[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Comment j’ai amené 108 policiers à quitter le Parti communiste chinois

Je suis septuagénaire. Chaque jour, je sors pour dire aux gens pourquoi la persécution du Falun Dafa est mauvaise et les aider à quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées.


J’aimerais partager une histoire de comment 108 policiers ont annoncé leur retrait du PCC en utilisant leurs vrais noms. Tout a commencé avec mon frère cadet.


Mon frère est un secrétaire du comité du Parti dans une université hors de la ville. Pendant des années et des années, il n'a jamais douté de rien de ce que dit le PCC. Il était absolument contre ma pratique du Falun Dafa après que la persécution a commencé en 1999. Il ne voulait pas entendre ce que j’avais dire et ne s'arrêtait jamais pour me rendre visite quand il était en ville. Il était toujours abrupt quand nous parlions au téléphone.


Un jour, il a amené plusieurs personnes en ville et voulait que je les rejoigne pour dîner. Il m'a carrément dit: " Je suis ici pour t’endoctriner [à abandonner Falun Dafa].Tiens-toi prête. "


Je clarifie la vérité aux gens de tous âges et de tous horizons depuis de nombreuses années. Peu importe la profondeur de leurs malentendus concernant le Falun Dafa ou leur hostilité envers moi, j’ai réussi à les convaincre du contraire avec la sagesse que Dafa m'a donné. J’ai aidé près de 20 000 personnes à quitter le PCC au cours des dix dernières années. À l' exception de mon frère, tout le monde dans ma famille a fini par devenir un pratiquant après que je leur ai parlé.


J'ai demandé au Maître de m’aider et j’ai amené beaucoup de documents d'information au dîner dans le restaurant d'un hôtel. Je connaissais la plupart des gens présents : des professeurs d'université, mes beaux-frères et amis, et quelques dirigeants de banque.


J’ai dit à mon frère, " Quelle bonne chose que nous puissions être réunis ce soir. Pourquoi ne les amènes tu pas chez moi? " J'étais stupéfaite quand il a répondu: " Pourquoi le ferai-je ? Vous [les pratiquants de Falun Gong] tuez les gens”.


Après m’être calmée je lui ai dit que je ne ferais jamais une telle chose, il a commencé à me crier après jusqu'à ce qu'un professeur l'arrête : " Comment pouvez-vous parler à votre sœur aînée de cette façon" " Elle n’est pas ma sœur, " a-t-il répondu, "elle est mon ennemi. "


" Je suis Vérité-Bonté-Patience et n’ai pas d’ennemis. Ceux qui suivent ces principes sont de bonnes personnes et ceux qui ne le font pas sont mauvais, " ai-je dit en indiquant mon frère sans cesser de sourire et j’ai continué : " Une personne méchante comme lui dévie de ces principes, donc il est notre ennemi ". Tout le monde a commencé à rire.


L'atmosphère s’est réchauffée, et tout le monde a commencé à parler du Falun Dafa. L'un d'eux m'a dit : "Je travaillais avec trois pratiquants. Ils ont été incarcérés pendant un temps très long et leurs livres ont été brûlés. " Je lui ai dit que c'était horrible parce que le livre enseigne à tout le monde comment être bon et comment rester en bonne santé.


Un directeur de banque s’est levé et a dit : " J’ai lu ce livre ( Zhuan Falun) et c’est un livre merveilleux. Le Maître du Falun Dafa est incroyable. Il a de si nombreux adeptes à travers le monde, dont beaucoup sont des experts, des chercheurs, des professeurs, des scientifiques et d'importants représentants du gouvernement. Jiang Zemin n’est rien comparé à lui et c’est ce qui a rendu Jiang jaloux. Les seules choses que Jiang connait sont la corruption et courir les femmes".


Comme les gens commençaient à critiquer les actes répréhensibles de Jiang, j'ai distribué les documents imprimés que j'avais apportés. Je voulais sauver tout le monde présent, y compris mon frère. Je lui ai remis un dépliant sur la mise en scène de l'auto-immolation de Tiananmen. Je lui ai expliqué les incohérences dans la vidéo et indiqué les passages qui n'avaient pas de sens.


" Celui qui croit en cette nouvelle manifestement fausse doit avoir perdu l’esprit," ai-je dit en regardant mon frère: " Et tu veux me laver le cerveau ? Tu devrais commencer par nettoyer ton propre cerveau. " Une personne qui écoutait à côté de lui a dit : "Ta sœur est formidable. Je voudrais en avoir une comme ça." Mon frère est resté silencieux.


Pendant le repas, un professeur a dit : " Persécuter le Falun Gong est la chose la plus stupide que Jiang ait jamais pu faire. Je connais beaucoup de pratiquants de Falun Gong et ils sont tous de bonnes personnes. Mon voisin en est un et il n'a jamais profité de personne ".


Après le repas, mon frère m'a raccompagné jusqu'à l'arrêt de bus. J’ai agité la main pour lui dire au-revoir quand le bus est arrivé, pensant qu'il allait rentrer à l'hôtel. Il m'a dit qu'il rentrait avec moi, ce qui m'a surprise.


Le lendemain matin, j'écoutais les conférences du Maître quand il est venu dans la chambre et m’a salué gentiment. C’était une autre surprise, parce qu'il ne m’avait pas traitée de cette façon depuis des années.


Il m'a dit qu'il était resté éveillé toute la nuit et qu’il avait fini de lire les Neuf commentaires sur le Parti communiste et que c’était un bon livre. Il a quitté le PCC sous son vrai nom et a emprunté les fichiers audio des conférences de Falun Dafa.


Le chef de police abolit le centre de lavage de cerveau

Mon frère a montré à son beau-père, qui est un chef de police de district, les informations que je lui avais données. Son beau-frère a réalisé que l'arrestation des pratiquants était un crime et qu'il y aurait une rétribution pour ce qu'il avait fait.


Il a fermé le centre de lavage de cerveau local et a libéré tous les pratiquants incarcérés. Il a également aidé à obtenir la libération d'un pratiquant qui était sur le point d'être condamné.


Depuis lors, les pratiquants de ce district n’ont pas été harcelés, arrêtés ou incarcérés. Le chef de la police a également dit à ses subordonnés de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées.
Pendant l'été 2013, mon frère m'a amené une liste de 108 policiers qui voulaient quitter le PCC. Ils étaient tous de l’entourage de son beau-frère.


Mon frère est lui-même devenu un pratiquant. Et après que son beau-frère ait pris sa retraite des forces de police, lui et sa femme aimaient me rejoindre dans les parcs et m’aider à clarifier la vérité aux passants.


Version anglaise:
[Celebrating World Falun Dafa Day] How I Got 108 Police Officers to Quit the Chinese Communist Party


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.