Des arts martiaux à la méditation, puis à la cultivation : Le parcours spirituel d’un jeune Italien

Il y a deux ans, son intérêt pour les arts martiaux et la méditation l'ont finalement amené à pratiquer le Falun Dafa.


Davide, 22 ans, de Milan


Davide a dit qu'il était intéressé par la culture asiatique depuis sa tendre enfance. Il a passé plus de dix ans à apprendre les arts martiaux tant de la Chine que du Japon. Avec le temps, il a aussi développé une curiosité pour tous les différents systèmes de méditation.

« À l'école secondaire, mes amis et moi nous asseyions ensemble pour méditer. Nous n'avions pas d'enseignant, mais nous le faisions de toute façon parce que nous avions tous du plaisir à le faire », se remémore-t-il.

Le groupe a arrêté après la fin de leurs études secondaires, puisqu'ils sont allés dans des universités dans différentes villes et différents pays. Cependant, l'un d'eux, qui était allé à une université aux Pays-Bas, a plus tard dit à Davide qu'il avait trouvé une très bonne pratique spirituelle pour cultiver l'esprit et le corps. « Il a dit que cela s'appelait Falun Dafa et il m'a donné un exemplaire duZhuan Falunen italien », a dit Davide.

Malgré qu'il n'ait pas lu le livre immédiatement, il a noté plus tard plusieurs changements positifs chez son ami. « Il a cessé de boire et de fumer. Il est devenu plus gentil et il avait de meilleurs résultats à l'école. » Comme son ami donnait tout le crédit au Falun Dafa, Davide a finalement décidé de lire le livre.

Les profonds principes dans le livre ont interpellé Davide. « Je me suis dit que j'allais être un pratiquant de Falun Dafa et que ce serait un nouveau départ dans ma vie », a-t-il dit.

Dure répression en Chine< /B>

Alors qu’il continuait à s'élever dans sa nouvelle discipline, Davide en a aussi appris davantage sur les mauvais traitements infligés aux gens ayant la même foi en Chine. Naturellement, il s'est joint aux autres pour organiser des activités à Milan afin d'informer le public au sujet du Falun Dafa et de la persécution en Chine.

Ils ont recueilli des signatures demandant aux fonctionnaires gouvernementaux d'agir et ils sont allés au quartier chinois pour parler avec les Chinois de la persécution. De nombreux Chinois avaient été trompés par la propagande diffamatoire du régime communiste chinois.


Ils sont aussi allés dans d'autres pays pour des activités similaires. Une fois, il a voyagé plus de dix heures jusqu'au Parlement européen à Bruxelles en Belgique, exhortant les responsables à aider à arrêter les prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Dafa vivants en Chine.


« Quand je participais à ces événements, je ne savais pas comment procéder au début », a expliqué Davide. « Mais pour moi, c'était très simple – le Falun Dafa est bon et personne ne devrait maltraiter des gens innocents comme cela. »


Travailler avec d'autres pratiquants lui a aussi donné des occasions d'élever son cœur et son esprit. « Très souvent quand je rencontrais des conflits avec d'autres pratiquants, je comprenais que je devais mieux respecter le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance », a-t-il ajouté.


Davide a travaillé avec un autre pratiquant à son université pour entrer en contact avec des professeurs au sujet de la persécution. « Ils nous soutiennent beaucoup et nous prévoyons organiser des projections de film sur le campus au sujet de la répression en Chine », a-t-il dit.

Une direction pour la vie

Après avoir constaté les changements positifs chez Davide, sa mère a elle aussi commencé à lire le Zhuan Falun.


Après avoir pratiqué le Falun Dafa pendant deux ans, Davide a déclaré que son enthousiasme initial s'était transformé en une compréhension plus profonde.


Parlant de ses plans pour l'avenir, il a dit qu'il n'est pas encore certain s'il va travailler ou poursuivre des études supérieures. « Mais une chose est sûre - ma cultivation et pratique du Falun Dafa continuera pour toujours. »



Version anglaise :
From Martial Arts to Meditation to Cultivation: A Young Italian Man's Spiritual Journey

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.