Une femme décède après huit ans d’incarcération et de tortures pour son refus d'abandonner sa foi  

Une femme de Dalian a été arrêtée trois fois depuis le début de la persécution du régime communiste contre la discipline spirituelle du Falun Gong en 1999. Pour son refus d'abandonner sa foi, Mme Sun Jingmei a été incarcérée dans un camp de travaux forcés pendant un an et emprisonnée pendant sept ans. Son état physique s'est considérablement détérioré après l'indicible torture qu'elle a subie au cours de l'incarcération. Elle est décédée cette année, le 16 avril, à l'âge de 61 ans.
 

 
Mme Sun Jingmei, pratiquante de Falun Gong de la ville de Dalian, province du Liaoning

 
Mme Sun a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1994. Elle a été arrêtée en juillet 2000 sans être inculpée. Après un mois de détention, elle a été placée dans le tristement célèbre camp de travaux forcés de Masanjia pendant un an où elle a été torturée physiquement et soumise à un travail intensif pendant de longues heures chaque jour.
 

Elle a été à nouveau arrêtée en janvier 2006 avec son mari qui était aussi pratiquant. Ils ont tous deux été condamnés à sept ans de prison. À la prison pour femmes du Liaoning, Mme Sun a été déshabillée et battue. Elle a ensuite été placée en isolement cellulaire pendant 42 jours.
 

Au cours de cette période, elle n'a pas eu l'autorisation de dormir pendant quatorze jours et a été contrainte à se tenir debout ou à s'accroupir pendant de longues périodes. Elle a été souvent battue jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse parce qu'elle s'endormait pendant les punitions physiques. Malgré tous les mauvais traitements, elle a toujours refusé de renoncer au Falun Gong. Les gardiens ont alors incité les prisonnières à la battre ; elles lui ont cassé une jambe et elle n’a pas pu marcher pendant trois mois. Un jour d'hiver, les prisonnières l’ont dévêtue et lui ont jeté de l'eau froide dessus. Par conséquent, elle est tombée en état de choc.
 

Au cours de l'été 2006, le surveillant a poussé plusieurs prisonnières à battre Mme Sun à tour de rôle.


Les prisonnières l'ont frappée avec des tabourets en bois jusqu'à ce qu'elle s'effondre. Elles ont continué à la battre, affirmant qu'elle faisait semblant. Par conséquent, elle a eu le dos brisé, les jambes paralysées et elle a perdu définitivement une partie de la vue. En plus de la torture, Mme Sun devait effectuer un travail d'esclave de 6 h à 21 h. Elle a été libérée en janvier 2013.
 

Les dommages physiques permanents qu'elle a subis en prison et la pression mentale constante ont eu des conséquences sur Mme Sun. Elle avait des problèmes pour manger et digérer la nourriture. Son état physique s'est aggravé chaque jour jusqu'à sa mort.
 

Mme Sun n'était pas la seule personne dans sa famille à être persécutée. Son mari, M. Zhu Benfu, a été emprisonné pendant sept ans et sa jeune sœur, Mme Sun Lanfang, pendant treize ans pour leur croyance dans le Falun Gong.
 

Dans le cadre d’une sanction collective, son père a été illégalement détenu pendant un mois et a dû payer une amende de 800 dollars américains (730 Euro). Sa fille de 14 ans a été renvoyée de l'école. Toute la famille a vécu dans la terreur en raison du harcèlement constant des autorités. Ils n'ont aussi plus eu de source de revenus à cause de la persécution.
 
 

Version anglaise : 陷冤狱九年 大连孙敬美含冤离世(图)
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/4/28/89-346291.html

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.