Davantage de parquets et de tribunaux en Chine abandonnent les poursuites contre les pratiquants de Falun Gong

Les pratiquants de Falun Gong ont fait face à l’arrestation, l’emprisonnement et la torture en Chine depuis que l’ancien dirigeant du Parti communiste Jiang Zemin a lancé la persécution du Falun Gong en juillet 1999.


Néanmoins, ils ont persévéré, apprenant aux gens les faits concernant le Falun Gong et la persécution par des moyens pacifiques. De nombreux responsables gouvernementaux et de policiers ont cessé de participer à la persécution et ont libéré les pratiquants détenus pour leur foi.


Voici quelques cas de pratiquants de Falun Gong qui ont été récemment libérés de détention.


Zhang Jun

Zhang Jun a été signalé aux autorités et arrêté alors qu’il parlait aux gens du Falun Gong et de la persécution le 20 septembre 2016. Zhang a été détenu au centre de détention de Nankai à Tianjin.


Le parquet de Nankai a émis l'arrestation et a mis Zhang en procès une semaine plus tard.


Cependant, l’affaire de Zhang a été retirée par le parquet local. Le 6 février 2017, ils ont informé la famille de Zhang qu’il serait bientôt libéré.


Zhang a finalement été libéré le 13 février 2017.


Mme Qu Beixiang

Mme Qu de Zhenjiang, province du Jiangsu a été arrêtée le 14 décembre 2015. Elle a été torturée en détention, comprenant d’être battue, privée de sommeil, et verbalement violentée. Ses mains étaient menottées derrière son dos, et on ne lui donnait qu’un peu d'eau et une petite tranche de pain chaque jour.


Mme Qu a été libérée 32 jours plus tard à la condition qu'elle verse 5000 yuans en caution. La police a continué d'aller chez elle pour la harceler.


Afin d'éviter une persécution ultérieure, elle a quitté le domicile jusqu'à la fin 2016.


Mme Qu Beixiang a été arrêtée le 11 mars 2017 quand elle est allée au Poste de police de Huayang pour signer des documents.


Un policier a informé Mme Qu en février 2017 que sa période de liberté sous caution avait expiré et qu'elle pouvait aller à la banque récupérer ses 5000 yuans.


Quand elle est allée à la banque pour demander l'argent, le personnel sur place lui a dit qu'elle avait besoin d'une autorisation écrite du Poste de police. Cependant, quand elle est allée là-bas, elle a été immédiatement arrêtée.


Les fonctionnaires du parquet local se sont rendus au centre de détention pour enquêter sur son cas quelques jours plus tard; ils ont rejeté le cas. Mme Qu a été libérée le 24 mars 2017.


Mme Xue Yuying et Mme Hou Chengxiang

Mme Xue Yuying et Mme Hou Chengxiang, toutes deux de la ville de Qingdao, province du Shandong ont été libérées le 27 mars 2017 après avoir été détenues pendant plus de 500 jours.


Mme Xue a été arrêtée alors qu'elle parlait aux gens du Falun Gong et de la persécution le 23 août 2015. Elle a été jugée le 12 avril ici 2016.


Le mari de Mme Xue s’est vu diagnostiquer un cancer de l'intestin alors qu'elle était détenue au centre de détention. Il est rentré chez lui après son opération, mais a été incapable de se prendre en charge seul. L'avocat de Mme Xue a demandé qu'elle soit libérée sous caution, et elle a finalement été libérée après avoir été détenue pendant 582 jours.


Mme Hou Chengxiang

Mme Hou Chengxiang, 68 ans, a été arrêtée le 6 octobre 2015, alors qu’ elle rentrait chez elle après avoir parlé aux gens du Falun Gong sur un marché. Elle a été jugée le 12 avril ici 2016.


Mme Hou a fait une grève de faim et a été gavée. Elle a été condamnée à un an et demi le 21 février 2017. Elle a fait appel plus tard à la Cour intermédiaire de Qingdao et a été libéré sous caution après avoir été détenue pendant 538 jours.


Mme Mao Qingyun

Mme Mao Qingyun de Xiangyang, dans la province du Hubei a été arrêtée le 9 novembre, 2016 alors qu'elle parlait aux gens du Falun Gong.


Le parquet local a décidé de retirer son cas le 24 mars 2017, citant des preuves insuffisantes.
Mme Mao a été libéré après avoir été détenue pendant quatre mois.


Mme Zhang Guili

Mme Zhang Guili a été arrêtée au domicile de sa fille en décembre 2015 et a été détenue plus tard au centre de détention de Lianyungang dans la province du Jiangsu. Elle a été condamnée à deux ans, en mai 2016.


Elle a fait appel du verdict devant le tribunal local intermédiaire, qui a rejeté l'affaire le 31 mars 2017.
Mme Zhang est maintenant chez elle.


Reportage correspondants en chinois :
天津南开区检察院撤诉 张君获释回家山东青岛薛玉英、侯成香获释回家检察院退卷 江苏句容市曲背香平安回家


Version chinoise :
检察院免起诉-法院撤案-两法轮功学员回家

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.