起控告

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.