Cruellement torturée pour ses convictions
 

Cruellement torturée pour ses convictions

Mme Xia Jiping a été brutalement torturée alors que la persécution du Falun Gong continuait.

Mme Xia Jiping avant la persécution


Une vie renouvelée

Mme Xia, de Fuzhou dans la province du Jiangxi, avait une étrange maladie de la gorge avant qu'elle ne commence à pratiquer le Falun Gong. Elle avait des problèmes à parler et avaler. Elle toussait toute l'année et aucun médicament ne semblait avoir d'effet.


Elle effectuait des travaux autour de sa maison à Hainan à la fin de 1999, lorsque son propriétaire lui a recommandé le Falun Gong. Elle a suivi ses conseils, a commencé à lire les livres du Falun Gong et a appris les exercices. La persécution des pratiquants de Falun Gong venait alors de commencer.


Ses maux de gorge persistants n'ont pas tardé à diminuer. Elle pouvait à présent avaler facilement la nourriture et se sentait aussi plus énergique.


Le principe" Authenticité-Bonté-Patience " du Falun Gong lui a aussi permis de comprendre comment être une bonne personne. Elle a changé son mauvais caractère et est devenue une personne douce au bon cœur. Mme Xia était profondément reconnaissante.


Première arrestation illégale en 2004

Elle a été illégalement arrêtée le 26 septembre 2004 pour sa pratique du Falun Gong.


La police a fouillé et saccagé sans mandat sa maison louée et confisqué trois imprimantes, un ordinateur, ses livres de Falun Gong et d'autres effets personnels.


Ils ont volé plus de 20 000 yuans que Mme Xia avait prévu d’investir dans un magasin de fournitures de bureau. Elle a été détenue dans le centre de détention de Fuzhou.


Souffrance au centre de détention

Mme Xia a refusé de réciter les règlements de la prison et a fait une grève de la faim pour protester contre sa détention illégale.


Elle a été gavée tandis que huit gardes la tenaient. Ils lui ont renversé la tête en l'empoignant par les cheveux, lui ont maintenu pieds et mains, lui ont ouvert brutalement la bouche et ont versé dans sa gorge de l'eau hautement concentrée en sel ainsi que d'autres substances inconnues .


Elle étouffait et pouvait à peine respirer. Elle a également souffert de douleurs thoraciques aigües suite à ce supplice.


Elle n'en a pas moins été contrainte d'effectuer dix heures de travail manuel chaque jour.


Torturée à la Prison pour femmes de la province du Jiangxi

Mme Xia a été condamnée à trois ans et deux mois de prison le 25 avril 2005 et transférée d'un centre de détention à la prison pour femmes de la province du Jiangxi.


Elle a été privée de sommeil pendant de longues périodes de temps. Chaque nuit, de juin à août, on la forçait à regarder des programmes calomniant le Falun Gong jusqu'à 2 h du matin.


Quand elle s'assoupissait, les détenues affectées à sa surveillance lui tenaient ses paupières ouvertes et la forçaient à continuer à regarder les programmes diffamatoires.


Pendant la journée, elle était menottée à une fenêtre ou au montant métallique du lit de sa cellule. Plus tard, elle a été menottée à une fenêtre en hauteur avec ses mains attachées derrière son dos. Sa tête pendait et ses pieds touchaient à peine le sol. La douleur était atroce.


Vers la fin de 2005, elle a été forcée de travailler dix heures par jour et à subir le lavage de cerveau en étant forcée à étudier, copier et réciter les règlements de la prison.

Reconstitution de torture : suspendu dans les airs


Deuxième arrestation illégale en 2012

Mme Xia a été à nouveau illégalement arrêtée le 9 août 2012, pour avoir distribué des dépliants clarifiant la vérité au sujet du Falun Gong.


Encore, une fois, la police a fouillé sans mandat sa maison louée, et la maison de son fils et confisqué un ordinateur, une imprimante, des livres de Falun Gong et quelques fournitures d'impression.


