Bruxelles, Belgique : Six eurodéputés apportent leur soutien au rassemblement du Falun Gong à l'extérieur du Parlement européen

Le 14 juillet 2016, les pratiquants de Falun Gong d'Europe se sont rassemblés devant le Parlement européen à Bruxelles dans le cadre des trois jours d'activités visant à dénoncer la persécution et les atrocités de prélèvement forcé d'organes perpétrées contre la pratique en Chine. Six membres du Parlement européen (MPE) ont assisté au rassemblement exprimant leu soutien au Falun Gong et aux efforts pour mettre fin au prélèvement illicite d'organes.


Au 13 juillet, plus de la moitié des Membres du Parlement européen avaient co-signé la Déclaration écrite (016/WD48), laquelle demande au Parlement européen et à la Commission européenne d'agir pour faire cesser le prélèvement d'organes cautionné par l'état en Chine, et invite tous les pays de l'Union européenne à condamner ouvertement ces atrocités.


Exercices de groupe du Falun Gong devant les locaux du Parlement européen à Bruxelles.

Les pratiquants ont fait des démonstrations des exercices sur un fond de paisible musique chinoise de 9h à 17h. Ils ont recueilli des signatures appelant à mettre fin au prélèvement forcé d'organes en Chine. Certains sont allés rencontrer leurs députés pour obtenir leur soutien.


Arne Gericke, eurodéputé d'Allemagne prend la parole au rassemblement du Falun Gong à Bruxelles

M. Gericke, un des 12 sponsors de la WD48, a déclaré au rassemblement : “S'agissant de la persécution du Falun Gong, notre réponse arrive trop tard. De trop nombreuses personnes ont enduré des souffrances. De trop nombreuses vies ont été perdues. ils ont sacrifié pour leur croyance et sont même morts sous la persécution. Ils ont lutté pour la paix et pour marcher sans peur le chemin de vie qu'ils voulaient parcourir. Je suis heureux de vous voir venir ici et d'y rester si longtemps. Vous avez fait preuve de courage !”


L'eurodéputé Branislav Škripek de Slovaquie au rassemblement du Falun Gong à Bruxelles

L'eurodéputé Branislav Škripek de Slovaquie a exprimé son appréciation de la résistance pacifique du Falun Gong pour le bénéfice de tous. II a déclaré : "Lorsque le gouvernement du PCC ou n'importe quel gouvernement persécute des citoyens pacifiques qui veulent rendre leur pays meilleur, nous ne pouvons pas nous tenir à l'écart. Le pillage d'organes vise ceux qui ont perdu leur liberté en raison de leurs convictions. C'est inacceptable. Nous devons y mettre fin. C'est trop cruel ! ”


Ayant vécu sous le Communisme, M. Škripek a dit que les gens dans son pays avaient aussi été persécutés et s'étaient vus interdire de pratiquer leurs croyances. "Nous ne pouvons pas permettre à de telles choses d'arriver dans un autre pays. Nous devrions faire de notre mieux pour arrêter la persécution, et sauvegarder la liberté et les droits humains pour les gens de tous les pays du monde..”


L'eurodéputé Tomáš Zdechovsk de la République tchèque s'adresse au rassemblement du Falun Gong à Bruxelles

L'eurodéputé Tomáš Zdechovsk de la République Tchèque a dit dans son allocution : "Je ne suis pas contre la Chine. Je soutiens les droits humains de ce pays. J'espère que les gens en Chine pourront vivre sous la démocratie comme les Tchèques.”


Il a averti les gens de pays démocratiques de ne pas “s'endormir”. “Si nous nous endormons sous la démocratie aujourd'hui, nous finirons par nous réveiller sous l'autocratie demain. Ce problème arrive aujourd'hui en Chine. Un autre problème pourrait arriver dans un autre pays demain.”


M. Zdechovsk a exprimé son appréciation aux pratiquants de Falun Gong, “Je vous remercie pour votre travail infatigable ! Je vous souhaite encore davantage de force dans le futur ! N'abandonnez jamais votre combat pour les droits humains !”


L'eurodéputée Maite Pagazaurtundua Ruiz d'Espagne

L'eurodéputée Ruiz s'est inclinée profondément devant les pratiquants de Falun Gong au rassemblement. Elle a dit : "Merci pour votre travail ! Merci pour être aussi paisibles !" Elle a dit qu'elle avait conscience de sa chance de pouvoir soutenir le combat du Falun Gong pour les droits de l'homme, la liberté et la paix.


L'eurodéputé Stefan Eck d'Allemagne

L'eurodéputé Eck a condamné le pillage d'organes comme un des pires crimes. il a dit : "Je travaille à arrêter cette terreur en Chine. D'abord, j'aimerais dire qu'une enquête indépendante doit être diligentée en Chine. Nous avons besoin d'une réponse claire à la question de ce qui arrive dans les transplantations d'organes en Chine. Nous devons affirmer notre position clairement au gouvernement chinois et exiger ses actions et son explication de ce qui s'est passé ”


L'eurodéputé Mark Demesmaeker de Belgique

L'eurodéputé Mark Demesmaeker fait partie du Sous-comité sur les droits Humains du Parlement européen et est un des 12 sponsors de la WD48. Il a dit dans son discours : “Ces dernières années, nous avons discuté de cette question (du prélèvement d'organes) lors d'auditions et de réunions du Sous Comité sur les Droits de l'Homme. Le Parlement européen a l'obligation de se lever pour ses valeurs, et les droits de l'homme est une des valeurs fondamentales du Parlement européen, même face à un important partenaire stratégique comme la Chine.”


Version anglaise :
Brussels, Belgium: Six MEPs Lend Support at Falun Gong Rally Outside European Parliament

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.