Une enseignante du Henan meurt lors d’une peine de 7 ans pour ses convictions

Une enseignante de 53 ans du canton de Shenqiu, province du Henan est morte alors qu'elle purgeait une peine de prison de 7 ans pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.


Mme Wang Cui, veuve depuis 30 ans, a été arrêtée le 10 août 2012. La police locale et le parquet ont exigé 150.000 yuans en échange de sa libération, mais le tribunal l'a condamnée à 7 ans après que sa famille ait versé l'argent. Son fils, qui avait déjà été admis dans une université au moment de son arrestation, a dû renoncer à son rêve universitaire et à faire de petits travaux pour subvenir à ses besoins.


Mme Wang avait développé de graves problèmes de santé pendant sa détention de près d'un an dans le centre de détention du canton de Shenqiu, où elle était forcée à effectuer un travail dur tous les jours en attendant son procès.


Malgré sa mauvaise santé, la police a forcé la prison pour femmes de Xinxiang à admettre Mme Wang le 29 juillet 2013. Peu de temps après, on lui a diagnostiquée un cancer du sein et elle a subi une intervention chirurgicale. Les autorités carcérales, ont néanmoins refusé de la libérer pour raison médicale.


Mme Wang est décédée le 21 décembre 2016. Les autorités ont ordonné que son corps soit incinéré peu après, sans tenir compte des souhaits de sa famille de ramener son corps dans leur ville natale.
Avant sa dernière arrestation Mme Wang avait été emmenée en garde à plusieurs reprises pour ses convictions. Son fils a dû compter sur des parents pour survivre.


Voir également :
Police Extort Money from Wang Cui, Then Sentence Her to Prison; She Is Now in Critical Condition


Version chinoise :
河南省周口市教师王翠被新乡女子监狱迫害致死

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.