Entravée par de lourdes chaînes pour avoir fait les exercices du Falun Gong

Mme Xia a été illégalement détenue pendant huit mois. On lui a mis de lourdes chaînes à quatre reprises pour avoir pratiqué les exercices du Falun Gong, chaque fois pour une période de dix à quatorze jours.

Reconstitution de torture : entravée par de lourdes chaînes

Les chaînes pouvaient parfois peser plus de 18 kg et faisaient enfler ses chevilles. On ne les lui retirait pas même pour aller aux toilettes.


Privation continue de sommeil à la Prison pour femmes de la province du Jiangxi

Mme Xia a été illégalement condamnée à quatre ans à la Prison pour femmes de la province du Jiangxi.


Pendant cinq mois, d'avril à août 2013, elle a été continuellement privée de sommeil, forcée à rester immobile dans l'atelier de la prison toute la journée, puis attachée à un rebord de fenêtre après 2 h du matin.


Quand elle était trop épuisée pour pouvoir encore supporter, son corps se penchait involontairement et sa tête tombait entre ses jambes. Elle a développé de graves maux de tête et est devenue désorientée. Elle est tombée sur le sol à plusieurs reprises se blessant gravement le visage.


Privée d'hygiène personnelle pendant les trois mois d’été

Dès le début de juillet 2014, Mme Xia a été privée de tous ses droits à l'hygiène personnelle. Les gardes lui ont confisqué ses articles de toilette et ses vêtements de rechange, l’empêchant de se brosser les dents et de se laver. Elle n'avait pas de papier toilette ni même un gobelet pour boire.


Il faisait insupportablement chaud à Nanchang, connue comme l'une des " quatre fournaises " de la Chine. Sans pouvoir se laver ni changer de vêtements, Mme Xia sentait mauvais. Elle n'a pas non plus été autorisée à utiliser le magasin de la prison pendant dix-neuf mois.


" L'équipe d'attaque "

En novembre 2015, comme elle refusait d'abandonner sa croyance en Falun Gong, la prison a créé un groupe spécifiquement pour elle, qu'ils ont appelé " l'équipe d’attaque de Xia Jiping ", pour essayer de la " transformer ".


Elle a été privée de sommeil pendant deux semaines et on ne lui donnait qu'une petite quantité de nourriture et d'eau. Les persécuteurs ont essayé de la forcer à insulter le Falun Gong et son fondateur.


Lorsque Mme Xia a refusé et a crié " Falun Dafa est bon ", les détenues affectées à la surveillance lui ont retiré ses chaussettes qu’elles ont souillées d’un flegme épais puis les lui ont fourrées dans la bouche. Elles l'ont aussi attachée à une chaise pendant près de trente heures d’affilée.


Pendant deux semaines, elle a été forcée à marcher constamment, puis a été attachée à une chaise de fer pendant de longues périodes de temps. Les gardes ont incité les détenues à la suspendre au montant de la fenêtre ses orteils touchant à peine le sol.


Reconstitution de torture : Attaché à la chaise de fer

De janvier à août 2016, Mme Xia a été soumise à un travail manuel non rémunéré quotidien consistant à fabriquer des décorations de parapluies.


Toujours aucune liberté après avoir été relâchée

Mme Xia a été libérée le 9 août 2016, après quatre ans de persécution cruelle. Mais elle n’était toujours pas libre.


Le 23 août elle a été emmenée dans un bureau par la police pour une " conversation " qui a duré près de deux heures. La police a exigé qu'elle ne parle à personne du Falun Gong, y compris sa mère et son fils. Sans quoi, elle ferait face à l’accusation de " promouvoir " le Falun Gong.


Mme Xia n'est qu' une femme ordinaire qui a retrouvé une bonne santé en pratiquant le Falun Gong, mais elle a subi sept ans d'emprisonnement et de torture pour sa croyance en " Authenticité-Bonté-Patience ".


Version chinoise :
灌浓盐水、绑束缚带 夏季萍遭七年摧残(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.