Irlande : Plus de 7000 signatures condamnent le prélèvement forcé d’organes en Chine

Depuis juillet 2015, plus de 7000 signatures ont été recueillies en Irlande en soutien aux actions en justice contre l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin pour sa persécution du Falun Gong, et condamnant les atrocités de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant en Chine.

Les pratiquants de Falun Gong informent les passants dans Grafton street à Dublin, le 30 juillet 2016.


Un citoyen Irlandais a déclaré: " J’ai regardé un documentaire à ce sujet. C’est horrible [le prélèvement forcé d’organes] et doit cesser ! "


Une passante signe une pétition.

L’été est le pic de la saison touristique en Irlande. De nombreux bus de touristes chinois y arrivent quotidiennement de Grande Bretagne pour la dernière étape de shopping avant de retourner en Chine.


En arrivant dans Grafton Street, célèbre artère commerçante de Dublin, beaucoup ont vu le stand des pratiquants de Falun Gong. Certains ont manifesté leur surprise, d’autres ont regardé la paisible méditation et d’autres encore on fait des signes d’approbation ou accepté de renoncer à leur adhésion au Parti communiste pour sa persécution du Falun Gong.


M. Zhang, un des guides touristiques, a vécu pendant prés de 20 ans en Grande Bretagne. Après avoir discuté avec les pratiquants et été informé sur la grave répression en Chine, il a signé une pétition soutenant les pratiquants et a dit que Jiang devrait être traduit en justice pour ses crimes.


En juillet 2013, le Comité Irlandais Joint pour les Affaires Étrangères et le Commerce a organisé une audition et passé unanimement une motion qui appelait le Gouvernement Irlandais à soutenir les initiatives des Nations Unies et du Conseil de l’Europe pour s’opposer au prélèvement d’organes en Chine.


Version anglaise :
Residents in Ireland, Finland, and Austria Urge End to Forced Organ Harvesting in China

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.