Des législateurs suédois tiennent un forum sur les crimes de prélèvement d'organes en Chine

Quatre membres du Parlement suédois ont tenu mercredi un forum visant à promouvoir une loi interdisant le "tourisme d’organes" en Chine.


Le journaliste américain et expert en affaires chinoises Ethan Gutmann et un représentant de l'organisation Médecins contre le prélèvement forcé d'organes (DAFOH), le Dr Harold King ont été invités à s'exprimer à la discussion.

 
Ethan Gutmann (au centre) prend la parole au forum. À sa gauche et à sa droite l'avocat suédois Nicolas et le Dr Harold King.


 
Quatre membres du parlement suédois à l’initiative du forum. De gauche à droite: Lotta Johnsson Fornarve, Niclas Malmberg, Marta Obminska et Hans Rothenberg.


Selon la députée Marta Obminska, quatre législateurs ont initié un groupe au parlement, avec pour objectif de mettre fin au commerce illégal d’organes.


La députée Obminska pense que très peu de Suédois sont au courant du prélèvement forcé d'organes et du tourisme d’organes en Chine. Il faut discuter de cela et dialoguer avec la Chine afin que le régime chinois sache que la Suède dit "non" à ce crime.


Le Dr Harold King a présenté la mission de DAFOH et comment d'autres pays ont adopté des lois pour empêcher le tourisme d’organe en Chine, dont l’Israël, l'Espagne, Taiwan et l'Italie.


Ethan Gutmann a passé en revue les éléments de preuve qu'il a recueillis ainsi que David Kilgour et David Matas, deux militants canadiens des droits de l'homme, et qui prouvent l'existence de prélèvement d'organes approuvés par l'État en Chine.


Gutmann a encouragé les législateurs suédois à aider à arrêter ce crime.


Lors du forum, le député Niclas Malmberg a souligné la nécessité de telles lois.


La députée Lotta Johnsson Fornarve a déclaré que le prélèvement forcé d'organes est une honte. Elle a affirmé que si la Suède prend l'initiative d'adopter une telle loi, les autres pays européens suivront.


Le député Hans Rothenberg a déclaré que l'étape la plus importante pour y mettre un terme était de permettre au public d’être au courant, et la deuxième étape consiste à adopter une loi pour prévenir le tourisme d’organe. Il a dit que nous devons faire savoir au parti communiste chinois que le prélèvement d'organes forcé est anti-humanité.


Dans le cadre du forum, les pratiquants de Falun Gong ont tenu un rassemblement à l'extérieur du Parlement.


 
Démonstration des exercices du Falun Gong à Mynttorget, devant le bâtiment du Parlement


Certains participants ont rejoint le rassemblement à l’issue du forum et exprimé leur soutien aux efforts du groupe du Falun Gong.


 
La députée Lotta Johnsson Fornarve prononce un discours lors du rassemblement.
 
L'avocat suédois Nicolas prend la parole au rassemblement.
 

Le Dr Harold King soutient les pratiquants de Falun Gong au rassemblement.
 
Ethan Gutmann condamne les crimes de prélèvement forcé d'organes en Chine.

Outre la démonstration des exercices, les pratiquants de Falun Gong ont également distribué des dépliants, simulé le prélèvement forcé d'organes et recueilli des signatures de pétition.

Version chinoise :
瑞典国会研讨会推动立法制止器官移植旅游(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.