Un pratiquant israélien : Passer les tribulations en restant inébranlable

Salutations, respecté Maître et compagnons de cultivation.


En 2005, des pratiquants d’ Israël ont décidé d'établir une branche israélienne de The Epoch Times. En 2006, la compagnie avait besoin de quelqu'un pour gérer professionnellement les ventes. J'ai compris que je devais jouer ce rôle. Je suis donc devenu le premier employé à plein temps du magazine en Israël.


J'ai depuis lors occupé de nombreux rôles impliquant les aspects commerciaux du magazine. J'ai également établi ma vie comme un membre de la société ordinaire. Ceci d’après ma compréhension que nous devrions laisser un chemin pour les générations futures, et nous conformer autant que possible à la société ordinaire.


Je me suis également marié avec une pratiquante, et nous avons mis au monde quatre enfants. Nous nous sommes établis financièrement et avons fait de notre mieux pour être aussi actifs que possible dans les activités des gens ordinaires. Cette compréhension de faire partie de la société, ainsi que notre façon de vivre, m’a énormément aidé dans mes activités commerciales pour le magazine, et pour comprendre la gestion d'entreprise et comment fonctionnent les différents niveaux de la société.


The Epoch Times a traversé de grands changements en 2011. Nous en sommes venus à comprendre que nous devions changer toute l'organisation de façon à nous développer et devenir une organisation reconnue dans la société.


Nous avions précédemment publié un magazine hebdomadaire publiant des nouvelles générales sans nous distinguer ni nous différentier des autres journaux. Nous arrivions difficilement à vendre des annonces, et ne pouvions pas payer de salaires à nos employés, à l'exception des vendeurs qui travaillaient à la commission. Après réorganisation, nous avons graduellement commencé à verser des salaires à de plus en plus d'employés. Nous avons changé notre format pour un magazine mensuel en papier couché. Nous avions des annonceurs des plus grandes marques. Nous avons également établi notre identité et notre contenu propres.

Le Maître enseigne dans « Enseignement de Fa à la conférence de Fa dans la grande région de New York 2013 » : Le fait que le Maître vous guide pour faire Shen Yun a en réalité pour but de vous donner un exemple. J'ai fait de Shen Yun le spectacle numéro un du monde, et ce au moins dans le domaine des arts de la scène, dans le domaine de l’art, Shen Yun joue maintenant le rôle principal. Alors comment sont les autres projets ? Vous êtes satisfaits d'un tout petit résultat, y jouez-vous le rôle principal ? Vous n'y jouez même pas un rôle secondaire, certains y jouent un rôle de clown ! Est-ce ce qu'un disciple de Dafa doit faire ? Est-ce ce que le Maître vous demande de faire ? Certains d'entre nous disent que nous n'avons pour le moment pas assez de fonds, impossible de réussir le projet. C'est parce que vous n'avez pas bien fait, vous ne l'avez pas considéré comme ce que les disciples de Dafa doivent réellement faire, comme une vraie entreprise. Un média d'ordre international n'est pas considéré comme une grande entreprise si elle n'a pas plusieurs centaines de millions de fonds de roulement. Bien sûr, il y a certainement des gens qui ont la pression en entendant ces propos. Je n'ai pas dit que vous ne réussirez pas si vous n'atteignez pas ce niveau. Je n'évoque cette affaire qu'en théorie, nous devons agir de cette manière-là pour que ça marche.


Pour passer à une nouvelle étape avec The Epoch Times, nous sommes passés par un long processus compliqué incluant de nombreuses transitions. Une des choses qui nous a aidés à amener le magazine là où il en est aujourd'hui a été la décision d'organiser des événements à thème.


Nous avons décidé de tenir ces événements parce que nous avons pris conscience que ce serait un excellent moyen pour nous de présenter The Epoch Times à davantage de gens, et de générer du revenu tout en clarifiant la vérité.


Le Maître a dit dans « Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de la côte Ouest des États-Unis 2015 » : Le but pour lequel vous avez créé des médias est de clarifier la vérité, sauver les gens, stopper la persécution et révéler la perversité. Tout ce que vous faites d'autre, c'est pour élever le profil de nos médias afin qu'ils puissent atteindre leur but.


