Nous frayons notre propre chemin dans la cultivation

Je pratique le Falun Dafa depuis 20 ans, et j'aimerais partager mes expériences et comment les pratiquants de Dafa de notre région ont fait de leur mieux pour bien faire les trois choses que le Maître nous a demandé de faire.


Falun Dafa a été présenté dans mon canton en 1996. De nombreux sites d'étude du Fa et de pratique des exercices ont essaimé, et les gens sont venus en foule. En plus de ces personnes-là, un grand nombre avait lu les livres du Falun Dafa et envisageait de commencer la pratique.


Cependant, lorsque le Parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution à l’encontre du Falun Dafa en juillet 1999, un grand nombre a succombé à l'énorme pression et a cessé de pratiquer.


Trop peu ont été capables de rester fermes dans leur croyance et de bien faire dans leur cultivation. Cependant, ceux d'entre nous qui ont continué à pratiquer le Falun Dafa nous sommes sentis bénis d'être protégés par la compassion et la grâce Maître.


Nous avons pu nous réunir et former une puissante entité, créant un environnement relativement détendu, et en même temps, permettant à de nombreuses personnes d’être informés à propos du Falun Dafa et de la persécution.


Les forces anciennes exploitent nos failles

Après que la persécution a commencé, les pratiquants de notre région ont développé un fort attachement à la peur et, pendant environ huit ans, n’ont pas su quoi faire.


Nous avions vu de nombreux pratiquants être arrêtés et condamnés à répétition pendant ces années.


Sous l'immense pression, un grand nombre de pratiquants ont fini par pratiquer en secret, ou ont arrêté de pratiquer ensemble. Certains ont embrassé d'autres religions. Quelques-uns se sont même retournés contre Dafa et ont donné des noms et adresses de pratiquants à la police.


J'ai obtenu le Fa à la fin de 1996, et j'ai été arrêté et détenu de nombreuses fois depuis que la persécution a commencé.


Mon attachement à la peur était aussi palpable, mais j'ai continué à étudier le Fa chaque jour. Je regardais à l’intérieur et j'ai cultivé solidement. Lorsque je chutais, je me relevais rapidement. Mon attachement à la peur a diminué graduellement, et je suis devenu de plus en plus diligent dans ma cultivation.


Dans le processus de résister à la persécution, d'autres pratiquants ont commencé à se tourner vers moi pour les coordonner et les guider


J'ai développé des aptitudes de coordination en ayant été jeté dans cette situation.


Un certain nombre de pratiquants ont commencé à m'admirer et me demandaient des conseils. Ils ont commencé à compter sur moi plutôt que sur Dafa. J'ai rapidement développé l'attachement à l'auto satisfaction et à l'esprit de parade.


Les forces anciennes ont pris avantage de la situation et ont exploité mes failles. Le 25 avril 2005, ma femme et moi-même avons été arrêtés et incarcérés dans un camp de travaux forcés pendant deux ans. Quelques pratiquants ont aussi été arrêtés et d'autres ont été forcés de quitter leur domicile pour éviter l’arrestation.


J'ai continuellement regardé en moi lorsque j'étais dans le camp de travail, afin d'essayer de trouver quelles étaient mes insuffisances. Mais, quels que fussent mes efforts, je n’arrivais pas à comprendre, jusqu'à ce que je sois libéré. Tout provenait du fait que je m’étais complu dans la situation où les pratiquant me "vénéraient".


J'ai parlé à certains d’entre eux des notions humaines qu'ils avaient développées envers moi, mais une partie a continué à me flatter. Alors j'ai fini par prendre mes distances d’avec eux et suis même allé jusqu’à en éviter quelques-uns.


En deux ans de camp de travaux forcés, j'ai refusé d'effectuer le travail que les gardiens m’assignaient et j'ai fait de mon mieux pour étudier diligemment le Fa avec un esprit calme, m'asseoir en méditation et émettre les pensées droites de façon régulière.


