Brandir une bannière longue de 100 mètres sur la place Tiananmen il y a 16 ans

Je suis un pratiquant âgé de 78 ans. J'ai obtenu le Fa en 1997. Chaque fois que j'entends la chanson "Place Tiananmen, dis-moi s’il te plaît", je ne peux m'empêcher d'être ému aux larmes. Elle ravive en moi le souvenir des disciples de Dafa validant Dafa sur la Place Tiananmen il y a 16 ans.


Des compagnons de pratique et moi-même sommes allés sur la place Tiananmen le 29 décembre 2000 à 9h du matin. Avec d'autres pratiquants que nous avons rencontrés, nous avons déployé et porté une bannière longue de 100 mètres qui disait: "Falun Dafa est bon. Restaurer la réputation du Maître."
La police nous a assailli à coups de poing et de pied. Un pratiquant a eu une jambe cassée, et la bouche et le nez d'une pratiquante saignaient. Mais personne n'avait peur. Nous avons continué à brandir la bannière.


La police a finalement déchiré la bannière en deux. Ils ont poussé plusieurs d'entre nous dans une voiture de police et nous ont emmenés au poste de police de Tiananmen.


Beaucoup de pratiquants s’y trouvaient déjà, plusieurs dizaines de notre seule région. Nous leur avons fait des signes d’acquiescement de la tête et nous nous sommes mutuellement. Beaucoup de pratiquants avaient mal après avoir été battus par la police, mais aucun ne se souciait de sa propre sécurité. Tout le monde voulait simplement dire d'une seule voix: "Falun Dafa est bon".


Beaucoup de pratiquants brandissaient les bannières qu'ils avaient apportées avec eux et scandaient "Falun Dafa est bon!" Certains avaient des autocollants avec "Falun Dafa est bon. Authenticité-Compassion-Tolérance est bon" sur leurs poitrines.


Une pratiquante avec un haut-parleur criait: "Nous sommes tous de bonnes personnes! Nous ne devrions pas être enfermés !


Le haut-parleur passait de main en main, et un pratiquant a encouragé tout le monde à réciter Lunyu. Tout le monde l'a récité ensemble à plein volume.


Le soir, nous avons été emmenés dans différents postes de police et centres de détention. Plus de dix pratiquants et moi avons été entassés dans une voiture de police. J'ai sorti une bannière cachée dans ma manche, j'ai ouvert la vitre de la voiture, j'ai brandi la bannière et j'ai crié "Falun Dafa est bon! Restaurer la réputation de notre Maître!"


Un des agents a dit : "Arrêtez de crier!" Un autre a dit : "Laisses-les."


Lorsque j'ai été emmené à la sous-station de police de Shijingshan, la police m’a confisqué ma bannière. J'ai été détenu là pendant deux jours puis renvoyé dans ma ville natale, où j'ai été confronté à davantage de persécution.


Traduit de l’anglais de :
Holding Up a 100-Meter-Long Banner on Tiananmen Square 16 Years Ago

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.