En mars dernier, nous avons tenu un gala avec des conférences produites par The Epoch Times Israël. L'événement a rassemblé 800 personnes, dont beaucoup faisaient partie de l'élite commerciale et médicale israélienne. L'événement a été sponsorisé par des marques célèbres.


Après avoir gagné une certaine expérience en organisant des événements pour 200 et 400 personnes, nous avons compris que nous avions la capacité d'attirer plus de monde à nos événements futurs. Nous avons décidé de franchir le pas et de produire un événement encore plus important.


Chaque événement que nous tenions était orienté autour d'un sujet différent. Cette fois ci nous avions décidé de tenir un événement pour 700 convives sur le thème de la santé. Une des conférences était sur le sujet du prélèvement forcé d'organes, avec le Professeur Jacob Lavee, un directeur de Doctors Against Forced Organ Harvesting (DAFOH).


Notre tentative de produire un événement de cette ampleur a rendu toutes les préparations encore plus éprouvantes et difficiles. Nous avons décidé de la production seulement quatre mois à l’ avance, un délai plus court que jamais pour nous. Nous avons travaillé très dur et fait beaucoup de choses, mais notre avancée en surface n'était pas très rapide. Les choses avançaient très lentement, et nous n'avions pas encore de sponsors. Les autres pratiquants étaient très occupés avec d'autres projets et trouvaient difficile de nous aider. Ces épreuves m'ont plongé dans un état d'anxiété et de frustration.


Je rêvais la nuit que j'assistais à l'événement, mais qu'il échouait car il n'y avait pas assez de personnes présentes. J'ai eu de sévères maux de tête et étais en permanence dans un état confus.


Quelque chose s'est alors passé qui a tout changé. J'ai perdu mon calme devant le groupe. J'étais affligé par le manque de volontaires pour les tâches requises. L'incident a mené à plus de communication de groupe, et les membres de l'équipe ont finalement pu voir plus clairement la situation. Des gens se sont portés volontaires l'un après l'autre, disant qu'ils feraient leur possible pour que l'événement réussisse.


Le weekend suivant, nous avons tenu un groupe d'étude du Fa national pour promouvoir la venue de Shen Yun en Israël. Les années précédentes, je n’avais pas assumé de rôles importants parmi les pratiquants de Dafa d’ Israël, car je sentais la critique, la jalousie, et un manque de confiance généralisé parmi les disciples de Dafa. Ces sentiments se sont affaiblis au cours des années, et avant la réunion j'ai voulu m'investir davantage, et me suis proposé pour être l'hôte du partage d'expérience du weekend. Néanmoins, en raison de tout le travail qui restait à faire pour le gala, ce n'était pas vraiment la décision la plus rationnelle à prendre.


Cette étape a été très significative. Quelque chose a profondément changé en moi. Le Maître m'a permis de voir chaque pratiquant avec un profond et total respect. Comme une mère observant ses enfants, avec tout le bien et le mal en eux, mais néanmoins avec une compassion sans limite. En partageant avec le groupe, d'autres pratiquants ont pu voir ce que nous avions traversé à The Epoch Times, et je crois que cela les a aidés à nous soutenir par la suite avec de fortes pensées droites lors de l’évènement.


Cela m'a de nouveau rappelé que notre progression en tant que groupe est plus importante que notre progression personnelle, et que le succès de The Epoch Times, ne peut être garanti que si nous décidons d’avancer ensemble en direction de la prochaine étape. Si j'agis seul, cela est inutile. Mais si nous accomplissons les choses ensemble et que nous réussissons, ce sera un véritable succès.


Après le weekend, nous avons tout de suite organisé un rassemblement général du personnel au magazine, de façon à commencer à mieux coopérer dans la préparation du gala. J'ai expérimenté quelques tribulations ce matin-là. J'ai trébuché et failli tomber dans les escaliers avec ma fille encore bébé dans les bras que j'emmenais au jardin d'enfants. Mais quelque chose m'a retenu et empêché de faire un faux-pas. Plus tard en allant au travail, j'ai été impliqué dans un petit accident de voiture. L'autre personne impliquée s'est montrée déraisonnable et m'a hurlé dessus. Cela m'a fait perdre mon calme, et j'étais assez énervé en arrivant finalement au bureau.