Produire les matériaux d'information du Falun Dafa en grandes quantités

Lorsque j’ai été relâché en mars 2007, j'ai continué à consacrer mon temps à coordonner d'autres pratiquants sur des projets de validation du Fa. J'ai aidé à établir une multitude de sites de production de matériaux aux domiciles des pratiquants, à rétablir des groupes d'étude du Fa, et à faire des projets afin que tous se joignent aux efforts pour sauver les êtres.


Nous devions agrandir nos sites de production et augmenter le nombre de pratiquants impliqués dans la distribution des matériaux, afin que nous puissions distribuer dans les régions isolées et les villages environnants.


Je voulais me concentrer sur la production des matériaux de Dafa, et moins jouer le rôle de coordinateur. Donc durant la deuxième moitié de l'année 2010, après avoir terminé mon travail ordinaire durant la journée, je travaillais six heures de plus sur une douzaine de machines simultanément pour produire plus de 1000 brochures de clarification de la vérité. Ma femme et une autre pratiquante s'occupaient de la reliure et de l'empaquetage, alors qu'un quatrième pratiquant emportait les produits finis dans des endroits déterminés et les mettait dans des sacs prêts à être distribués.


Chaque semaine, des pratiquants devaient prendre les sacs pour les distribuer à la campagne. Par la suite, j'ai remplacé plus d'une douzaine de machines par huit imprimantes plus efficaces. Ma femme et moi même pouvions à nous seuls imprimer et emballer près de 2000 brochures.


Durant les dernières années, nous avons produit suffisamment de matériaux pour notre propre canton, les régions environnantes, et avons également un surplus pour aider les cantons voisins.


Falun Dafa est devenu un nom familier. Beaucoup de gens sont maintenant au courant des mensonges derrière la persécution du PCC, et notre environnement de cultivation a connu une immense amélioration.


Le site de production de matériaux à mon domicile continue d'opérer en toute sécurité sous la protection attentive du Maître.


Bien travailler ensemble

Je crois que notre région a réussi parce que nous avons été capables de prendre le Fa pour guide. Nous avons confiance en le Maître et Dafa, et une confiance mutuelle entre nous. Nous coopérons et nous nous comportons comme un seul corps. Nous faisons les choses et prenons les décisions en prenant tout le groupe en considération. Nous nous assurons que tout le monde soit interconnecté comme les brins entrelacés qui constituent une corde solide.


Après que le site de production de matériaux à grande échelle soit établi chez moi, le pratiquant Xin (pseudonyme) est devenu coordinateur. Xin était très doué et faisait un travail admirable, mais comme c'était un nouveau pratiquant avec une expérience limitée, les autres pratiquants ne lui faisaient pas suffisamment confiance et ne le soutenaient pas assez. Xin lui-même sentait qu'il n'était pas le meilleur choix, par conséquent, après six mois et davantage de réflexion, nous primes la décision de le remplacer par Mei (pseudonyme).


Mei a commencé à faire un bon travail de coordination, mais rapidement, des commentaires défavorables lui sont revenus, la soumettant à une forte pression et lui causant beaucoup de désarroi. Après quelques échanges avec les autres pratiquants, il fît décidé que Mei serait la coordinatrice principale tandis que Xin et moi-même l'aiderions, et lorsqu'il s'agirait de projets plus importants, nous serions tous les trois coordinateurs.


Ce style de coordination s'est avéré efficace. L'année dernière, s'agissant de poursuivre l'ancien chef du PCC Jiang Zemin pour avoir lancé la persécution contre le Falun Dafa, l'effort de coordination dans notre région a été extrêmement bien fait.


Lorsque nous avons appris qu'il était possible de poursuivre Jiang, nous, les trois coordinateurs, avons établi plusieurs groupes. Un groupe préparait les documents nécessaires, un autre accédait à Internet, un autre aidait ceux qui avaient besoin d'écrire leurs plaintes, et un autre se rendait dans les régions limitrophes pour répandre la nouvelle. Nous avons tous fait de notre mieux pour que tout le processus se déroule avec succès.


