De nombreux pratiquants récemment arrêtés et harcelés en Mongolie intérieure

La persécution du Falun Gong continue en Mongolie intérieure. Plus de 40 pratiquants de la ville de Chifeng ont été harcelés au cours de la 3ème semaine d’avril 2017. Une famille de trois et cinq autres pratiquants ont été illégalement arrêtés. Les policiers ont même volé ouvertement les pratiquants tout en saccageant leurs domiciles.


Une famille de trois et cinq autres pratiquants arrêtés

Le domicile du pratiquant M. Ding Yufang a été perquisitionné en début de matinée le 18 avril 2017. Plus de 30 policiers ont fait irruption dans la maison sans présenter de pièce d'identité. Ils ont détenu M. Ding, sa femme et son fils, et ont fouillé boîtes et tiroirs à la recherche d’objets de valeur.


La famille Ding a ensuite été emmenée au commissariat de Tienan et menottée pendant toute une journée. On ne leur a pas donné d’eau à boire , amenant Mme Liu Fengying à s'évanouir. La police a libéré plus tard Mme Liu et son fils.


La maison de la famille a été laissée en pagaille. Après son retour, Mme Liu a découvert que plus de 5000 yuans, dont 1.000 que leur fils avait économisés, avaient été volés par la police. Des bijoux et d’autres objets de valeur avaient également disparu. Le chef de la police a même admis que les policiers avaient "ramassé " ces articles après une semaine à suivre les pratiquants.


Lorsque M. Ding Mingyu, le fils aîné de Ding, a demandé le retour de leurs biens, le chef de la police a refusé. Il a dit: "c’est le département de la sécurité intérieure qui a saccagé la maison. Nous n’avons rien à voir là-dedans” .


Le 23 avril, la famille de M. Ding est allée au commissariat et a demandé sa libération. Ils ont mis au défi le chef de la police de citer quelle loi M. Ding avait violé. Le chef de la police n’a rien dit, si ce n’est utiliser un langage péjoratif contre le Falun Gong.


Mme Liu a tenté de préciser que le Falun Gong n’était pas ce qu'il avait dit. Le chef de la police a répondu : "Vous êtes venu au bon moment et vous m’avez fait économiser un voyage. Nous avons un mandat d'arrêt pour vous. " Cela n’était en fait pas le cas. Cependant, Mme Liu et son fils, M. Ding Mingyu, ont été illégalement amenés au centre de détention du district de Hongshan.


Lorsque la fille de M. Ding a demandé la police quand sa famille serait libéré, on lui a dit que sa mère et son frère pourraient être détenus pendant deux semaines. Son père, M. Ding, était en détention criminelle et aurait à passer par les voies légales.


Ont également été arrêtés dans la ville de Chifeng ;M. Huang Yide, Mme Gao Guixia, et Mme Lang Shuqin. Ils sont illégalement détenus dans le centre de détention du district de Songshan.


Deux pratiquants, dont un qui est âgé, du district de Xincheng, ont également été arrêtés. Le pratiquant âgé a été libéré, le plus jeune est toujours en garde à vue.


34 autres pratiquants harcelés

Autres que ces personnes arrêtées, 34 pratiquants de Falun Gong du district de Hongshan ont été harcelés, soit en personne soit au téléphone.


Les policiers de la section locale du bureau 610 ont également participé au harcèlement. Ils ont chargé les chefs d'établissement de harceler deux enseignants.


Les malfaiteurs responsables de la persécution

Li Ying a été affecté en tant que chef de la section du département de police du district de Hongshan en 2015. Il est le malfaiteur principal, en plus des agents du bureau 610 local et des policiers du commissariat de Tienan.


Li Ying est connu pour avoir persécuté brutalement les pratiquants de Falun Gong. Avant son poste actuel, il était chef de la police à Kalaqinqi puis dans le district de Songshan. Sous ses ordres, les policiers ont arrêté et torturé plusieurs dizaines de pratiquants. Certains de ceux condamnés sont énumérés ci-dessous :

Xu Dianlin (徐殿林)::. 5 ans
Ning Lihong (宁丽红)::. 4 ans
Wang Jinrong (王金荣)::. 5 ans 6 mois et.
Zhang Chunyan (张春艳): 3 ans et 6 mois
Qu-Yazhong (屈亚忠): 3 ans et 6 mois
Wei Guoyu (魏国玉): 3 ans

Les principaux malfaiteurs du district de Hongshan responsables de la persécution comprennent:
Li Ying (李英): chef, section du département de police du district de Hongshan, + 086-13804768129
Xu Hairong (徐海荣): capitaine, brigade de sécurité intérieure, + 086-13384761185
Gu Jiangang (贾建刚): chef, commissariat de Tienan + 086- 15147621777
De Gejifu (德格吉夫): commissaire politique, ville de Chifeng, + 086-13804766660

Les principaux malfaiteurs de Kalaqinqi responsables de la persécution sont :
Liu Zhenting (刘振廷): capitaine, brigade de sécurité domestique, + 086-13947669710
Wang Huilong (王会龙): capitaine adjoint, + 086-13947669797


Version chinoise :
内蒙赤峰红山区警察绑架多名法轮功学员

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.