La cour administrative Bulgare statue en faveur d'un pratiquant de Falun Dafa contre le Ministère des affaires étrangères

Le tribunal administratif de la ville de Sofia, en Bulgarie a statué en faveur d'un pratiquant de Falun Dafa bulgare le 26 mai 2016, après avoir déposé une plainte contre le Ministère des affaires étrangères bulgare pour avoir refusé de lui donner des informations sur sa détention illégale en Serbie en décembre 2014.


Georgi Pleshkov et six autres pratiquants de Falun Dafa de Bulgarie, et deux de Russie ont été arrêtés à Belgrade dès leur arrivée à leur hôtel le 14 décembre 2014, avant même qu'ils puissent s’enregistrer. Ils ont été détenus au Centre pour les réfugiés : « Padinska Skela, » pendant 72 heures avant leur libération suite aux protestations du membre du Parlement européen Eduard Kukan et d’ organisations internationales des droits humains, dont Amnesty international.


Peu après leur libération, plusieurs des pratiquants dont M. Pleshkov ont décidé de poursuivre le gouvernement serbe pour la détention illégale. Afin de fournir la preuve que leurs droits avaient été violés, ils ont requis l’information de la correspondance entre le Bulgare et les Ministères serbes des affaires étrangères lors de leur détention. Le Ministère bulgare des affaires étrangères a refusé, au motif que la correspondance était "trop sensible" pour être rendue public.


Selon la décision du tribunal administratif cependant, il n'y avait pas de motifs de refus. La décision finale sera prise après l'appel du ministère de la décision.


L'arrestation des neuf pratiquants de Falun Dafa en Serbie montre comment le régime communiste chinois, qui a brutalement persécuté le Falun Dafa depuis 1999, exporte ses politiques oppressives à l'étranger. Leur influence peut même atteindre des pays qui aspirent à rejoindre l'Union européenne.


Voix internationales de soutien pour le Falun Dafa

Juste un an avant que les pratiquants aient été détenus, le 12 décembre 2013, le Parlement européen a voté une résolution condamnant la Chine pour le prélèvement d'organes sur des prisonniers de conscience (pour la plupart des pratiquants de Falun Dafa). Il y a plusieurs semaines, plus de la moitié des membres du Parlement européen (MPE) ont co-signé la Déclaration écrite (2016 / WD48) dont 11 députés européens de la Bulgarie. La déclaration écrite appelle le Parlement européen à mandater une enquête indépendante et à prendre des mesures pour arrêter le prélèvement forcé d'organes valisé par l'État en Chine. Le Congrès américain a adopté une résolution similaire le 13 juin 2016 (H.Res.343).

Le pratiquant de Falun Gong bulgare Georgi Pleshkov (à droite) avec le membre du Parlement européen bulgare Andrey Kovatchev (à gauche) en juillet 2016.

En juillet 2016, Georgi Pleshkov a rencontré le membre du Parlement européen bulgare Andrey Kovatchev. En tant que membre du sous-comité du Parlement européen et membre bulgare, Kovatchev et ses assistants étaient très intéressés par l'histoire de détention de Pleshkov en Serbie, un pays qui est dans le processus d'adhésion à l'Union européenne. Ils étaient également intéressés par le Falun Dafa et ont voulu en savoir plus sur la pratique, y compris les exercices et les grands principes de Falun Dafa - Vérité, Bonté, Patience.


Rappel :
Communiqué - Des citoyens européens entendant sensibiliser au crime de prélèvement forcé d’organes dans le cadre du Sommet CEE Chine, illégalement détenus à Belgrade


Version anglaise :
Bulgarian Administrative Court Rules in Favor of a Falun Dafa Practitioner Against the Ministry of Foreign Affairs

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.