Plus de 300 pratiquants ont utilisé leur vrai nom pour poursuivre Jiang, ce qui fut publié sur le site Minghui.


La Division de Sécurité Intérieure mena une enquête à ce sujet, et rechercha Xin, Mei et moi-même. Nous avons avons parlé de Dafa et de la persécution à leurs agents, et rappelé les raisons de poursuivre Jiang en justice.


Grâce à notre calme et à nos pensées droites, nous avons cessé d'être harcelés, et les pratiquants de notre région ont aussi été laissés tranquilles. En conséquence aucun pratiquant n’a été détenu pour avoir poursuivi Jiang.


Permettre au personnel de la Sécurité Publique et du Parquet de mieux connaître Dafa

Le canton où je vis est aussi connu comme étant"la région rouge libérée de longue date." Depuis les premiers jours du pouvoir du PCC, mon canton a toujours été en première ligne concernant chaque campagne politique du Parti. Donc, durant les premières années, le personnel de la Sécurité Publique et du Parquet se montrait très brutal avec les pratiquants de Falun Dafa.


Nous avons décidé que le meilleur moyen de changer notre environnement et sauver davantage d'êtres était de se concentrer sur le personnel de la sécurité publique et du Parquet. Nous avons distribué des matériaux de Dafa en grande quantité à ces endroits, avons écrit des lettres de clarification de la vérité et avons rencontré directement les personnes qui y travaillaient.


Xin était auparavant officier de police, il était donc chargé de s'occuper de la police, du Bureau 610, du Bureau de Sécurité Publique ainsi que de la Division de Sécurité Intérieure.


Un chef du Bureau de Sécurité Publique vint me voir à plusieurs reprises, et j'ai passé de longues heures à parler avec lui. Il en est venu à bien me connaître et à me respecter. De nombreux membres au sein du Bureau savent que Dafa est bon, ce qui nous a aidés à améliorer la situation dans notre région.


L'année dernière, Xin et un autre pratiquant ont voyagé dans des zones éloignées afin de distribuer des matériaux de Dafa. Xin a été arrêté, mais l'autre pratiquant a réussi à s'échapper. Ce soir-là, Mei et le pratiquant sont venus à mon domicile pour envisager quoi faire afin que Xin soit libéré.


Le lendemain, j'ai appelé le chef du Bureau de la Sécurité Publique pour lui demander son aide. Il a envoyé le sous-directeur de notre Bureau 610 local, le chef et le sous-chef de la Division de Sécurité Intérieure, ainsi que le superviseur de l'unité de travail de Xin pour négocier sa libération.


L'entourage a invité toutes les personnes impliquées à discuter du cas lors du déjeuner. Le chef m'a appelé plus tard cet après-midi-là pour me dire que Xin était rentré chez lui sain et sauf.


Les pratiquants de notre région prêtent une grande attention à ce que chacun soit informé à propos de Falun Dafa et de la persécution. Nous allons dans les centres commerciaux, aux arrêts de bus et aux stations de taxi. Partout où des foules se réunissent, des pratiquants parlent aux gens et distribuent des matériaux de Dafa.


Le personnel de la sécurité et de la police nous laissent quasiment tranquilles. Dès qu'ils doivent traiter des cas concernant le Falun Gong, ils obéissent aux ordres, mais les pratiquants sont rapidement libérés.


Secourir les compagnons de pratique

Durant les 10 années passées, en dix différentes occasions, nous sommes tous sortis pour aller secourir des pratiquants persécutés. Nous avons organisé des groupes de pratiquants pour assister aux audiences du tribunal et émettre des pensées droites à proximité.


La plupart des arrestations se sont produites lorsque les pratiquants se rendaient dans des régions voisines.


Un pratiquant a été arrêté dans un canton voisin en 2012. Nous avons mené notre procédure de libération habituelle, et à la fin, le Parquet du canton voisin a déclaré que les preuves produites par la police étaient insuffisantes, et établi que le pratiquant devait être libéré.


