Un fils emprisonné pour sa foi se voit refuser une visite au chevet de sa mère mourante

Un résident du canton de Xishui purgeant 7 ans pour sa foi n'a pas été autorisé à dire au revoir à sa mère, pas même au téléphone.


La famille de M. Zhang Xinzi a appelé la prison de Shayang le 12 février 2017 et a désespérément demandé à ce qu'il soit libéré pour voir sa mère mourante. Un garde leur a dit :"Nous pouvons permettre à n’importe quel prisonnier de rentrer chez lui, mais pas aux pratiquants de Falun Gong! "


La mère de M. Zhang, 99 ans, est morte quelques heures plus tard, ce jour-là. Ses derniers mots ont été: "Mon fils a subi une injustice. Il est une bonne personne et le gouvernement ne devrait pas le garder emprisonné pour sa pratique du Falun Gong ".


M. Zhang a été arrêté le 3 août 2010 pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. On a entendu le policier, Guo Jianli, dire : "Mon but est de détruire sa famille et de le voir incapable d’élever ses enfants ou prendre soin de ses parents âgés ! "


M. Zhang a initialement écopé d’un an de "rééducation"dans un camp de travaux forcés, mais avant même qu'il ait terminé sa peine, le tribunal local l’a condamné à 7 ans de prison.


Les gardiens ont tenté, sans succès, de forcer M. Zhang à renoncer à sa croyance. En représailles, ils ont révoqué les visites de sa famille et l'ont soumis à diverses formes de torture. L'impitoyable violence a gravement endommagé sa vue.


Version chinoise :
湖北省浠水县张新子陷冤狱 老母含悲离世

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.