D’un voyou je suis devenu un honnête citoyen

J'ai grandi dans une ferme et étais négligé par ma famille. Je n'ai pas reçu beaucoup d'éducation, car j'ai refusé de poursuivre ma scolarité avant d’entrer en classe de troisième. Durant mon adolescence, j'ai mal tourné et je n'avais peur de rien. Je suis devenu provocateur et mes parents étaient à bout.


Jeune délinquant

J'ai commencé à fumer et à boire à l'âge de 14 ans, et j'étais saoul la plupart du temps. Je refusais d'aider à la ferme et je voulais seulement m'amuser.


Il ne se passait pas un seul jour sans que je me batte avec mes camarades de classe ou agresse les gens. Lorsque les professeurs essayaient de me réprimander, je les insultais. Finalement, ils n’ont plus fait attention à moi. Mes professeurs et les parents de mes camarades de classe contactaient quotidiennement mes parents pour se plaindre de mon comportement perturbateur. Pour perfectionner mes aptitudes au combat, j'utilisais un sac de sable comme punching-ball, et j’ai acheté un couteau. Je voulais me battre avec tout le monde. Tout le monde, y compris mes amis et mes voisins, me craignait.


Beaucoup de mes amis d'enfance ont grandi, se sont mariés, et ont mené leur vie, alors que je restais le même. Personne ne voulait vraiment avoir affaire à moi.


Le tournant

Un jour, lorsque j’étais sorti faire un tour, un voisin m'a dit qu'il se rendait à une conférence de Fa dans la ville. Il m'a expliqué que c'était une opportunité pour apprendre. J'ai décidé d’aller avec lui, mais je l'ai prévenu que j'avais besoin de la permission de mes parents, car la conférence durerait plusieurs jours. Je lui ai dit de ne pas s'inquiéter car je m'absentais souvent plusieurs jours dans la semaine, et que mes parents ne s'en inquiétaient jamais.


Je suis allé à la conférence de Fa, et j’ai été profondément impressionné par le partage d'expériences des participants. Je me suis senti entouré d'une atmosphère différente, et cette énergie et cette chaleur étaient quelque chose de nouveau pour moi. Pour la première fois, je me sentais calme et tranquille. J'ai aimé cette sensation et j'ai décidé d'apprendre le Falun Gong.


À partir de là, j'ai changé, et j'ai cessé d'insulter et de malmener les autres. J'ai appris comment être une bonne personne et comment me débarrasser de mes mauvaises habitudes.


J'ai commencé à travailler dur et à suivre les principes du Falun Gong Vérité-Bonté-Patience. Ma réputation a changé, et en constatant ces changements, les gens ont été profondément impressionnés. Je me suis marié et j'ai fondé une famille.


En repensant à mon passé, je ne peux imaginer ce que je serais devenu si je n'avais pas rencontré le Falun Gong. La pensée de ce que j'aurais pu devenir si je n'avais pas pratiqué le Falun Gong m’effraie encore aujourd’hui.


Les principes du Falun Gong se reflètent dans nos actes

Un jeune homme de mon village m’a demandé de l'aider pour un projet. Nous avons eu des ennuis. Lorsque nous sommes revenus son père pensait que j'avais causé des ennuis à son fils. Lorsque nous nous sommes rencontrés, il m'a insulté, ce qui était injustifié. Je rendais à son fils une faveur et ne m'attendais pas à cela. Il était sur le point de me frapper lorsque sa femme l'a arrêté. Les villageois ont été surpris que je ne me comporte pas comme avant.


Puis, ma famille m'a dit que quelqu'un avait frappé mon fils. Selon ma fille de 12 ans, un homme a violemment giflé mon fils. J'ai trouvé cela étrange car cet homme avait 40 ans. Pourquoi frapperait-il un enfant de huit ans? Tout le monde chez moi était bouleversé et voulait que je venge mon fils.


Face aux pleurs des membres de ma famille, je me suis calmé. J'étais un pratiquant de Falun Gong, et je savais que je ne devais pas agir comme une personne ordinaire. Je leur ai dit que j'irais parler à la personne. L'homme n'était pas à la maison, mais son fils, qui avait aussi huit ans, m’a dit que mon fils l'avait frappé.


La mère n’était pas loin et a dit que ce n'était pas une grosse affaire car les enfants sont agressifs entre eux quand ils jouent. Lorsque j'ai vu le père, il semblait embarrassé, car je continuais à lui parler gentiment et je n'ai rien dit au sujet de l'incident avec mon fils.


C'est la pratique du Falun Gong qui a purifié mon cœur et mon âme. À présent, je fais face aux choses si différemment que par le passé. Les principes se reflètent dans mes mots et dans mes actes chaque jour, et mes amis ainsi que ma famille sont impressionnés par cela.


Version en anglais

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.