Durant notre réunion du personnel, j'ai partagé mes expériences avec tout le monde. Tout en partageant, je me suis éveillé à mes propres insuffisances. Je pensais que ces tribulations étaient la preuve que cet événement était très important, et le fait que j'ai pu les passer montrait que j'étais un très bon pratiquant. J'ai ensuite compris qu'en utilisant ces tribulations pour prouver que le projet était important et que j'avais bien cultivé, je donnais en fait du pouvoir à ces tribulations. J’ai pris conscience qu'il était possible de faire des choses importantes et de progresser dans la cultivation sans devoir être confrontés à des perturbations venant des forces anciennes.


Après avoir compris cela, j'ai encore traversé des épreuves, mais ce n'était pas aussi émotionnel qu'avant, et une telle interférence dramatique ne s'est jamais représentée.


Dix jours avant le gala, cependant, la situation n'était toujours pas simple, bien que tout le monde s'était investi. Le taux de réservations était très bas, moins de la moitié des personnes attendues ; nous avions toujours une longue liste de tâches à remplir qui semblait irréalisable, et la pression reposant sur moi dans d'autres dimensions était si énorme que j'avais du mal à respirer. J'avais une forte impression que nous essayions d’accomplir l'impossible. Je ressentais aussi que mes capacités supranormales étaient tout simplement insuffisantes, et que mon niveau de xinxing n'était pas à la hauteur. Je me sentais bloqué.


Puis soudainement, en conduisant ma voiture, j'ai expérimenté la capacité supranormale de précognition et de rétro cognition, avec laquelle j'ai clairement pu voir la chronologie de l'événement durant une brève seconde : avant, pendant et le plus important, après l'événement.


Cette compréhension a mis tout ce que je faisais en perspective. Je me suis rendu compte que peu importe combien cet événement se révèlerait bon ou mauvais, dans tous les cas il restait beaucoup à faire avant et après. Mais plus important, si cet événement existait déjà dans une autre dimension, alors il s’était déjà produit, donc à présent ce que j'avais à faire était de revenir dix jours avant son déroulement, et de corriger les erreurs de façon à améliorer les choses. J'ai compris que j'avais reçu un immense cadeau, - celui d'avoir une « seconde chance » tout en en étant encore à la première chance.


À partir du moment où j'ai expérimenté la capacité de précognition et de rétro cognition, l'obscurité qui m'entourait a complètement disparu. J'étais de nouveau calme, rationnel, efficace, et surtout heureux de pouvoir continuer à marcher sur ce chemin et en en appréciant chaque minute. J'ai finalement compris que le chemin est encore plus important que la destination. Le plus important est que je marche bien sur mon chemin.


Dans la deuxième conférence du Zhuan Falun, dans « Le pouvoir de connaître la destinée, » le Maître dit : Par l’élévation constante de votre niveau, le pouvoir de connaître la destinée apparaîtra de lui-même; plus tard, au cours de votre cultivation et de votre pratique, vous rencontrerez ce type de phénomène. Quand ce pouvoir de gong apparaîtra, vous comprendrez de quoi il retourne, c’est pour cela que nous vous expliquons en détail ces lois et ces principes.


Chaque jour, à chaque étape du chemin, alors que l’évènement approchait, y compris durant l'événement lui-même, il y a eu de nombreuses épreuves essayant d’examiner si oui ou non mon cœur serait perturbé.


Un jour avant l'événement, un des intervenants, la vice-présidente d'un des hôpitaux les plus importants d'Israël, m'a fait savoir qu'elle avait été mise sur liste noire par le PCC. Elle était supposée voyager en Chine et également accueillir le vice-premier ministre de Chine à son hôpital. Son message était très alarmant, mais mon cœur est resté impassible, et je n'étais pas inquiet du tout. J'ai pu lui répondre calmement.


J'ai partagé cela avec d'autres pratiquants, et nous l'avons soutenue avec des pensées droites. Elle est venue s'exprimer à l'événement. Le jour suivant, elle a mis des photos de l'événement et écrit un commentaire positif sur sa page Facebook, et ne cessait de faire notre éloge. Elle a dit qu'elle était très contente d'être désormais parmi nous.


