Deux frères meurent en garde à vue à trois ans d’intervalle

Une mère de la ville de Zhengzhou qui pleurait encore la disparition de son fils aîné battu à mort, a été brutalement confrontée en avril au décès de son fils cadet en garde à vue


M. Yang Zhonggeng a été battu à mort en garde à vue le 28 juin 2013, quatre jours seulement après son arrestation pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Son corps était couvert de contusions. Il avait 38 ans.


Tout juste trois ans plus tard - son frère cadet M. Yang Zhongsheng est mort en détention 10 jours après son arrestation pour sa pratique du Falun Gong. Il avait lui aussi 38 ans.


Le frère aîné M. Yang Zhonggeng

Le plus jeune frère M. Yang Zhongsheng

Originaires de Ruian, dans la province de Zhejiang, les frères Yang travaillaient dans la ville de Zhengzhou, province du Henan, où ils ont tous deux perdu la vie pour l'exercice de leur droit constitutionnel à la liberté de croyance.


La police de Zhengzhou a affirmé que le plus jeune des frères est mort à la suite d'une grève de la faim, mais ses parents étaient certains qu'il avait également été battu à mort, tout comme son frère aîné.


Le corps montre des signes de traumatisme

Les parents du jeune M. Yang étaient inquiets à son propos depuis sa dernière arrestation le 10 avril de cette année. Leur pire crainte s’est matérialisée quand la police de Zhengzhou les a appelés le 27 avril pour les informer de sa mort le 21 avril.


Ils ont pris l’avion pour Zhengzhou le 4 mai et ont eu le cœur brisé en voyant un corps méchamment meurtri. Le sommet du crâne de M. Yang était enflé et il y avait du sang suintant des ouvertures sur son visage. Son nez et ses oreilles avaient été remplis de boules de coton. Quatre de ses dents avaient disparu et avaient été remplacées par de fausses dents. Il y avait des marques sombres sur son abdomen, et la pointe de son pénis paraissait brûlée. Tous ses ongles étaient sombres, et même un doigt a dégouliné de sang quand le père de M. Yang l’a touché.


Le patriarche de la famille était tellement dévasté qu'il est tombé malade et est resté hospitalisé pendant une semaine, au cours de laquelle la police l’a porté de force au département de police pour signer les documents requis pour incinérer le corps de son fils.


Les parents sous surveillance

Les autorités de Zhengzhou ont fait pression sur les parents de M. Yang pour qu’ils renoncent à leur droit de les poursuivre en justice en leur promettant une somme de 600.000 yuans à titre de compensation pour la mort de leurs deux fils.


Le couple âgée a été accueilli par des policiers du bureau 610 de Ruian peu après que leur avion ait atterri à l'aéroport local le 17 mai ils ont été conduits directement à un cimetière pour récupérer les cendres de leur fils cadet enterré. Ils sont maintenant sous surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.


Voir également :
M. Yang Zhonggeng torturé à mort dans la province du Henan
Plus d'informations sur la mort de M. Yang Zhonggeng en garde à vue
First Hand Account of Falun Gong Practitioner Yang Zhonggeng – Tortured in Ruian City, Zhejiang Province


Version chinoise :
杨中省被迫害致死 头顶肿 七孔出血

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.