Faire passer les autres d’abord dans les situations de crise

J'ai commencé à pratiquer Dafa en 1996. J’ai rejoint le journal Epoch Times et commencé à aider à la promotion de Shen Yun en 2006. Au moment des représentations, j'écrivais des articles sur le spectacle pour Epoch Times. Je suis Shen Yun depuis 11 ans maintenant.


Nous organisons des voyages d'une journée autour de Shen Yun, et j’ai plusieurs fois servi de guide. J'aimerais partager l'une de mes expériences en tant que guide touristique.


Je faisais les interviews aux représentations de Shen Yun. Dix jours avant que Shen Yun ne vienne à Taichung, un pratiquant m'a appelé et m’a demandé d'être le guide touristique pour une représentation en matinée. Comme on m’avait assigné la veille d’ interviewer les spectateurs, j'ai commencé par hésiter.


Mais je savais qu'un tel arrangement n'était pas une coïncidence. Ce groupe de gens avait assisté à l'une de mes présentations de Shen Yun et décidé de se joindre par la suite au voyage organisé. Je devais avoir une forte relation prédestinée avec eux. J'ai accepté. J'ai travaillé dur pour prévoir leurs repas dans un restaurant et j'ai aussi acheté deux billets pour inviter le propriétaire du restaurant à venir voir le spectacle.


Le jour du spectacle, les choses se sont mal passées dès le début, Certains passagers se sont disputés avec le chauffeur pour savoir à quel endroit ont devait les récupérer. Lorsque le bus est parti pour aller chercher le groupe suivant, certains des passagers ont vomi en attendant le bus. Nous avons dû retarder notre départ.


Je me suis éveillé au fait qu'il était difficile de sauver une personne à l’étape finale de la rectification du Fa. Maître a dit : "Seules celles qui peuvent être réveillées, pourront savoir comment avancer sur le chemin futur de l’homme et comprendront pourquoi les gens sont venus dans ce monde, et seul ce genre de personnes pourra être véritablement sauvé."("Qu'est-ce qu'un disciple de Dafa") J'ai regardé les gens dans le bus et j'étais content pour eux.


Un moment plus tard, j'ai compris que nous n'étions pas dans les temps, et quelques fois, le bus s’est même s'arrêté. Le chauffeur a entendu à la radio qu'un camion transportant des produits chimiques s'était renversé sur notre route. Seule une voie était ouverte, et nous ne pouvions avancer qu’à vitesse réduite. Malheureusement, nous avions manqué une sortie qui devait nous mener à une autre autoroute.


Je me suis dit que je devais garder un cœur imperturbable. J'ai informé les passagers de la situation et je les ai calmés. J'ai aussi envoyé un message à notre groupe pour demander à d'autres pratiquants d'émettre les pensées droites pour nous.


Nous devions changer également les préparatifs pour le repas. Les propriétaires du restaurant ont été immédiatement d'accord. Notre déjeuner a été remplacé par un diner après le spectacle, et nous avons mangé nos boites de nourriture prévues pour le diner au déjeuner.


Dès qu'un problème était résolu, un autre apparaissait. Nous avions passé beaucoup de temps à rouler, et beaucoup de gens devaient aller aux toilettes. Mais il n'y avait pas de toilettes dans le bus ou à proximité. Quelqu'un a trouvé un sceauet un sac poubelle. Nous avns obtenu la permission du chauffeur de les utiliser à condition de jeter les déchets par la porte arrière. Une fois que ceux qui en avaient besoin les utilisaient, personne ne se portait volontaire pour les nettoyer. Le chauffeur était mécontent.


Je lui ai dit de ne pas s'inquiéter et que je m'en occuperai.


Une pratiquante dans le bus était inquiète que nous arrivions en retard pour assister au spectacle. Elle m’a demandé si nous devions revendre nos billets. Je me suis rappelé des paroles du Maître: "En toutes circonstances, votre pensée doit rester stable. Simplement en n’étant pas affecté, vous serez capable de gérer à toutes les situations." ("Enseignement de Fa à la Conférence de Fa dans le Midwest des États-Unis"), (traduit de l'anglais) Je n’avais qu’une seule pensée à l'esprit que chacun verrait le spectacle. Cette pratiquante a vendu son billet.


Quand nous sommes arrivés, le trajet avait pris cinq heure et demi. Mais nous avons pu voir la deuxième partie du spectacle. La pratiquante qui avait vendu son ticket m’a demandé si elle pouvait avoir le mien. Par considération d’autrui, je le lui ai donné. J'ai nettoyé le camion et j'ai attendu à l'extérieur.


Plus d'une douzaine de passagers de notre bus ont été interviewés par les médias, dont un calligraphe, un entrepreneur, et deux professeurs. L'un des professeurs m’a dit qu'il pensait que le spectacle était véritablement merveilleux et qu'il n'avait plus aucun regret dans sa vie à présent, bien que n’ayant vu que la moitié du spectacle. La propriétaire du restaurant a aussi été interviewée et elle a ajouté des plats à notre dîner. Le chauffeur du bus a été touché par la façon dont j’avais pris soin du bus. Son attitude a complètement changé, et il m’a dit qu'il amènerait sa famille voir le spectacle l'année prochaine.


Maître nous a dit,

"Même quand dans ce monde humain vous passez vers quelqu’un tellement vite que vous n’avez pas le temps de prononcer ne serait-ce qu’une parole, vous devez quand même laisser cette personne avec votre compassion. Ne laissez pas tomber celui qui doit être sauvé, à plus forte raison celui qui a une affinité prédestinée." ("Enseignement de Fa à la Conférence de Fa d'Atlanta en 2003")


Sur le chemin de retour, je leur ai parlé des fleurs d'Udumbara et de ce que d’autres spectateurs avaient dit au sujet de Shen Yun, bien que j'avais mal à la tête à cause du stress. Lorsque j'ai demandé si tout le monde voulait venir voir le spectacle l'année prochaine, chacun a répondu "Oui!" J’étais vraiment touché et heureux.


Bien que nous ayons rencontré des difficultés, tout a été résolu. Au moins, chaque passager a pu voir la moitié du spectacle. J'ai senti que "La cultivation dépend de soi-même, alors que la transformation du gong dépend du maître." (Zhuan Falun)


C'était le Maître qui avait guidé chaque personne dans le spectacle. Merci, Maître. J'aimerais aussi remercier les compagnons de pratique pour leur aide avec leurs pensées droites.


Je remercie le Maître pour m'avoir donné l'opportunité de participer à Shen Yun. Je suis profondément honoré de pouvoir aider le Maître à sauver les êtres avec Shen Yun.


Merci Maître ! Merci compagnons de pratique !

Version en anglais:
Putting Others First in a Crisis

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.