Deux heures avant l'événement, l'institutrice de ma fille aînée m'a appelé, et nous avons eu une conversation très animée. Alors que je parlais avec elle, un compagnon de pratique s'est approché , me signalant de terminer immédiatement la conversation. Il m'a dit que l'un des conférenciers lui avait envoyé un message électronique lui disant qu'il ne serait pas présent en raison d'une crise personnelle. J'y ai pensé pendant une seconde et compris que peu importe ce qui arriverait, le gala réussirait. J'ai compris que le Maître avait fait que l'institutrice de ma fille m'appelle une minute avant, de façon à ce que notre conversation difficile m'aide à prendre la note du conférencier avec du recul. J'ai compris qu'avant d'assister à l'événement, je devrais prendre une minute et m'assimiler au Fa. Cela m'a bien sûr aidé à maintenir mes pensées droites. J'ai pu entrer très rapidement dans un état de tranquillité.


Étant apaisé, j'ai compris que cela n'avait pas tellement d'importance que le conférencier soit présent ou non. Je l'ai appelé avec un cœur tranquille. Je lui ai parlé sans motivation égoïste et sans attachement au résultat. Il m'a répondu quelques minutes plus tard, disant qu'il viendrait. Mon cœur était toujours impassible, puisque je pensais que c’était son choix. Son discours à l’évènement a été remarquable.


Alors que l'événement débutait et que les gens commençaient à arriver, un conflit a éclaté entre deux de nos sponsors. Le PDG du magazine, qui est responsable du sponsoring, n'était pas capable de résoudre le problème, et l'un d'eux a menacé de nous poursuivre en justice. Il ne restait plus beaucoup de temps, et les gens commençaient à entrer dans le hall. Je ne savais pas comment résoudre cela. Ma seule compréhension était que nous devions régler tout de suite ce problème. Je me suis alors rappelé quelque chose que me disait mon père lorsque j'étais enfant. Je lui ai dit la même chose, et le conflit a tout de suite été résolu. Je comprends que quand nous avons le Fa avec nous, les êtres divins sont avec nous, et peuvent déverrouiller notre sagesse ; autrement comment aurais-je pu savoir exactement quoi dire pour résoudre ce problème ?


Quant aux disputes et aux désaccords parmi les pratiquants qui ont fait surface durant l'événement, nous avons pu les résoudre pour la plupart, en travaillant étroitement ensemble et en ayant une atmosphère ouverte et sincère nous permettant de résoudre efficacement les conflits. C'est incroyable comment, dans des situations en temps réel, chacun aide tous les autres, et les niveaux d'harmonie et de coopération sont simplement fabuleux. Cela m'étonne de nouveau à chaque fois.


L'événement a été un immense succès. Près de 800 personnes de l'élite de la société israélienne sont venues, et l'auditorium était plein à craquer. Mais ce sont juste les critères des gens ordinaires. Nous sommes descendus ici depuis des royaumes célestes de façon à élever nos critères autant que possible. Le Maître ne nous limite pas dans notre cultivation personnelle, il ne nous limite pas en termes de faits ou d'actions. Par conséquent, ce n'était qu'un petit pas sur le chemin. Comme je le vois, cela n’atteint toujours pas nos critères les plus élevés. Si nous pouvons toujours nous souvenir que le Maître est celui qui nous pousse en avant, nous serons alors capables de retourner dans nos royaumes originels.


Dans la huitième conférence du Zhuan Falun, le Maître nous enseigne : Auparavant, quand vous marchiez quelques pas, vous étiez fatigué, maintenant vous vous sentez toujours léger, quelle que soit la distance parcourue; vous faites du vélo comme si quelqu’un vous poussait dans le dos; peu importe la hauteur du bâtiment, monter les étages ne vous fatigue plus, c’est garanti.


J'aimerais remercier le Maître pour m'avoir sorti de l'enfer et m'avoir donné une échelle pour retourner à la maison. J'aimerais également remercier tous les pratiquants qui m'ont aidé à avancer et à m'améliorer dans ma cultivation personnelle.


Version anglaise :
Israeli Practitioner: Breaking Through Tribulations by Staying Unmoved

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.