Un pratiquant turc : Falun Dafa m’a donné une seconde vie

J'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 2008. Bien que j'aie vécu en Allemagne depuis mon enfance, j'ai été déporté en Turquie en 2007 après avoir commis un délit et j’ai été emprisonné pendant deux ans et demi.


Une enfance difficile

J'ai toujours été une personne sensible. Mon environnement familial n'était pas des meilleurs parce que mon père était alcoolique. J'ai développé un caractère introverti et je manquais d'estime de moi. La vie ne semblait pas facile pour moi. J'étais le seul turc à l'école primaire et je me suis heurté à de nombreux problèmes, me sentant parfois marginalisé.


J'ai arrêté l'école à l'âge de 18 ans. Ma relation avec mon père empirait à l'époque, et nous nous disputions souvent. Il m'insultait beaucoup, et j'en étais fortement affecté.


Je pratiquais les arts martiaux et j'évacuais beaucoup de mon stress par ce biais. Je me battais souvent dans la rue et je déchargeais mes frustrations sur les autres. Malheureusement, j'ai blessé beaucoup de gens de cette façon.


Après une bagarre en 2000 où j'ai été poignardé, je suis tombé dans le coma pendant trois jours et j'ai été hospitalisé pendant dix jours. Cet incident est devenu un tournant dans ma vie, parce que j'étais intéressé par les arts martiaux et que mon corps était très fort.


Certains jours, je m’entraînais pendant cinq heures, et mon maître me disait que j'étais très talentueux et que je pourrais devenir un champion un jour. Cependant, cela n'était plus qu'un rêve pour moi, parce que j'ai eu une opération après l'incident et qu'il m’a fallu deux ans pour récupérer.


Pendant ce temps, j'ai rencontré de nouveaux amis et j’ai formé de nouvelles habitudes. J'ai commencé à boire et à fumer, puis à prendre toutes sortes de drogues. J'essayais de me soulager de la douleur. J'ai commencé à commettre toutes sortes de délits et cela a empiré chaque jour un peu plus. Mon corps était en très mauvais état, et je pensais souvent au suicide.


En 2004, j'ai été condamné pour des délits que j'avais commis et j’ai écopé de deux ans de prison.
Bien que la prison soit un mauvais endroit, j'ai lu beaucoup de livres là-bas, et quelqu'un m'a donné un livre sur une pratique de qigong taoïste. Au début, il m’a semblé que je bénéficiais de ce livre, mais j'ai été triste de constater qu'il ne contenait pas d'enseignements de haut niveau.


Je suis arrivé en Turquie en 2007. Dans l'armée, j'ai rencontré quelqu'un qui m'a parlé du Falun Dafa. Il m'a dit que c'était une pratique de haut niveau, et cette phrase a attiré mon attention.


Mes premières expériences avec Dafa

Après avoir terminé mon service militaire en 2008, je suis allé vivre avec mon grand-père. Je sentais un puissant champ d'énergie autour de moi quand je lisais Zhuan Falun l’enseignement essentiel du Falun Dafa. Mon esprit s’est vidé dès que j'ai commencé à faire les exercices. J'ai pu tellement me détendre que j’ai pleuré.


J'ai fait un rêve après avoir commencé à pratiquer Falun Dafa: Je conduisais vite une voiture. Je suis arrivé au bord d'une falaise et j'ai commencé à tomber quand quelque chose a résonné dans mes oreilles: "Maître Li vous a donné une seconde vie".


Un jour, j'ai soudain senti un courant chaud traverser mon corps de la tête aux pieds. J'ai compris que le Maître nettoyait mon corps comme il le dit dans Zhuan Falun.


Maître dit dans sa conférence :

"Dans une véritable opération de guanding, vu d’un autre espace, les os de la personne, de la tête aux pieds, deviennent comme du jade blanc. En réalité, c’est la purification du corps par le gong, par une matière de haute énergie qui est déversée de la tête aux pieds." (Conférence 4, Zhuan Falun)


Quand j'ai commencé à lire Zhuan Falun, j'ai trouvé des réponses aux nombreuses questions que je me posais dans ma vie et j’ai pu mieux comprendre les raisons de ma souffrance. J'ai été très heureux parce que j'avais trouvé cette pratique et que ma vie changeait pour le mieux. Grâce au Falun Dafa, j'ai abandonné toutes mes mauvaises habitudes, y compris le tabac, l'alcool et les drogues. Ma santé s’est également améliorée, et depuis je n'ai eu besoin d'aucun médicament.


Élever mon esprit

Cependant, le changement le plus important a été dans mon caractère. Le fondateur du Falun Dafa, Maître Li Hongzhi, nous demande de cultiver notre nature de l’esprit, ou xinxing . Je me suis efforcé de me cultiver selon les principes de Vérité, Compassion et Tolérance de Dafa. Jour après jour, je suis devenu une personne meilleure et plus attentionnée.


Dans ce processus, j'ai pu abandonner mes nombreux attachements et j'ai appris à chercher mes propres lacunes chaque fois que je faisais face à un problème. Maintenant, je sais que tout ce que nous rencontrons a une raison.


Depuis huit ans que je pratique le Falun Dafa, ma vie a changé de façon très positive, et j'ai expérimenté de nombreux miracles. Les enseignements de M. Li Hongzhi m'ont sauvé et m'ont donné une seconde vie. Je suis passé d'une personne égoïste remplie de mauvaises pensées à une personne attentionnée.
Je me suis également rendu compte dans ma pratique que tout ce que j'avais traversé n’était pas sans raison et que je devais pardonner à tout le monde, y compris à moi-même. Cette pensée m'a donné un immense sentiment de bonheur absolu. Je me suis même réconcilié avec mon père, et nous avons maintenant une très bonne relation.


Je suis reconnaissant à Maître Li de m’avoir donné une seconde vie. Pour quelqu'un comme moi ayant traversé beaucoup de souffrances et de traumatismes, je recommande sans hésiter la pratique de Falun Dafa.


Traduit de l’anglais :
Turkish Practitioner: Falun Dafa Gave Me a Second Life

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.