Un homme décéde tandis que son épouse écope d’une peine de sept ans

M. Wang Lihe, un pratiquant de Falun Dafa de Lanzhou, est décédé à son domicile le 7 novembre 2016 à l’âge de 53 ans. Bien que la cause exacte de sa mort ne soit pas claire, sa famille et ses amis pensent que le stress d'essayer d'obtenir la libération de sa femme et la pression des autorités pour qu’il retire sa plainte contre l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin ont contribué à sa mort.


L'épouse de M. Wang, Mme Yue Puling, a été arrêtée en juillet 2015 en relation avec des banderoles et des pancartes accrochées dans toute la ville deux mois plus tôt. Elle a été détenue au centre de détention No.1 de Lanzhou depuis. Elle a été condamnée à sept ans de prison le 20 décembre 2016, un mois après la mort de son mari.


Des bannières et des pancartes rendant compte de la " Célébration de la journée mondiale du Falun Dafa" et des "Efforts mondiaux pour traduire Jiang Zemin en justice " ont été suspendues pendant la nuit à Lanzhou le 13 mai 2015. Le 13 mai , jour anniversaire de la transmission publique du Falun Dafa, est célébré par les pratiquants de Falun Dafa du monde entier.


En réponse, les autorités ont surveillé, suivi, et arrêté de nombreux pratiquants dans les mois qui ont suivi. Mme Yue a été appréhendée avec une autre pratiquante à un arrêt de bus par des policiers en civil le 1er juillet 2015.


Son mari et son fils interrogés toute la nuit

Lorsque Mme Yue a été arrêtée, son mari et son fils (non pratiquant) ont été emmenés séparément au département de police de Lanzhou. Ils ont été interrogés toute la nuit et gardés jusqu'à 18 heures le lendemain. La police les a interrogés sur la provenance des pancartes.


Ils sont rentrés chez eux pour trouver des policiers en uniforme à l'intérieur et à l'extérieur de leur appartement, emportant des livres, des ordinateurs, d'autres objets personnels, et plus de 80.000 yuans en espèces. La police n'a pas montré aucun mandat en saccageant leur domicile. La famille a seulement reçu une liste de saisie deux semaines plus tard.


Sous pression pour le retrait de sa plainte au pénal contre Jiang Zemin

Après l'arrestation de Mme Yue, M. Wang a déposé une plainte pénale contre l'ancien dirigeant chinois Jiang Zemin, le tenant responsable de la persécution de sa femme pour sa foi. Il a posté sa plainte à la cour populaire suprême et au parquet populaire suprême, qui doivent traiter toutes les plaintes pénales déposées par des citoyens.


Peu après, le bureau 610 a exercé des pressions sur l'employeur de M. Wang pour convaincre ce dernier de retirer sa plainte. Les pressions ont commencé juste au moment où il essayait de trouver des avocats pour défendre sa femme.


En octobre 2015, il a été hospitalisé, s’est vu diagnostiquer un cancer, et a été opéré. Trois mois plus tard, il a subi une autre opération. Tout ce temps, il continuait à contacter des avocats pour assurer la défense de sa femme.


Pendant ce temps, l'employeur de M. Wang appelait fréquemment pour obtenir qu’il retire son procès contre Jiang. M. Wang a finalement écrit une lettre expliquant comment il avait bénéficié de la pratique du Falun Dafa. Cela n’a pas satisfait les autorités.


En octobre 2016, M. Wang en a finalement eu assez. Il a informé son employeur qu'il devrait quitter son emploi s’ils continuaient à le harceler.


Deux semaines plus tard, M. Wang est décédé. Il laisse derrière lui sa femme, sa mère de 80 ans et son fils.


Avant sa mort, M. Wang a demandé que sa femme puisse revenir à la maison pour une dernière visite, mais sa demande a été refusée par le bureau 610.


Mme Yue a fait appel de sa condamnation.


Voir également : Police Arrest, Detain and Torture Practitioners


Version chinoise :
兰州市岳普玲被冤判七年-丈夫被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.