Un rassemblement et une marche contre la persécution en Chine organisées à Vienne

Le 23 août Les pratiquants de Falun Gong d’Autriche et d’autres pays européens ont organisé une marche et un rassemblement sur la célèbre Stephansplatz, au centre de Vienne, pour protester contre la persécution brutale des pratiquants de Falun Gong et le massacre de pratiquants pour leurs organes, par le Parti communiste chinois.

Les pratiquants se rassemblent sur Stephansplatz, dans le centre de Vienne, le 23 août 2016.
Le rassemblement et la prestation de l’ensemble Tian Guo Marching Band attirent l’attention de nombreuses personnes

Les évènements ont commencé dès 8h par une démonstration des exercices du Falun Gong suivis d'une prestation de l'ensemble Tian Guo Marching Band. De nombreuses personnes sont venues s'informer davantage et signer une pétition contre la campagne de persécution perpétrée par le régime chinois.


Mag. Ulrike Lunacek, vice-présidente du Parlement Européen et membre des Verts Autrichiens, a écrit à l’Association autrichienne de Falun Dafa pour exprimer son soutien : " La Chine a signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. La persécution, l’emprisonnement, la torture et l’assassinat de pratiquants de Falun Gong enfreignent la déclaration universelle. La politique étrangère européenne et autrichienne ne peuvent absolument pas ignorer la violation des droits de l’homme en Chine. Quiconque ferme les yeux sur une telle persécution s'en fait complice ! "


Mme Katja Kaufmann, représentante autrichienne de Médecins contre le prélèvement forcé d’organes (DAFOH), s’est exprimée lors du rassemblement, mentionnant le récent rapport d’enquête sur les prélèvements d’organes à vif par le PCC. " Plus de la moitié des membres du Parlement Européen ont signé, le 13 juillet, une Déclaration écrite, demandant que le PCC en finisse avec les prélèvements d’organes à vif. " a-t-elle dit.


" Le 13 juin 2016, la Chambre des Représentants des États-Unis a passé unanimement la résolution H. Res 343, demandant au PCC de cesser immédiatement les prélèvements d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers de conscience. La résolution appelle le PCC à mettre fin à ses 17 années de persécution de Falun Gong et à libérer tous les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers d’opinion emprisonnés. Elle appelle aussi à une enquête fiable, transparente et indépendante sur le système de greffes d’organes de Chine."


Tian Guo Marching Band conduit le défilé

Démontration des exercices du Falun Gong sur le char.
Reconstitution d’assassinats d’État de pratiquants de Falun Gong pour leurs organes par le régime chinois.

Reconstitution d’assassinats d’État de pratiquants de Falun Gong pour leurs organes, validés par le régime chinois.

La marche est partie de Stephanplatz à midi, conduite par l'ensemble Tian Guo Marching Band et suivie par des jeunes femmes en costumes traditionnels anciens, des pratiquants faisant la démonstration des exercices, et une simulation des atrocités de prélèvement forcé d'organes en Chine.


Dans le cortège, de grandes banderoles appelaient à poursuivre en justice Jiang Zemin, l'ancien chef du Parti communiste chinois, pour avoir initié et maintenu la persécution brutale, et à soutenir les citoyens chinois ayant démissionné du Parti et de ses organisations affiliées.


Parti de Stephansplatz, le cortège est passé par Grabens, Hofburg, la Place du Palais Présidentiel, la place des Héros, le centre ville de Vienne et la Place du Musée avant d’arriver à Mariahilfer Strasse, le plus grand centre commercial de Vienne.

Un passant s'informe davantage à propos du Falun Gong

De nombreuses personnes ont regardé la marche et demandé des matériaux d’informations. Une femme a dit avoir appris la persécution et le pillage d'organes en Chine d'une émission radiophonique.

Des passants signent une pétition condamnant l’assassinat de pratiquants pour leurs organes par le régime chinois.

Anna (à droite) et sa mère soutiennent Falun Gong.

Anna travaille à Vienne. Elle et sa mère ont pris des photos de la marche. La mère d’Anna a dit que la persécution est " trop cruelle " et que ce n'est que récemment qu'elle avait été informée de la censure et du manque de liberté d’expression en Chine. Elle a parlé à beaucoup de ses amis de la persécution et félicité les pratiquants pour leurs événements de sensibilisation aux atrocités qui perdurent en Chine.


Catherine, agent immobilier à Vienne a déclaré: " C’est la première fois que nous entendons parler de la persécution. Nous sommes consternés par cette brutalité. Tant de personnes innocentes sont emprisonnées. Tant sont tués pour leurs organes. C’est vraiment horrible."


Margret et son époux soutiennent les efforts des pratiquants de Falun Gong contre la persécution.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.