Cependant, le pratiquant fut quand même envoyé un an dans un camp de travaux forcés.


Cette année-là, deux pratiquants furent arrêtés en dehors de notre région. Un pratiquant fut rapidement libéré grâce à leurs fortes pensées droites, mais l'autre a été trainé au tribunal.


Le jour de l'audience, environ une douzaine de pratiquants issus de notre équipe de sauvetage soit assistaient à l'audience, soit émettaient des pensées droites à courte distance, ou informaient le plus de gens possible de la situation. Tous les autres pratiquants restaient chez eux pour émettre des pensées droites.


Nous avons produit un rapport exposant l'incident et en avons fait une centaine de copies que nous avons alors distribuées au personnel du gouvernement local.


Nous avons aussi rassemblé des cas importants dans des rapports complets et les avons soumis au site Minghui. Une fois que les rapports ont été publiés, nous les avons utilisés comme matériaux de clarification de la vérité et les avons envoyés en masse par le biais des messages texte et des médias sociaux.


Comme les rapports impliquaient des résidents locaux, les gens en parlaient souvent entre eux, aidant ainsi à répandre largement l'information.


Une pratiquante âgée, professeur à la retraite, était assignée à résidence dans une maison de retraite, et sa pension avait été bloquée. Le Bureau local de l'Éducation a même utilisé sa pension pour embaucher des personnes chargées de surveiller ses déplacements.


Nous avons réussi à la faire libérer et le Bureau de l'Éducation lui a remboursé intégralement sa pension qui avait été bloquée.


En conclusion

Ce que j'ai partagé ci-dessus sont quelques-uns de nos accomplissements au cours de la dernière décennie et plus, ainsi que les façons et les méthodes que nous avons utilisées pour sauver les êtres. Cela démontre également nos efforts pour résister aux longues années de persécution injustifiée des pratiquants de Falun Dafa.


Bien sûr, il y a eu des envers de la médaille, certains pratiquants ont succombé au karma de maladie et sont morts. Il y en a d'autres qui se sont battus pendant longtemps contre l'illusion du karma de maladie sans opérer de percée.


Beaucoup d'entre nous ont vraiment voulu aider, mais ces pratiquants ne cultivent pas diligemment. Ils ne regardent pas en eux-mêmes et ne se conduisent pas en accord avec le Fa.


Nous nous inquiétons à leur sujet, mais nous nous sentons impuissants lorsqu'ils ne maintiennent pas leurs pensées et actions droites. Cela affecte tous les efforts du groupe pour sauver les êtres.


Comme nous arrivons à la fin de la rectification de Fa, l'exigence envers nous est encore plus élevée.


Maître a dit:

"En particulier, en ce moment de la clarification de la vérité on a besoin de main-d'oeuvre, il faut qu'il y ait davantage de personnes qui participent à la clarification de la vérité et au salut des êtres, qu'il y ait davantage de personnes qui participent dans des projets pour éliminer la persécution perverse. Dans ce cas, si on perd une personne, on perd une force vraiment très grande, s'il y a une personne de plus, on gagnera beaucoup de force. Donc je ne souhaite laisser personne derrière, ni perdre quiconque ou le laisser partir trop tôt." ("Enseignement de Fa donné à Manhattan")


C'est notre grande mission de nous soutenir les uns les autres afin de surmonter tous les obstacles, nous élever ensemble, et avancer sans crainte en aidant le Maître à rectifier le Fa, sauver les êtres et remplir nos vœux préhistoriques. Nous devons aller de l’avant au mieux de nos capacités.


Si j'ai écrit quoi que ce soit d'inapproprié, j'espère que les compagnons de pratique me l'indiqueront avec bonté.

Merci Maître!
Merci, compagnons de pratique!

Heshi !


Version en anglais:
We Blaze Our Own Path in Cultivation.doc

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.