Des médias ukrainiens couvrent le prélèvement criminel d’organes en Chine

Le 30 juin, des médias ukrainiens dont l’agence d’information Unian, le journal Today; une station TV d’Odessa, parmi d’autres, ont rendu compte des dernières mises à jour de l’enquête sur le prélèvement criminel d’organes en Chine.


Le reportage d’Unian déclare que d’après un rapport des droits de l’homme écrit par l’ancien secrétaire d’État canadien, David Kilgour, l’avocat des droits de l’homme David Matas et le journaliste Ethan Gutman, prés de 1,5 millions de prisonniers d’opinion ont été tués pour leurs organes en Chine.


l y a entre 60 000 et 100 000 greffes d’organes en Chine chaque année, la majorité des organes étant prélevés de force sur des pratiquants de Falun Gong. Jusqu’à l’année dernière, la Chine utilisait encore des organes de prisonniers exécutés.


L’article de Today se basait également sur le même rapport de droits de l’homme qui indiquait que le génocide (des pratiquants de Falun Gong) par le régime communiste chinois a continué pendant plus d’une décennie.


La station TV d’Odessa a invité des invités du programme Odessa Tonight à discuter du Falun Gong et de l’actuelle situation de la persécution en Chine. Le programme de 30 minutes a passé des vidéos d’ activités de pratiquants de Falun Gong à Kiev l’an dernier.


Le programme a présenté le Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa) comme étant une ancienne méthode chinoise raffinant l’esprit et le corps, qui a été présentée au public pour la première fois par M Li Hongzhi en 1992. En sept courtes années, prés de 100 millions de chinois s’étaient mis à le pratiquer.


Les pratiquants suivent les principes d’" Authenticité-Bonté-Patience " pour élever leur critère moral et devenir de meilleures personnes dans la société. Dans le même temps, ils pratiquent les cinq séries d’exercices aux mouvements doux pour améliorer la santé.


Les pratiquants de Falun Gong ne sont pas des extrémistes. Les gens sont libres de rejoindre ou de quitter le groupe. Les principes d’« Authenticité-Bonté-Patience » ont été embrassés aussi bien par l’orient que par l’occident comme étant des valeurs universelles.


Le présentateur et les invités ont conclu que l’atrocité d’ « abattage à la demande » pratiqué par le régime communiste chinois pour prélever des organes a franchi les limites de la morale humaine.


Version anglaise:
Ukrainian Media Reports on Forced Organ Harvesting Crimes in China

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.